Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Prix de l'isolation
1.000.000 propriétaires ont déjà effectué un bilan gratuit

Quel est le coût de la rénovation de toiture ?

La toiture est un élément clé dans une maison notamment concernant les dépenses énergétiques. En effet, jusqu'à 30% de la chaleur produite dans un logement peut s'échapper par un toit mal isolé. Raison pour laquelle l’isolation de la toiture est considérée comme une opération indispensable. C’est d’ailleurs souvent l’occasion de procéder à une rénovation de la toiture. Très coûteuse, cette opération est cependant nécessaire pour assurer une bonne étanchéité. En outre, elle rallonge la durée de vie d’un logement et augmente sa valeur.

Estimez le prix de vos travaux

Gratuit et Sans Engagement

Divers matériaux pour la rénovation de votre toiture

C'est la tuile en terre cuite (à emboîtement, à canal, plate,…) qui domine le marché de la toiture. Il en existe aussi en béton ou photovoltaïques. L'ardoise, naturelle (roche schisteuse) ou artificielle (composée principalement de fibres organiques, de ciment et d'eau) est un autre matériau prisé. Les toitures peuvent aussi être en bois massif ou en bardeaux. Pour celles en métal, les plus communes sont en acier (tôles nervurées ou bardeaux) ou en zinc (feuilles de tôle). Celles en polycarbonate (ou PVC) existent sous forme de feuilles alvéolées ou ondulées. La toiture en chaume se compose de paille, de blé, de seigle ou bien de roseaux. Les toitures végétales sont de trois types : extensive (petites plantes), semi-extensive (pelouse ou toit de mousse), intensive (arbres, arbustes,…).

Rénovation de toiture

Les points forts de chaque matériau

  • Les toitures en tuiles de terre cuite, robustes et d'installation facile, ont une bonne capacité d'isolation, aussi bien thermique que phonique.
  • Celles en béton, aux nombreux coloris, ne nécessitent aucun entretien. Les photovoltaïques, écologiques, permettent de grandes économies d'énergie.
  • Les ardoises, donnant un cachet indéniable, ont une durée de vie de plus d'un siècle pour les naturelles et de 70 ans environ pour les artificielles. Solides, elles possèdent de bonnes qualités en termes d'isolation et d'étanchéité.
  • Le bois est un matériau écologique, esthétique, recyclable et renouvelable. Résistant et imputrescible, il confère à la toiture pérennité (une centaine d'années) et bonnes qualités d'isolation.
  • L'acier est facile à manipuler, léger, résistant et d'un entretien aisé.
  • Quant au zinc, il est entièrement recyclable, simple à entretenir, souple et d'une durée de vie entre 50 et 100 ans.
  • Une toiture en polycarbonate est légère, facile à poser et à entretenir. Solide, elle laisse aussi passer la lumière.
  • Le toit en chaume apporte du charme aux maisons. Léger, il est aussi imperméable et peut durer jusqu'à 40 ans.
  • La toiture végétale est écologique, durable et permet d'importantes économies d'énergie car ses propriétés isolantes sont excellentes.
De quelles aides puis-je bénéficier pour mes travaux de rénovation énergétique ?

Des inconvénients liés à la nature de la toiture

  • Un toit en tuiles de terre cuite demande un entretien régulier pour durer.
  • Les tuiles photovoltaïques ont un prix d'achat très élevé.
  • Celles en béton sont peu esthétiques et peuvent se décolorer. L'installation d'un toit en ardoise est difficile.
  • Les ardoises naturelles étant assez épaisses (de 4 à 9 mm), il faut une charpente adaptée pour les supporter.
  • Une toiture en bois requiert un entretien spécifique (notamment concernant les insectes) et contraignant. Les spécialistes capables d'installer les toitures en bardeaux de bois sont peu nombreux.
  • La toiture en acier offre une mauvaise isolation, thermique comme phonique. Sa durabilité est diminuée par la pollution.
  • Relativement coûteux, le zinc peut ternir et son installation nécessite l'intervention d'un professionnel.
  • Le PVC n'a pas de bonnes performances isolantes, spécialement acoustiques.
  • D'un prix conséquent, le toit en chaume nécessite un entretien régulier (tous les 3 à 5 ans).
  • Les toitures végétales coûtent cher, doivent être souvent entretenues (surtout celles semi-intensives et extensives) et ne peuvent pas être installées sur tous les types de toitures.

Quelques exemples de prix pour la rénovation de toiture

    Le coût de la rénovation d'une toiture comprend le coût des matériaux mais aussi celui de la main-d'œuvre, difficile à estimer. Pour pouvoir comparer les matériaux, le plus facile est de considérer le prix par m2 :

  • tuile : en terre cuite, elle coûte entre 45 et 50 €/m2 ; en béton, entre 25 et 30 €/m2 ; photovoltaïque, de 900 à 2 000 €/m2
  • ardoises : naturelles, entre 80 et 150 €/m2; synthétiques, entre 50 et 75 €/m2
  • bois : les bardeaux sont plus économiques (de 10 à 20 €/m2) que le bois massif (environ 30 e/m2)
  • toitures en métal : pour celles en acier, entre 20 et 45 €/m2 ; pour celles en zinc, entre 45 et 150 €/m2
  • polycarbonate (PVC) : environ 30 à 40 €/m2
  • chaume : entre 120 et 150 €/m2
  • toiture végétale : extensive, de 20 à 60 €/m2 ; semi-extensive, de 60 à 120 €/m2 ; intensive, entre 120 et 300 €/m2.
Demandez vos devis gratuits et comparez les prix

Isolation des combles : vos questions