L'ITE permet de réduire les besoins en énergie de votre logement

De plus en plus courante en France, l’isolation thermique par l'extérieur est performante et simple à mettre en place. Très modulable, elle convient aussi bien aux constructions neuves qu’à la rénovation de logements anciens.

Je demande mon devis

Demande gratuite et sans engagement

Isolation thermique par l’extérieur : comment la mettre en œuvre ?

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) consiste à isoler la face externe des murs d’un bâtiment par la pose d’une couche d’isolant thermique et d’un revêtement de finition ou par l’application d’un enduit isolant.

 

Selon la méthode choisie, une ITE suffit à atteindre les performances énergétiques exigées par la RT 2012 ou sera un bon complément à une isolation thermique par l’intérieur (ITI).

 

Source : Quelle Energie - 2015

👉 Un bon chantier d'isolation des murs extérieurs est précédé d'une visite technique. Découvrez en quoi elle consiste avec un artisan Effy !

 

 

Isolation extérieure par matériau isolant et revêtement de finition

Cette technique d’isolation consiste à fixer une couche d’isolant thermique contre les murs extérieurs de l’habitation puis de la recouvrir d’une finition. En supprimant totalement les ponts thermiques, ce procédé suffit à lui seul à remplir les critères d’exigence de la RT2012. Pour la mettre en œuvre, il existe trois méthodes de pose :

 

  • La pose collée : des panneaux isolants rigides sont collés directement sur le mur. En rénovation, le support doit préalablement être décapé pour favoriser l’adhérence de la plaque.

 

  • La pose calée-chevillée : le panneau isolant est collé à la paroi avec un mortier et fixé par des chevilles traversantes. Ce procédé est compatible avec tous les isolants et tous les types de murs.

 

  • La fixation mécanique par profilés : cette technique n’est utilisable qu’avec des plaques de polystyrène expansé blanc (PSE ) sur un support parfaitement plat. Il consiste à encadrer chaque panneau de rails de maintien en PVC, sur 2 ou 4 côtés.

 

Une fois les ponts thermiques totalement éliminés par la réalisation de joints étanches à chaque jonction entre les plaques, on peut procéder à la finition. Il existe plusieurs matériaux et méthodes possibles :

 

  • L’enduit de finition est appliqué à même l'isolant. On utilise un enduit mince ou un enduit hydraulique, plus épais et résistant aux chocs.

 

  • Dans le cas d’une pose collée, il existe des panneaux de polystyrène expansé prêts à l’emploi, déjà recouverts d’un parement.

 

  • Le vêtage consiste à coller un revêtement en bois, PVC, composite, ardoise, zinc, ou ciment, directement sur l’isolant.

 

  • Le bardage se fixe sur une ossature en bois ou en métal, montée par-dessus la couche d’isolant. Il est généralement en bois, en composite ou en PVC.

451 € / an
C’est le montant des économies réalisables grâce au renforcement de l'isolation des combles dans un logement.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

Les enduits isolants

En plein essor, les enduits isolants sont particulièrement performants, pour une faible emprise au sol. En comparaison avec une ITE classique, ils modifient peu l’aspect des façades et réduisent plus efficacement les ponts thermiques. En revanche, utilisés seuls, ils sont souvent insuffisants pour atteindre les critères de validation de la RT2012. Ils représentent cependant un formidable complément à l’isolation intérieure.

 

Le plus souvent composés d’un mortier, d’un liant et de granulés isolants, ils existent sous diverses formes :

 

  • La peinture isolante, venue de l'industrie aérospatiale, réfléchit les rayons du soleil en été et évite les déperditions de chaleur en hiver. Elle résiste aux intempéries et aux salissures.

 

  • L’enduit isolant à base de billes de polystyrène est efficace, utilisable en intérieur comme en extérieur, mais peu écologique.

 

  • Le crépi chaux-chanvre, naturel et respectueux de l’environnement, possède des propriétés d’isolation thermique et phonique intéressantes. Il protège des champs électromagnétiques et des vibrations du sous-sol.

 

  • L'enduit chaux-liège dispose de capacités d’isolation phoniques et thermiques remarquables.

 

  • Le traditionnel torchis, composé d'un mélange de terre et de paille, est très économique et isolant. Il s’applique sur tous types de supports.

 

  • Les industriels travaillent sur un enduit minéral innovant, à base d'aérogel de silice, aux performances thermiques excellentes, sans nuisances pour l’environnement.

 

Encore peu maîtrisée, cette méthode d’isolation thermique doit être mise en œuvre par un professionnel qui a déjà fait ses preuves.

Avantages et inconvénients de l’ITE

L’isolation thermique par l’extérieur a plusieurs avantages :

 

  • Elle remplit et dépasse les critères d’exigence des réglementations thermiques actuelles et permet d’anticiper les évolutions à venir dans ce domaine.

 

  • Elle offre une excellente étanchéité à l’air.

 

  • Elle augmente l’isolation acoustique.

 

  • Elle génère d’importantes économies d’énergie en hiver et aide à conserver la fraîcheur en été.

 

  • En rénovation, elle peut être posée sans gêner la vie quotidienne des occupants de l’habitation.

 

  • Les finitions disponibles sont variées et peuvent améliorer l’aspect esthétique d’un bâtiment.

👉 Grâce à Jamy, découvrez toute l'importance de l'isolation des murs par l'extérieur !

 

 

Cependant, l’ITE a aussi des inconvénients, qui sont surtout perceptibles dans le cadre de la rénovation. On peut citer entre autres :

 

  • Elle augmente l’emprise au sol du bâtiment.

 

  • Elle modifie l'aspect extérieur de la maison.

 

  • Si les débords de toit sont peu étendus, il faudra prévoir une avancée complémentaire et redimensionner les gouttières.

 

  • Le système de fermeture des volets battants devra être revu.

 

  • Les murs s'épaississant, l'apport lumineux peut diminuer.

 

  • Certaines finitions ne sont pas en accord avec les réglementations de certaines mairies ou des Bâtiments de France.

Le prix d’une ITE

Selon le type d’isolant et la finition, le prix moyen d’une isolation par l’extérieur est estimé entre 60 euros et 100 euros par m², main d’œuvre comprise. Le coût varie également en fonction de la difficulté du chantier et de la nécessité de poser un échafaudage. Ce type de travaux est éligible à certaines aides financières de l’état, à la prime énergie et ouvre droit au prêt à taux zéro.

Trouvez le bon artisan pour vos travaux d'isolation thermique.
Faites réaliser vos travaux par des artisans qualifiés près de chez vous grâce à notre réseau de 1.700 partenaires installateurs. Demandez vos devis gratuits pour réaliser vos travaux d'isolation.

Je demande mon devis

Demande gratuite et sans engagement

Plus d’articles sur ce thème