Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Connaissez-vous l'utilité du coefficient de résistance thermique ?
1.000.000 propriétaires ont déjà effectué un bilan gratuit

Tout savoir sur le coefficient de résistance thermique

Si vous avez déjà fait faire des travaux d'isolation thermique dans votre maison, les notions de performance de l'isolant et de résistance thermique doivent certainement vous dire quelque chose. En rénovation énergétique, pour répondre aux exigences de la réglementation thermique (RT2012), il faut veiller à observer les obligations liées à cette unité de référence. Qu'est-ce que la résistance thermique ? Comment se calcule-t-elle ? Pourquoi cette unité de référence est-elle importante ? On vous dit tout.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Qu’est-ce que la résistance thermique ? 

Une définition simple

La résistance thermique est une unité de référence que l'on utilise dans le cadre de travaux d'isolation thermique. Cette mesure sert à apprécier la capacité d'un matériau d'isolation à résister à un flux de chaleur qui le traverse.

La résistance thermique s'exprime en m².K/W. (mètres carrés Kelvin par watt)

Plus le chiffre est élevé plus le matériau est isolant. Cette donnée dépend aussi de l'épaisseur du matériau.

A noter : la résistance thermique est imposée pour les travaux d'isolation thermique ouvrant droits à des aides financières. Ainsi, si par exemple, votre matériau ne répond pas aux exigences de la réglementation thermique en termes de normalisation et de coefficient de résistance thermique, l'aide pourra être refusée. Il faut donc faire très attention et demander conseil au moment de faire des travaux d'isolation thermique.

451 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce au renforcement de l'isolation des combles dans un logement.

La résistance thermique une donnée clé

Pourquoi prendre en compte la résistance thermique d'un matériau ? Tout simplement, parce que s'il ne répond pas à certains critères, son efficacité sera moindre. Au final, vous aurez fait des travaux de rénovation qui ne donneront pas les résultats escomptés et vous auront coûté cher.

En outre, il faut savoir que, pour éviter les problèmes de cet ordre et devoir recommencer les travaux, des normes doivent être respectées et la résistance thermique à atteindre est stipulée lorsque vous faites des travaux d'isolation thermique. Vous ne pourrez d'ailleurs bénéficier des aides financières de l'Etat et des collectivités que si ces critères sont respectés.

A noter : rassurez-vous les professionnels de l'isolation connaissent ces critères et respecteront les exigences. Notez que vous devrez faire appel à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) pour avoir accès à certaines aides.

Travaux de rénovation : prendre en compte la résistance thermique

L'isolation thermique, en bref

Le Grenelle de l'Environnement a donné lieu à des réglementations thermiques spécifiques (RT2005 puis RT2012). La réglementation thermique 2012 est le texte qui fait référence encore aujourd'hui.

L'objectif de la RT Grenelle Environnement 2012 est :

  • de limiter la consommation d'énergies primaires à 50 kWh/m² en moyenne, par an ;
  • d'encourager l'utilisation d'énergies renouvelables pour les nouvelles constructions ;
  • d'aider à légiférer et financer des travaux tendant à améliorer le confort et la performance thermique tant dans le domaine public que privé.

Le programme d'amélioration de l'habitat peut parfois débuter avec la mise en place d'un diagnostic. Le DPE (Diagnostic de Performance Energétique) est établi par un professionnel afin de mettre en relief les points de déperditions thermiques possibles.

Le DPE est obligatoire :

  • Lors de la vente du bien,
  • Lors de la location de votre bien.

Il donne lieu à un étiquetage avec une classification de votre habitat allant de A à G (le A étant le prix de l'excellence énergétique, tandis que le G est attribué au mauvais élève énergétique !).

Il est recommandé lors de travaux de rénovation énergétique d'un logement, surtout si vous ne savez pas par quels travaux commencer. Si vous devez isoler toute votre maison, vous devrez pour des questions de délais et de budget, procéder par étapes, et de préférence, commencer par les endroits où la déperdition de chaleur est la plus forte.

