Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
La toiture en shingle peut-elle s'installer sur votre habitation ?
L'isolation de votre toiture doit-elle être renforcée ?

Tout savoir sur la toiture en shingle

Peu coûteux, léger et facile à poser, le shingle est très répandu en Amérique du Nord. En Europe, il est principalement réservé à la couverture de petites structures. À quoi ressemble le shingle ? Comment l'emploie-t-on ? Constitue-t-il un bon isolant ? Dans cet article, nous vous disons tout sur ces bardeaux bitumés.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Qu’est-ce que le shingle ?

Le shingle est un matériau de couverture de toiture né en Amérique du Nord il y a un peu plus d'un siècle. Une fois posé, il reproduit l’aspect visuel de l’ardoise. Peu épais, il se compose d’une couche de fibres de verre qui lui confère une certaine rigidité. Celle-ci est prise entre deux couches de feutre bitumé qui rendent le produit étanche et solide. Pour parfaire son esthétique et augmenter sa résistance aux UV, sa surface extérieure est recouverte de granulés minéraux colorés. Aujourd’hui, on trouve du shingle de toutes les couleurs : noir, gris, rouge, vert, jaune, etc.. La plupart du temps, les plaques de shingle sont rectangulaires, mais il en existe aussi de forme carrée, arrondie comme l’ardoise d’Espagne ou en losange.

En anglais, le mot shingle signifie littéralement bardeau. Dans le commerce, il est parfois vendu sous le nom de bardeau bitumé ou de bardeau d’asphalte. Certains l’appellent également bardeau canadien ou ardoise bitumeuse.

Offre exceptionnelle : Isolez vos combles perdus à partir de 1 €


Le Pacte Energie Solidarité propose l’isolation des combles à partir de 1 € pour les particuliers ayant des combles perdus. Testez votre éligibilité en quelques clics !
Testez votre éligibilité !

Comment se posent les bardeaux bitumés ?

La pose de shingle sur une toiture s’avère rapide et simple à mettre en œuvre. Elle consiste à coller ou clouer les bardeaux sur des voliges ou sur un platelage en bois, généralement réalisé en panneaux OSB. Cette surface plane peut éventuellement être complétée par l'installation d’un tissu de feutre étanche. Autant pour des raisons esthétiques que pour assurer une parfaite étanchéité de la toiture, les bardeaux bitumés doivent se chevaucher à la manière des ardoises classiques.

Si en Amérique du Nord, le shingle est couramment utilisé pour couvrir l’habitation principale comme les bâtiments annexes, ce n’est pas le cas en Europe. Sa durée de vie assez limitée et sa faible efficacité thermique poussent les particuliers comme les professionnels à en réserver l’usage à la couverture de petites structures telles que :

  • les abris de jardin
  • les garages annexes
  • les gloriettes
  • les pool-houses
  • etc.

Quel est le pouvoir isolant du shingle ?

Totalement étanche s’il est bien posé, le shingle ne laisse passer ni la pluie, ni la neige, ni le vent. Cependant, sa résistance thermique est faible et ses capacités d’isolation phonique réduites. Pour une utilisation sur le toit d’une habitation, il est donc indispensable de lui adjoindre un bon isolant thermique sous toiture.

Pour atteindre des performances thermiques satisfaisantes, prévoyez l'ajout d’épaisseurs importantes de laine minérale, de polystyrène expansé, de mousse polyuréthane projetée ou de tout autre matériau doté d’un coefficient thermique élevé.

L’isolation du toit par l’extérieur est quant à elle compliquée à mettre en œuvre. Le seul procédé compatible avec une couverture en shingle est la méthode du sarking. Elle consiste à coller des panneaux isolants rigides sur un platelage en bois avant de les recouvrir de tuiles, d’ardoises ou de bardeaux.

la toiture en shingle

Avantages et inconvénients des bardeaux canadiens

Les avantages

Utilisés correctement, les bardeaux canadiens présentent de nombreuses qualités :

  • Leur prix au m² est beaucoup plus avantageux que pour la plupart des matériaux de couverture.
  • Leur pose est assez simple.
  • Ils sont dotés d'une excellente résistance au feu et au froid.
  • Ils sont très légers (environ 10 kg au m²) et donc parfaitement adaptés aux charpentes de faible section.
  • Leur grande flexibilité leur permet de couvrir toutes sortes de toitures, quelle qu’en soit la pente.
  • Ils sont presque aussi esthétiques que l’ardoise pour un coût inférieur.

Les inconvénients

Le shingle affiche cependant quelques inconvénients :

  • Avec une résistance limitée dans le temps, sa durée de vie n’excède pas 25 ans dans les meilleurs des cas. 
  • Contrairement à d’autres matériaux, il est peu isolant phoniquement et thermiquement par lui-même. Sans complément d’isolation, il laissera facilement passer le froid comme le bruit de la pluie.
  • S’il est mal posé, il s’avère fragile et très sensible aux intempéries.

Le prix d’une couverture en shingle

Le prix moyen du shingle varie de 10 € à 15 € par m². Si ce coût est bien plus bas que celui d’une couverture en ardoises ou en tuiles béton, gardez tout de même à l’esprit la nécessité de constituer un platelage avant la pose. Si celui-ci est réalisé en panneau OSB, comptez environ 10 € par m² de toiture à couvrir. Comme pour tous travaux de charpente ou de couverture, pensez également à rajouter le prix de la main-d’œuvre si vous faites appel à un professionnel.

Devis gratuit pour vos travaux de rénovation

Trouvez le bon artisan pour réaliser vos travaux.


Faites réaliser vos travaux par des artisans qualifiés près de chez vous grâce à notre réseau de 1.700 partenaires installateurs. Demandez vos devis gratuits pour réaliser vos travaux de rénovation..


Devis gratuit et sans engagement

Isolation des combles : vos questions