Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
5 idées reçues sur la
chaudière gaz à condensation
La chaudière gaz à condensation est-elle adaptée à votre situation ?

Chaudière gaz à condensation : 5 idées reçues

La chaudière à condensation souffre parfois de ses ressemblances physiques avec sa cousine la chaudière "classique". Quelle Energie revient sur les raccourcis et les idées reçues au sujet de la chaudière à condensation.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Crédit d'impôt 2018

Depuis le 1er septembre 2014, bénéficiez d'un crédit d'impôt de 30% pour installer une Chaudière gaz à Condensation.

Consulter la fiche explicative sur le crédit d'impôt 2016 pour la chaudière gaz à condensation

1. La chaudière à condensation ne fonctionne qu'avec du gaz

 FAUX "Chaudière à condensation" est un terme générique pour désigner le procédé qui permet de tirer parti de la chaleur latente contenue dans les rejets de gaz émis lors de la combustion. Ainsi, que ce carburant soit du fioul, du gaz propane ou du butane, le principe reste le même. Ceci dit, les modèles s'adaptent à chaque type de combustible pour pouvoir tirer le meilleur de chaque combustible.

2. La chaudière à condensation est aussi polluante que n'importe quel moyen de chauffage

5 idées reçues sur la chaudière gaz à condensation

 FAUX Tous les moyens de chauffage ne se valent pas. La chaudière à condensation fonctionne grâce à des énergies fossiles, mais le carburant est épuré d'une partie non négligeable des polluants. En effet, que ce soit du fioul ou du gaz naturel, les rejets de CO2 et d'oxyde d'azote sont diminués de 20 à 25 % par rapport à du pétrole et de 40 à 50 % par rapport à du charbon. La récupération de la chaleur latente des rejets implique que les polluants sont re-condensés, et qu'ils ont donc un impact limité sur le climat.

3. L'entretien est facultatif

 FAUX Il est dit dans la loi que l'entretien d'une telle installation est obligatoire une fois par an. La chaudière doit être vérifiée et nettoyée, les conduits d'évacuation ramonés, le brûleur doit être démonté et vérifié, la combustion doit être contrôlée et les systèmes de sécurité doivent également être surveillés. Cette démarche est la même que pour une chaudière classique et doit être réalisée par un professionnel certifié. Nous vous conseillons de faire cette vérification avant chaque hiver, afin d'être paré à toute éventualité et de pouvoir bénéficier pleinement du confort lié à l'utilisation d'une chaudière à condensation. Un entretien régulier permet entre autre d'économiser 8 à 12 % d'énergie par an d'après une étude de l'ADEME.

526 € / an Simulation rapide
Gratuit et Sans Engagement

C’est le montant moyen des économies réalisées grâce à l’installation d’une chaudière à condensation gaz dans un logement.

4. Il y a peu de différence avec une bonne vieille chaudière

 FAUX Il existe un monde entre ces deux modèles ! En plus de garantir la revalorisation de la chaleur latente qui était jusque-là négligée, la chaudière à condensation bénéficie des avancées les plus récentes en termes d'optimisation de la combustion. En quelques chiffres, ce résultat est accablant : une chaudière à condensation permet d'économiser jusqu'à 25% d'énergie par rapport à une chaudière classique âgée d'au moins 15 ans. Sur le plan environnemental, c'est encore plus flagrant avec une baisse des rejets de NOx de 65 % et de 15 % de CO2.

5. La chaudière à condensation est dangereuse

 FAUX Une chaudière bien entretenue n'est pas dangereuse. D'énormes progrès ont été faits sur l'aspect sécurité, et les certifications dont bénéficient les professionnels sont là pour attester du savoir-faire requis pour manipuler cet appareil de chauffage. Ainsi, comme toute source d'énergie fossile, le gaz et le fioul ne doivent pas être pris à la légère, mais une installation réalisée par une entreprise sérieuse et qualifiée est une garantie non négligeable.

Chaudière gaz à condensation : vos questions