Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Profitez du retour de la prime à la casse pour votre chaudière

Par L’équipe de rédaction

Publié le 20/09/2012 à 16h34, mis à jour le 02/09/2021 à 16h31

La hausse du prix de l’énergie est bien réelle et reste d’actualité. Pour preuve, le gouvernement va augmenter les prix réglementés du gaz de 2% dès le 1er octobre. Cela entraînera donc une hausse de la facture énergétique des 11 millions de consommateurs de gaz. De plus, l’augmentation des prix du gaz risque de s’intensifier dans les prochains mois. GDF SUEZ demande, en effet, régulièrement des hausses de prix beaucoup plus importantes, de l’ordre de 7%, afin de répercuter au consommateur l’augmentation des coûts d’approvisionnement.

 

Un combat entre l’Etat et GDF SUEZ est donc engagé depuis plusieurs mois. Cependant, le gouvernement remet en place une mesure permettant d’encourager les consommateurs à moins subir les hausses de prix : c’est le retour de la prime à la casse des chaudières. Voici les question-réponses qui vous permettront d’obtenir cette prime.

Suis-je éligible à cette prime ?

Le ministère du développement durable estime que plus des deux tiers des ménages Français possèdent un système de chauffage au gaz, au fioul ou au bois. Si vous possédez une chaudière fonctionnant depuis plus de 15 ans, soit avant 1997, les fournisseurs d’énergie subventionnent avec le concours de l’Etat le remplacement de votre chaudière par une plus performante. Par exemple, environ un million de ménages ont une chaudière au fioul âgée de plus de 15 ans et sont donc éligibles à cette prime à la casse. Autre cas, si vous possédez une chaudière gaz de plus de 15 ans, vous percevrez cette prime en la remplaçant par une chaudière plus performante. Alors avec l’augmentation continue des prix du gaz, c’est le moment de changer votre chaudière.

Quel montant puis-je bénéficier ?

La prime à la casse des chaudières et des équipements de chauffage a été réactivée depuis le 1er juillet 2012 et sera en place jusqu’au 30 novembre 2013. Voici les montants de la prime si vous remplacez votre chaudière :

 

  • Chaudière basse température au fioul ou au gaz: une prime d’au moins 120€ financée par un fournisseur d’énergie. La prime peut être complétée par une seconde prime financée par l’installateur ou le fabricant de la chaudière basse température.
  • Chaudière à condensation gaz ou fioul: au moins 350€ de prime. Celle-ci peut être doublée par le fournisseur fioul ou gaz. La prime de 350€ est donc un minimum et elle peut être complétée par une prime provenant de l’installateur et du fabricant.
  • Chaudière à granulés de boisau moins 400€. La prime financée par le distributeur de bois pour l’achat d’une chaudière à bois est la plus élevée. L’Etat encourage donc ce type de solution qui, certes est plus coûteuse, mais plus écologique.
  • Poêle à boisau moins 120 €. Ce dernier équipement est plus abordable, d’où une prime moins élevée. Cela reste tout de même intéressant d’autant plus que la prime de 120€ est un minimum garanti par le distributeur de bois.

 

Pour information: les fournisseurs d’énergie sont libres d’accorder plus que les minimas imposés par l’Etat.

 

En remplaçant votre ancienne chaudière gourmande en énergie par une plus économe, vous pouvez donc bénéficier d’une prime pouvant atteindre près de 1.000€. Cette incitation financière est bien entendu complétée par le crédit d’impôt avec un taux maximum de 34%. Mais avec un crédit d’impôt 2013 encore incertain, la période qui se profile jusqu’à décembre s’avère être la meilleure pour remplacer votre chaudière. Alors rendez-vous sur le simulateur chauffage afin d’évaluer quel équipement vous permettra de réaliser le plus d’économies d’énergie.

Comment en profiter ?

Pour bénéficier de la prime à la casse des chaudières et connaître les conditions particulières, il faut s’adresser directement aux fournisseurs d’énergie participant à l’opération. Le site du ministère du développement durable a mis en ligne la liste des fournisseurs d’énergie subventionnant cette prime. Attention, vous ne pouvez pas bénéficier de la prime à la casse de manière rétroactive. Vous devez donc effectuer votre demande avant la réalisation des travaux en envoyant au fournisseur d’énergie sélectionné une déclaration sur l’honneur attestant que la chaudière à remplacer a plus de 15 ans et un devis d’installation de la nouvelle chaudière performante daté d’avant le 30 novembre 2013. Enfin, le lancement des travaux doit uniquement se faire après avoir reçu une réponse du fournisseur d’énergie. Le financement de cette prime par les entreprises distributrices d’énergie repose sur les certificats d’économies d’énergie : en subventionnant ces équipements performants, elles répondent à leurs engagements en matière d’économies d’énergie.

 

Que pensez-vous du montant accordé concernant la prime à la casse des chaudières ?

L’équipe de rédaction

Plus d’articles sur ce thème