Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Les réglementations thermiques
1.000.000 propriétaires ont déjà effectué un bilan gratuit Réaliser mon bilan énergétique

Tout savoir sur les réglementations thermiques et leurs évolutions

Depuis le 1er janvier 2015, la RT 2012 a subi quelques modifications. En effet, l’arrêté du 11 décembre 2014 définit des ajustements de la RT 2012, suite à des retours d’expériences sur des exigences difficiles voire impossible à atteindre. C’est notamment le cas pour les petits logements ou les bâtiments atypiques pour lesquels l’application de la RT 2012 était un vrai casse-tête. L’année 2015 n’aura donc pas sa propre réglementation thermique comme il était prévu initialement, mais seulement une version simplifiée de la RT 2012.

Qu’est-ce que la réglementation thermique ?

La réglementation thermique est un texte cadrant la thermique des bâtiments neufs en France. Elle fixe des consommations d’énergie maximales dans plusieurs domaines : chauffage, eau chaude sanitaire, ventilation et éclairage. Cette réglementation est apparue en 1974, suite au premier choc pétrolier afin de faire face à la hausse brutale du prix des hydrocarbures et de réduire la facture énergétique. Elle a été mise à jour six fois depuis sa création et impose des règles de plus en plus strictes sur les performances énergétiques des bâtiments neufs.

Les réglementations thermiques successives

La première version de 1974 avait pour objectif de réduire de 25% la consommation énergétique des bâtiments d’habitation neufs et de limiter les déperditions de chaleur par les parois et par le renouvellement d’air. Elle introduit ainsi deux coefficients : K pour mesurer la transmission de chaleur par les parois et G pour estimer les pertes d’énergie rapportées au volume habitable. Le calcul de ces deux grandeurs a été mis à jour régulièrement depuis cette date pour obtenir des exigences plus fortes.

La RT suivante de 1982 apparait suite au second choc pétrolier. Elle est plus exigeante en termes de performances énergétiques puisqu’elle fixe une réduction des consommations énergétiques de 20% par rapport aux limites fixées en 1974.

La RT 1988 renforce encore les exigences sur l’enveloppe du bâtiment et introduit les notions de rendement des systèmes de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire. Pour atteindre les objectifs de consommation, il est alors possible de choisir entre le renforcement de l’isolation ou l’installation d’un meilleur système de chauffage. C’est également la première réglementation à inclure les bâtiments non résidentiels dans les objectifs de réduction des consommations.

637 € / an Calculez mes économies

C’est le montant moyen des économies réalisables suite à des travaux de rénovation.

Seulement deux ans après, la RT1988 se voit remplacée par la RT2000. Dans cette réglementation, les bâtiments tertiaires subissent une forte contrainte puisqu’ils doivent réduire leurs consommations de 40% par rapport aux objectifs fixés deux ans plus tôt. Les exigences soient moindres pour le secteur résidentiel, qui doit atteindre une baisse 20%. Cette différence s’explique par la volonté d’appliquer les mêmes critères quel que soit le secteur et donc un retard à rattraper pour le tertiaire. La RT2000 introduit également la notion de confort d’été avec le respect de températures maximales dans les bâtiments sans climatisation et la TIC : Température Intérieure Conventionnelle.

La 5ème version de la RT arrive en 2005. Elle fixe une réduction des consommations d’énergie de 15% et aborde les concepts de construction bioclimatique et d’énergies renouvelables pour diminuer les besoins de chauffage. Le bioclimatisme cherche à assurer le confort tout en limitant les impacts sur l’environnement de l’habitation, il est évalué par le Bbio.

La RT2012

La RT2012 est marquée par des exigences très fortes en termes de réduction des consommations d’énergie primaire. En effet, les habitations neuves doivent consommer au maximum 50kWhep/m²/an (valeur à moduler selon la localisation, l’altitude ou encore la surface du logement), soit le tiers de la consommation maximale fixée par la RT précédente. La RT2012 définit ainsi le bâtiment basse consommation BBC .

En 2015, la RT2012 a été mise à jour avec l’ajout d’une norme isolation. La consommation d’énergie primaire est encore abaissée pour atteindre 30kWhep/m²/an et un label écologie est créé pour encourager les constructeurs de maison à intégrer les énergies renouvelables. Ils devront par exemple disposer de panneaux photovoltaïques pour obtenir le label BBC.

La future RT devrait être publiée en 2020 et prévoit des maisons à énergie positive, qui devront produire plus d’énergie qu’elles n’en consommeront.

Vous aussi faites des économies d'énergie grâce à notre simulateur gratuit