Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Votre facture de chauffage
1.000.000 propriétaires ont déjà effectué un bilan gratuit Réaliser mon bilan énergétique

Tout savoir sur la facture de chauffage par énergie : électricité, gaz, fioul, bois

Le chauffage occupe une place de plus en plus importante dans le budget des Français. Plus de 70% des dépenses énergétiques du foyer y sont consacrées. En 2013, le chauffage a coûté, en moyenne, 1.660 € aux Français. Il s'agit d'une dépense inévitable car le chauffage est indispensable, surtout en hiver. Cependant, tous les ménages ne sont pas égaux face à leur facture. Qu'est-ce qui explique ces différences ?

Les différences de prix des énergies de chauffage

Le tableau ci-dessous classe les prix des différentes énergies de chauffage de la plus économe à la plus coûteuse. Il compare également le coût de la consommation de chaque énergie en fonction du niveau d'isolation du logement.

Gaz Fioul Charbon Electricité Bois
Type de chauffage Consommation (€/m²/an) pour un logement
Très mal isolé (250 kWh/m²/an) Assez bien isolé (130 kWh/m²/an) Bien isolé (80 kWh/m²/an) Basse conso. (8 kWh/m²/an)
Pompe à chaleur géothermique radiateurs basse température + robinets thermostatiques. 9.26 4.82 2.96 0.30
Pompe à chaleur géothermique radiateurs haute température 9.97 5.18 3.19 0.32
Pompe à chaleur eau-eau radiateurs basse température + robinets thermostatiques 11.58 6.02 3.70 0.37
Pompe à chaleur eau-eau radiateurs haute température 12.46 6.48 3.99 0.40
Poêle à bûches classique 13.82 7.18 4.42 0.44
Pompe à chaleur air-eau radiateurs basse température + robinets thermostatiques 14.25 7.41 4.56 0.46
Pompe à chaleur air-eau radiateurs haute température 15.33 7.97 4.91 0.49
Chaudière Gaz naturel à condensation radiateurs basse température + robinets thermostatiques 19.28 10.03 6.17 0.62
Pompe à chaleur air-air 19.61 10.20 6.28 0.63
Chaudière Gaz naturel basse-température radiateurs basse température + robinets thermostatiques 20.01 10.40 6.40 0.64
Chaudière granulés de bois radiateurs basse température + robinets thermostatiques 20.73 10.78 6.63 0.66
Poêle granulés 21.35 11.10 6.83 0.68
Chaudière Gaz naturel à condensation radiateurs haute température 21.90 11.39 7.01 0.70
Chaudière Gaz naturel basse-température radiateurs haute température 22.72 11.82 7.27 0.73
Chaudière granulés de bois radiateurs haute température 23.54 12.24 7.53 0.75
Chaudière bois radiateurs basse température + robinets thermostatiques 23.56 12.46 7.67 0.77
Radiateurs Gaz naturel 24.12 12.54 7.72 0.77
Chaudière Gaz naturel installée avant 1989 radiateurs basse température + robinets thermostatiques 24.62 12.80 7.88 0.79
Chaudière bois radiateurs haute température 27.22 14.15 8.71 0.87
Chaudière Gaz naturel installée avant 1989 radiateurs haute température 27.97 14.54 8.95 0.89
Chaudière charbon radiateurs basse température + robinets thermostatiques 29.17 15.17 9.34 0.93
Chaudière Fioul à condensation radiateurs basse température + robinets thermostatiques 30.26 15.74 9.68 0.97
Chaudière charbon radiateurs haute température 33.14 17.23 10.60 1.06
Chaudière Fioul à condensation radiateurs haute température 34.37 17.87 11.00 1.10
Convecteurs électriques 35.19 18.30 11.26 1.13
Radiateurs électriques à accumulation 36.68 19.07 11.74 1.17
Chaudière Fioul installée avant 1989 radiateurs basse température + robinets thermostatiques 38.64 20.09 12.37 1.24
Cheminée 39.19 20.38 12.54 1.25
Chaudière Fioul installée avant 1989 radiateurs haute température 43.89 22.82 14.05 1.40
Chaudière GPL à condensation radiateurs basse température + robinets thermostatiques 47.29 24.59 15.13 1.51
Poêle charbon 49.00 25.48 15.68 1.57
Chaudière GPL à condensation radiateurs haute température 53.72 27.93 17.19 1.72

