Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Toiture en ardoise
L'isolation de votre toiture doit-elle être renforcée ?

Isolation de la toiture : La toiture en ardoise

Roche de la famille des schistes, l’ardoise offre des propriétés qui en font un matériau idéal pour la couverture de la toiture. Ses qualités et l’esthétique qu’elle confère aux toitures rangent l’ardoise au rang des matériaux nobles. Très utilisée dans certaines régions, voire incontournable du fait des règlements d’urbanisme en vigueur, l’ardoise est un matériau qui mérite la plus grande attention. Naturelle, écologique et durable, elle séduit de plus en plus malgré un coût (matériel et pose) relativement élevé.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Crédit d'impôt 2018

Depuis le 1er septembre 2014, bénéficiez d'un crédit d'impôt de 30% pour l'isolation de la toiture.

Consulter la fiche explicative sur le crédit d'impôt 2016 pour l'isolation de la toiture

Un peu d'histoire

En France, on attribue à Licinius, évêque d’Angers, l’utilisation en 592 de l’ardoise pour couvrir les toits. Saint Lézin d'Angers est aujourd'hui le saint patron des ardoisiers. Légende ou réalité historique, nul ne le sait ! Cependant, jusqu’à la Révolution Française, les ardoisières (mines d’où l’on extrait l’ardoise) sont généralement propriétés de communautés religieuses qui tirent de leur exploitation des bénéfices considérables. Tout au long des siècles, l’ardoise va couvrir les édifices les plus prestigieux. Du château de Chambord à celui de Versailles, en passant par la plupart des cathédrales du pays, l’ardoise est le matériau de couverture le plus fréquemment utilisé pour protéger les bâtiments du patrimoine national. Signe de richesse, il a été utilisé à toutes les époques pour couvrir manoirs et belles demeures de la haute société.

Information sur la toiture en ardoise

L’ardoise offre en effet une esthétique exceptionnelle : bien que taillée finement, elle possède la résistance du granit et décline une palette de couleur variées allant du noir, au bleu en passant par le vert et la violine. Ces teintes totalement naturelles ne s'altèrent pas avec le temps. En France, les régions traditionnelles de production d’ardoise sont celles où ce type de couverture est le plus fréquent : la Bretagne, le Maine-et-Loire, les Ardennes, les Pyrénées et les Alpes.

La pose d’un toit en ardoise

Une ardoise se présente sous la forme d’une plaque de 2,7 à 9 mm d’épaisseur, rectangulaire ou taillée en forme d’écaille. Jusqu’à l’apparition du crochet à la fin du XIXe siècle, sa pose s’effectuait au clou. Le couverture en ardoise est particulièrement adaptée aux toitures pentues, mais ne convient pas aux formes arrondies ou aux toitures plates. Très dense, l’ardoise est lourde et la réalisation d’une couverture avec ce matériau nécessite une charpente solide capable de supporter son poids. C’est un matériau 100% naturel donc écologique qui dure particulièrement longtemps (jusqu’à 150 ans). Si le prix du matériau lui-même reste raisonnable, autour de 65 €/m2, la complexité de sa pose porte le coût final d’une toiture d’ardoise à environ 130 €/m2 ! Le prix précis d'un projet restera déterminé par la qualité des ardoises utilisées et la technique de pose.

Simulation gratuite isolation de la toiture

Entretien d’un toit en ardoise

Comme toutes les toitures, l’ardoise nécessite un entretien régulier pour assurer son étanchéité et sa durabilité. Un entretien tous les deux ans permet à votre toiture en ardoise de conserver toutes ses qualités. Un toit en ardoise peut se couvrir d'algues et de lichens qui retiennent l'humidité. Lorsque cette dernière gel, certaines ardoises peuvent se fendre. La pulvérisation d’un produit algicide à base de cuivre règle le problème. Ce traitement doit être suivi par la projection d’un hydrofuge adapté qui renforcera l’imperméabilité de l’ardoise tout en revitalisant sa teinte. Attention, utilisez une échelle en bord de toiture pour ne pas marcher sur votre couverture ! Les plaques d’ardoises ne sont pas faîtes pour résister au poids d’un homme.

Les différents types d’ardoise

On distingue aujourd’hui l’ardoise naturelle de l’ardoise synthétique élaborée à base de fibres et de ciment. Hormis cette différence essentielle, les différents types d’ardoises sont définis par l’épaisseur, les dimensions, la forme et la couleur de la plaque. On trouve sur le marché des plaques de toutes dimensions : de 10 cm sur 10 cm pour les plus petites jusqu’à 120 cm sur 60 cm pour les plus grandes ! Les formes carrée, rectangulaire ou en losange sont de loin les plus courantes. Dans tous les cas vous devrez vous conformer aux règles d’urbanisme en vigueur dans votre commune. Mais quelles que soient ces dernières, l’ardoise offre toujours un rendu superbe qui rehaussera votre maison pour longtemps !

Trouvez des artisans qualifiés près de chez vous

Isolation des combles : vos questions