Qu’est-ce qu’un « vitrage traité » ?

Par L’équipe de rédaction

Les fenêtres isolantes ont la particularité de retenir la chaleur à l’intérieur du logement. Les flux de chaleur peuvent difficilement les traverser. Le « vitrage traité » limite les déperditions de chaleur.

 

Quelle Energie met à votre disposition un outil gratuit pour simuler l’installation de fenêtres isolantes au sein de votre logement.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

La composition d’une fenêtre isolante

Une fenêtre isolante comporte généralement un double ou triple vitrage. Les vitres sont alors séparées par une lame d’air ou de gaz rare tel que le krypton, l’argon ou le xénon, étant donné que le verre n’est pas un matériau qui assure une bonne isolation thermique, même à forte épaisseur.

Des vitres antichocs

Le vitrage traité consiste en un verre qui a été chauffé puis refroidi de manière contrôlée, avant de passer au four afin d’éliminer toutes les inclusions. En effet, ces dernières, invisibles à l’œil nu, sont capables de provoquer l’éclatement spontané du verre, réduisant à néant ses propriétés d’isolant. Le traitement est efficace. Le verre supporte davantage les chocs et les tensions thermiques, diminuant par conséquent les blessures causées par ses débris en cas de brisure ; d’où son utilisation qui est justifiée dans les fenêtres où une double ou triple couche de vitres est destinée à mieux contenir la chaleur de la maison. La vitre ainsi obtenue contribue à la fois à une meilleure isolation thermique et à une limitation des déperditions de chaleur.

Les autres ponts thermiques

À part les fenêtres, il existe malheureusement d’autres zones de déperditions de chaleur dans la maison. Ce sont les portes, les canalisations pour faire circuler l’eau chaude, et surtout les parois des murs, des toits et des sols, qui peuvent faire échapper jusqu’à 50 % de la chaleur ambiante.

451 €/an
C’est le montant moyen des économies réalisées grâce à la pose de doubles vitrages dans un logement.

L’équipe de rédaction