Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Les ponts thermiques
L'isolation de vos murs doit-elle être renforcée ?

Les ponts thermiques: les points faibles de votre isolation

Les travaux d’isolation thermique permettent à la fois de réduire la consommation énergétique d’un logement et d’améliorer son confort thermique. Selon l’Ademe, ce type de travaux permet de réduire considérablement ses dépenses énergétiques et de réaliser ainsi des économies importantes. Lors de la réalisation des travaux d’isolation il faut accorder une attention particulière aux ponts thermiques. En effet, s’ils ne sont pas traités, ils sont susceptibles d’amoindrir les bénéfices.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Ponts thermiques : présentation

Les ponts thermiques désignent les zones de la maison qui présentent une faible résistance thermique ; celle-ci peut être causée par une absence, une interruption, une détérioration ou une discontinuité de l’isolant.

Si elle n’est pas traitée, cette situation est susceptible d’entrainer des fuites de chaleur à l’extérieur de l’habitation. Ci-dessous sont listés les différents endroits du logement au niveau desquels des ponts thermiques peuvent apparaitre :

  • la menuiserie des fenêtres ;
  • le linteau des portes ;
  • les jonctions entre la toiture et les murs ;
  • les jonctions entre les planchers et les murs ;
  • toutes les ouvertures présentes sur la toiture (cheminée, velux, …) ;
  • les liaisons entre la dalle de béton du balcon et les murs de l’habitation.

Contrairement à ce que plusieurs particuliers pensent, les ponts thermiques ne sont pas des infiltrations d’air. Comme mentionné ci-dessus, les ponts thermiques entrainent des fuites de chaleur alors que les infiltrations d’air génèrent des flux d’air dans le logement.

Estimez le coût de vos travaux d'isolation

Comment identifier les ponts thermiques ?

Il n’est pas facile de déceler la présence de ponts thermiques à l’œil nu. Si vous souhaitez évaluer la situation, vous pouvez réaliser un test rapide à l’aide de vos mains : pour cela, il vous faudra juste passer vos mains sur les zones où vous soupçonnez la présence de ponts thermiques. Si vous ressentez une différence de température considérable à certains endroits, il est fort probable que vous soyez en présence d’un pont thermique.

La formation de condensation et les tâches d’humidité peuvent également indiquer la présence de ponts thermiques. Si vous avez le moindre doute, pensez à faire réaliser une étude par un professionnel (un entrepreneur, un architecte, …).

Trouvez des professionnels qualifiés près de chez vous

376 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce au renforcement de l'isolation des murs dans un logement.

Quelles sont les conséquences des ponts thermiques sur l’isolation du logement ?

Si votre logement abrite de nombreux ponts thermiques, ceux-ci auront des répercussions importantes sur votre confort. Selon l’Ademe, ces fléaux peuvent entrainer des pertes énergétiques comprises entre 5 et 10%.

Au fil des jours, les pertes de chaleur occasionnées peuvent conduire les habitants de la maison à augmenter la température afin d’assurer leur confort ; la conséquence directe de cette situation est une augmentation des factures de chauffage.

Pendant la saison hivernale, les habitants du logement pourront également noter l’apparition d’un phénomène de condensation. Ce phénomène entrainera de la moisissure ou des traces noires qui sont susceptibles de provoquer des allergies ou des irritations chez les personnes sensibles.

Calculer les économies que vous pouvez réaliser en isolant mieux votre logement

Comment traiter les problèmes de ponts thermiques ?

Bien qu’il n’existe aucune véritable solution qui puisse complètement éliminer les ponts thermiques, voici quelques astuces qui vous permettront de les atténuer :

  • pour les planchers intermédiaires : vous pouvez utiliser des isolants tels que des planelles ou des rupteurs thermiques ; ceux-ci ont notamment été conçus pour être introduits au niveau des jonctions ;
  • pour les planchers bas : les rupteurs de ponts thermiques sont une alternative possible, tout comme une chape de mortier coulée sur un matériau isolant ;
  • pour les planchers hauts : l’isolation des appuis de toitures (ou isolation par l’intérieur) est une option efficace ;
  • l’isolation des façades par l’extérieur est une solution qui a fait ses preuves ; toutefois, il est important de préciser qu’elle a un coût important ;
  • le remplacement des vieilles menuiseries ou du simple vitrage ;
  • l’enrobage des ponts thermiques grâce à un matériau isolant.
Calculez le montant des aides et subventions dont vous pouvez bénéficier

Quelques éléments à surveiller dans l’isolation de l’habitation

Lorsqu’un particulier souhaite réaliser des travaux pour améliorer la performance énergétique de son habitation, il doit prendre en compte de nombreux éléments. Ceux-ci sont listés ci-dessous :

  • les ponts thermiques ;
  • les fermetures de cheminées non utilisées ;
  • les problèmes d’humidité (il convient de les régler avant le début de travaux) ;
  • la ventilation du logement ;
  • l’isolation des volets roulants ;
  • la protection des tuyaux.

Lorsqu’il s’agit de travaux de réduction des ponts thermiques et d’isolation du logement, le travail réalisé doit être précis et concis. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de bien choisir le professionnel qui les réalisera.

Consulter la fiche explicative sur l'isolation des murs

Isolation des Murs : vos questions