Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Crédit d'impôt 2018
L'isolation de votre logement doit-elle être renforcée ?

Isolation du sol : Crédit d'impôt 2018

Dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, l'isolation constitue l'une des premières choses à faire. À ce titre, isoler le sol fait partie des indispensables, avec les combles et les murs. Pour vous aider à financer l'isolation du sol, vous pouvez profiter du crédit d'impôt renouvelé en 2018.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Le CITE permet de soulager le poids de l'investissement

Le sol de votre maison est à l’origine de 10 % des pertes de chaleur liées à l’isolation. En isolant le sol, vous réduisez les déperditions thermiques et faites des économies sur vos factures de chauffage, jusqu'à 10%. Le crédit d'impôt transition énergétique (CITE) est une aide applicable aux travaux de rénovation énergétique comme l'isolation du sol. Il vous permet ainsi de réduire les charges budgétaires liées au coût d'investissement de vos travaux.
Vérifiez gratuitement l'isolation de votre logement

Quelles sont les conditions d'éligibilité du crédit d'impôt ?

Pour bénéficier du crédit d'impôt au taux de 30 % des dépenses éligibles, vos travaux doivent obligatoirement être effectués par un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). Les travaux d’isolation du sol doivent être effectués dans une résidence principale (maison ou appartement) achevée depuis plus de deux ans. Aucune condition de ressources n'est exigée pour prétendre à l'aide fiscale. Si vous êtes locataire, propriétaire ou encore occupant de l’habitation, vous bénéficiez du CITE à condition d’être domicilié fiscalement en France.
Calculez rapidement et gratuitement le crédit d'impôt pour vos projets

Les dépenses éligibles au CITE

Il existe des plafonds qui limitent les dépenses faites pour les travaux d'économies d'énergie. Pour une personne célibataire, divorcée ou veuve, le crédit d'impôt prend en compte jusqu'à 8 000 euros de dépenses. Pour un couple marié ou pacsé, à imposition commune, le plafond monte jusqu'à 16 000 euros. Il faut compter 400 euros supplémentaires par personne à charge. Si le montant de vos travaux dépasse ces plafonds, l'excédent ne sera pas pris en charge. Les plafonds indiqués sont effectifs pendant cinq années glissantes. Ils ne se renouvellent qu'une fois cette durée écoulée.
Obtenir plus de précisions sur le calcul et les délais du crédit d'impôt.

Éligibilité des travaux et conditions de performance

L'isolation des parois opaques, dont fait partie l'isolation du sol, est éligible au crédit d'impôt dans son ensemble. Ainsi, le taux de 30 % est appliqué non seulement au matériel utilisé, mais aussi à la main d'oeuvre employée. Pour que le matériel soit éligible, il faut qu'il réponde à certains critères de performance. Pour l'isolation du sol, la résistance thermique (RT) doit obligatoirement être supérieure ou égale à 3 m².K/W.
Quelle est votre éligibilité au crédit d'impôt ?

D’autres aides pour financer vos travaux d’isolation du sol

Il s'avère également possible de cumuler l'aide du crédit d'impôt avec l'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Le CITE est aussi cumulable avec l'aide de l'Anah (Agence nationale de l'habitat) ainsi qu'avec les primes énergie. Dans ce cas, le calcul de la base du crédit d'impôt se fait après déduction des aides et subventions liées à l'Etat.
Quels aides pour financer ses travaux de rénovation énergétique ?

Isolation : vos questions