Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Isolation de toiture :
Différents types de charpentes
L'isolation de votre toiture doit-elle être renforcée ?

Isolation de la toiture : Différents types de charpentes

La charpente se présente sous plusieurs types et formes. Elle peut être de type industriel ou traditionnel, en bois ou béton ou métallique, en différents types de bois, de différents styles (sur blochet, à la Mansart, à la Palladio, etc.) Les charpentes industrielles en bois sont les plus utilisées sur les chantiers de construction de maisons individuelles. Les toits plats en béton et les charpentes métalliques connaissent un succès grandissant.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Des charpentes artisanales ou industrielles, mais toujours aux normes

tous les types de charpentes

Les éléments des charpentes industrielles sont produits en grande quantité, ce qui permet de faire baisser leur coût sans impacter leur qualité. L’assemblage se fait au moyen de connecteurs métalliques qui facilitent la pose.

Les charpentes traditionnelles se retrouvent surtout sur les maisons anciennes. Fabriquées et assemblées par des artisans charpentiers, elles sont appréciées pour leur aspect esthétique, notamment lorsqu’on souhaite laisser les poutres apparentes.

Les techniques de construction de charpentes pour toit plat sont adaptées aux toits totalement plats, mais aussi pour ceux qui présentent une pente inférieure à 15 %. L’évacuation des eaux est un point essentiel à prendre en compte sur ce type de configuration. Quel que soit le type de charpente choisi, des normes très strictes doivent être respectées. Celles-ci prennent en compte un nombre impressionnant de paramètres : conception, montage, assemblage, résistance physique, connecteurs, dimensions, écartement, teneur en humidité pour le bois, résistance au feu.

Faire appel à un professionnel de l’isolation

Les charpentes en bois restent les plus courantes

Le bois est le matériau le plus utilisé pour les charpentes. Les différentes pièces de la charpente (poutre, latte, fermes, fermettes, pannes, chevrons, etc.) peuvent nécessiter des types de bois différents. Pour les grosses poutres, on utilise plutôt le chêne, le châtaignier, le pin, l’orme ou le sapin douglas. Les chevrons peuvent être en chêne, châtaignier, sapin ou peuplier. Les lattes seront plutôt en peuplier, bouleau ou sapin.

La charpente dite ferme ou fermette représente le type de charpente standard le plus courant et le moins onéreux. Les fermes de charpente en bois peuvent être de plusieurs styles : latin, à entrait retroussé, à la Palladio, à la Mansart, sur blochet. Pour renforcer la solidité des charpentes, un nouveau système a fait son apparition : le sabot de connexion.

Métal ou béton, place à l’innovation

Les charpentes métalliques, autrefois réservées aux bâtiments d’activités, sont de plus en plus présentes dans les maisons individuelles. Plus coûteuses car souvent fabriquées sur mesure, elles ne nécessitent cependant aucun entretien ni traitement. Plus résistantes, elles permettent de créer des ouvertures plus importantes tout en diminuant le nombre de murs porteurs. Plus légères, elles peuvent être utilisées dans les cas où le poids d’une charpente en bois empêcherait toute construction (terrains mal adaptés, fondations peu profondes). On trouve plusieurs types de fermes de charpentes métalliques : en U, en I ou en H.

La charpente en béton est surtout utilisée pour les projets de toit plat. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les charpentes en béton ne sont pas plus lourdes que les charpentes en bois. Elles peuvent recevoir plusieurs types d’aménagement : terrasse, toiture végétalisée, panneaux photovoltaïques.

Les prix moyens sont de 60 €/m2 pour une charpente fermette en bois, 70 à 90 €/m2 pour une charpente traditionnelle, 100 €/m2 pour une charpente en béton et de 45 € à 120 €/m2 pour une charpente métallique.

L’isolation de la charpente, un point essentiel

La toiture peut représenter de 20 à 30 % des déperditions de chaleur. Plusieurs solutions existent, que ce soit en construction ou en rénovation, pour isoler sa charpente. Les maisons situées en zone froide doivent faire l’objet d’une étude hygrothermique préalable avant tous travaux d’isolation.

Le type d’isolation devra être adapté à la structure de la charpente et à son niveau de complexité. Plusieurs solutions sont envisageables pour un toit incliné: isoler les versants, isoler le plancher des combles ou isoler par l’extérieur. Les toits plats de type terrasse offrent des performances thermiques supérieures car ils sont d’un seul tenant. La couche d’isolant atteint en général 12 cm et peut être renforcée par un substrat végétal, du bois ou des gravillons.

L’isolation de la toiture fait partie des travaux de rénovation les plus efficaces. Non seulement son prix est relativement bas (comparé à ceux des autres travaux de rénovation thermique), mais en plus elle est éligible à plusieurs aides écologiques (crédit d’impôt, ANAH, aides locales, Eco PTZ, prime énergie) et même au programme PES (Pacte Energie Solidarité) qui permet d’isoler ses combles perdus pour 1 €.

Etes-vous éligible à l'isolation des combles perdus à 1 € ?

Isolation des combles : vos questions