Le premier facteur de coût pour le chauffage est le niveau de consommation du logement : on voit dans le tableau qu'une habitation très bien isolée peut revenir jusqu'à 30 fois moins chère à chauffer qu'une habitation très mal isolée. Dans un logement basse consommation, le choix du type de chauffage devient presque anecdotique. Au contraire, dans un logement très énergivore, le degré d'isolation est vraiment le levier à privilégier pour faire baisser la facture de chauffage. A minima, l'isolation des combles permet de réduire la consommation d'énergie de l'ordre de 30% avec un retour sur investissement très rapide. En y associant l'isolation des murs, on atteint facilement une réduction de 50%. Une fois le besoin réduit, le remplacement du système de chauffage par un dispositif plus performant devient également moins coûteux et garantira une réduction de facture globale très importante à long terme, avec une protection importante face aux augmentations futures des prix de l'énergie.

Les facteurs influant le montant de la facture

Le prix de l'énergie ne correspond pas au prix du chauffage. D'autres éléments sont inclus dans la facture et l'augmentent significativement. En effet, plusieurs services sont indispensables au chauffage. Les abonnements souscrits auprès des distributeurs d'énergie (électricité, gaz…) font partie de ces frais supplémentaires. Il s'agit d'une part fixe de la facture de chauffage qui diffère en fonction de la quantité d'énergie fournie : elle est facturée en moyenne 200 € par an aux clients.

L'entretien du chauffage fait également partie des dépenses à ajouter au coût de l'énergie. En effet, l'entretien de la chaudière, du circuit de chauffage et des radiateurs est indispensable car il permet d'allonger la durée de vie de ces appareils tout en faisant des économies d'énergie. De plus, l'entretien annuel d'une chaudière est obligatoire et défini par la circulaire du 9 août 1978. Il vous sera facturé une centaine d'euros.

L'isolation est l'un des éléments déterminant le montant de votre facture de chauffage. Un logement mal isolé est une épave thermique : en dépit d'un chauffage puissant et continu, la chaleur ne restera pas au sein du foyer. A contrario, un logement bien isolé nécessitera un temps de chauffage plus court car la chaleur sera conservée.
L'isolation de votre logement doit-elle être renforcée ? A quels endroits ? Notre simulateur gratuit vous aide dans vos choix !

Comment réduire sa facture ?

Réduire sa facture de chauffage est à la portée de tous. Différentes façons permettent de le faire et ce selon le budget de chacun. Certains équipements permettent de réaliser des économies d'énergie à petits prix. C'est notamment le cas des thermostats. Grâce à ces petits appareils, il est possible de maintenir une température de chauffe adaptée à chaque pièce. Cette solution permet de réaliser une économie allant jusqu'à 25% sur la facture de chauffage pour un investissement de départ abordable (entre 40 et 100 €).

Un programmateur peut aussi vous aider à réduire significativement votre facture de chauffage. En effet, cet appareil intelligent permet de piloter la chauffe du logement de façon automatique. Ainsi, après réglage, il baissera quotidiennement la température du foyer lorsqu'il n'est pas occupé et l'augmentera peu avant votre retour. Un programmateur de chauffage permet de réaliser jusqu'à 15% d'économies d'énergie pour un investissement compris entre 80 et 300 €.

Pour des économies plus grandes, il est nécessaire de se tourner vers des travaux de plus grande envergure et donc plus coûteux. Passer d'une énergie de chauffage chère à une autre plus économe est une solution efficace. En effet, il s'agit d'un raisonnement logique, les économies seront beaucoup plus importantes en remplaçant, par exemple, une chaudière fioul par une pompe à chaleur géothermique. La deuxième solution est, en effet, plus coûteuse à l'achat mais permet de bénéficier d'un chauffage beaucoup plus économe (0,037 contre 0,176 €/kWh). La rentabilité est donc rapide et assurée.
Découvrez en quelques clics le type de chauffage le plus adapté à votre logement grâce au simulateur en ligne Quelle Energie.

L'isolation est, comme vu précédemment, déterminante dans le coût du chauffage. Quand bien même vous seriez équipé du chauffage le plus performant et de l'énergie la moins chère, si votre logement est très mal isolé, la facture énergétique sera salée. Les données du tableau nous permettent de constater que le prix de l'énergie consommée par une pompe à chaleur géothermique passe de 0.30€/m²/an, lorsque le logement est très bien isolé, à 9,26 €/m²/an, soit une consommation 30 fois plus élevée et ce en étant le type de chauffage le plus économe !