Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Panneau solaire thermique
Le chauffe-eau solaire est-il adapté à votre situation ?

Panneau solaire thermique

Produire son eau chaude sanitaire à base de solaire est idéale pour réduire sa consommation d’énergie. Grâce à une ressource abondante, gratuite et renouvelable, votre facture d’eau chaude sanitaire peut diminuer jusqu’à 75%.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Crédit d'impôt 2017

Depuis le 1er septembre 2014, bénéficiez d'un crédit d'impôt de 30% pour installer un Chauffe-eau Solaire.

Consulter la fiche explicative sur le crédit d'impôt 2016 pour le chauffe-eau solaire

Le fonctionnement

Les panneaux solaires thermiques permettent de produire de l’eau chaude. Il ne faut pas les confondre avec des panneaux solaires photovoltaïques qui servent eux à produire de l’électricité. Un panneau solaire thermique est une surface qui capte les rayons du soleil pour réchauffer un fluide caloporteur placé sous les panneaux. Ce fluide chaud rejoint ensuite le ballon de stockage dans lequel il réchauffe l’eau chaude sanitaire utilisée dans vos robinets, lavabos, douches, etc… Dans le cas d’un système solaire combiné, le ballon de stockage peut être relié à deux circuits d’eau chaude, l’un pour l’eau chaude sanitaire et le second pour le chauffage alimentant des radiateurs à eau ou un plancher chauffant.
Calculer les économies grâce à l’installation d’un chauffe-eau solaire

Estimez vos économies

Panneau solaire thermique

L’installation d’un chauffe-eau solaire est économique à condition d’avoir un toit bien ensoleillé. Pour vérifier si en ligne l’orientation et l’inclinaison de votre toit peut vous permettre de faire suffisamment d’économies, testez notre simulateur de bilan énergétique.
Simulateur de bilan énergétique

Les différents capteurs

Les panneaux solaires thermiques sont des capteurs thermiques. Il en existe plusieurs sortes : capteurs plans, capteurs plans vitrés, capteurs tubulaires sous vide, capteurs monobloc ou encore capteurs auto-vidangeables. Les plus courants dans le secteur résidentiel sont les capteurs plans vitrés. Ils sont constitués d’une plaque en métal noir absorbant le rayonnement solaire et mise en contact avec les tubes contenant le fluide caloporteur. Un isolant résistant aux fortes températures est placé sous le tout pour garder la chaleur dans les tubes. Un vitrage en verre trempé recouvre les tubes pour les protéger et crée un effet de serre pour chauffer encore plus le fluide caloporteur.

Les capteurs tubulaires sous vide sont composés de plusieurs tubes en verre placés les uns à côté des autres et dans lesquels une plaque métallique noire absorbe l’énergie solaire. Ces tubes sont placés sous vide pour limiter les pertes de chaleur. Ce type de capteurs s’avère vraiment intéressant pour des conditions plus extrêmes. En temps normal, des capteurs plans vitrés peuvent suffire.

Le chauffage des piscines peut être effectué à l’aide de capteurs plans non vitrés. Moins coûteux, ils sont également moins performants et plus sujets à des dégradations puisqu’ils ne sont pas protégés par une vitre.

135 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce à l’installation d’un Chauffe-Eau Solaire dans un logement.

Pour éviter le gel du fluide caloporteur dans les tuyaux, il existe des fluides antigel comme l’eau glycolée ou encore des systèmes auto-vidangeables. Au contraire si la température est trop importante, la vidange évite la surchauffe du fluide qui dégraderait le matériel.

Enfin, des capteurs monobloc sont munis d’un ballon de stockage placé directement sur le toit. L’avantage est la proximité entre le ballon d’eau et le panneau. En revanche, le ballon est plus sujet aux pertes de chaleur sur le toit puisqu’il est en contact avec l’air extérieur.
Faire appel à un artisan qualifié pour l’installation d’un chauffe-eau solaire

Chauffe-Eau Solaire : vos questions