L'isolation d'une maison peut concerner :

  • La toiture et les combles,
  • Les parois (murs),
  • Les fenêtres,
  • Le sol

Si toute l'isolation est à faire, commencez par la toiture et les combles car la déperdition énergétique la plus importante (30 %) passe par le toit.

A noter : pour qu'une isolation soit parfaite, il faut veiller à plusieurs points essentiels : le choix des matériaux, leur résistance thermique, la ventilation, l'étanchéité à l'air, sans oublier la qualité de la pose qui importe beaucoup pour que l'isolation soit totalement efficace.

Bien choisir ses matériaux et mesurer leur résistance thermique

La résistance thermique d'un matériau, que l'on exprime par la lettre R est assujettie à deux critères :

  • La conductivité thermique est exprimée par λ (lambda) : elle mesure la quantité d'énergie circulant par conduction dans certaines conditions très précises ;
  • L'épaisseur du matériau (en mètres) est exprimée par la lettre e

La formule à retenir est R = e/ λ soit : Résistance thermique = épaisseur du matériau/conductivité thermique

la résistance thermique

Choisir le bon coefficient de performance thermique pour obtenir des aides financières

L'isolation des combles

L'isolation des combles fait partie des travaux de rénovation énergétique qui ouvrent droit à des aides financières de l'Etat, comme l'éco-prêt à taux zéro, le crédit d'impôt, la TVA réduite, ainsi que certaines aides des collectivités locales et régionales.

Il est clairement demandé que la résistance thermique après les travaux soit égale ou supérieure à 7 m². K/W

L'isolation des murs pour un bâtiment basse consommation (BBC)

Là encore, il ne suffit pas de faire des travaux d'isolation, il faut veiller aux normes précises à respecter pour les murs, en accord avec la RT 2012, quel que soit le matériau choisi.

Il faudra que les murs aient un minimum de résistance thermique (R) de 4 m 2K/W.

L'isolation des parois opaques

Pour les travaux de rénovation concernant l'isolation des murs, les règles sont également pointues et ne pourront ouvrir droit à des aides financières de l'Etat et des collectivités que si les travaux respectent les critères exigés par la RT2012.

Elle prévoit, en effet que les murs doivent avoir une résistance thermique de 2,9 m2.K/W en zone climatique H1 et H2, c'est à dire dans l'ensemble des régions françaises sauf les départements méditerranéens.

Récapitulatif des exigences de la RT 2012 en matière de résistance thermique

Type de travaux d'isolation Exigences RT 2012
Murs, en façade ou en pignon Supérieure ou égale à 3,7 m² K/W
Planchers des combles perdus Supérieure ou égale à 7 m². K/W
Planchers bas (exemples : planchers de vide sanitaire) Supérieure ou égale à 3 m². K/W
Rampants de toiture, combles aménagés Supérieure ou égale à 6 m². K/W
Toitures terrasses Supérieure ou égale à 4,5 m².K/W

Bon à savoir :

Si l'on parle des normes techniques et de la résistance thermique, il est également important de connaitre la performance de l'isolant choisi. Pour cela, il faut vérifier certains points clés au moment de son achat :

  • Marquage CE : est garant de la conformité d'un produit, lequel doit répondre notamment à la directive 89/106/CE ;
  • Certification ACERMI : elle garantit que toutes les caractéristiques énoncées sur l'emballage sont validées par l'Acermi ;
  • L'avis technique relatif à l'isolant.
Devis gratuit pour vos travaux de rénovation

Trouvez le bon artisan pour réaliser vos travaux.


Faites réaliser vos travaux par des artisans qualifiés près de chez vous grâce à notre réseau de 1.700 partenaires installateurs. Demandez vos devis gratuits pour réaliser vos travaux d'isolation thermique..


Devis gratuit et sans engagement

Isolation des Combles : vos questions