Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Prix d'un radiateur
1.000.000 propriétaires ont déjà effectué un bilan gratuit

A eau, électrique, mixte, avec ou sans thermostat ; quel est le coût d’achat d’un radiateur sèche serviette ?

Les salles de bain nécessitent en général une température à 3 ou 4 degrés au-dessus de celle du logement. Il existe plusieurs moyens de chauffer une salle de bain. Le radiateur sèche-serviettes fait partie des plus efficaces. Il en existe plusieurs types (à eau, électrique ou mixte), chacun ayant ses avantages, ses inconvénients, et surtout son prix. Prix qui peut aller de moins de 100 € pour les plus basiques à plus de 1 000 € pour les plus sophistiqués. QuelleEnergie fait le point.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Fonctionnement du radiateur sèche-serviettes

À la fois radiateur et porte-serviettes, le radiateur sèche-serviettes se compose généralement des deux tubes verticaux qui sont reliés entre eux par des tubes horizontaux, variables en nombre et en forme.

Il en existe trois sortes :

  • les modèles à eau : les radiateurs sèche-serviettes à eau sont liés au système de chauffage central et en sont donc dépendants. Via un kit de transformation additionnel, ils peuvent aussi fonctionner à l'électricité.
  • les électriques : branchés simplement sur le secteur, les radiateurs sèche-serviettes électriques contiennent des résistances qui génèrent de la chaleur (stockée à l'intérieur de la structure dans un solide ou un liquide) qui va se diffuser ensuite progressivement dans la pièce et dans les serviettes installées sur l'appareil. Certains appareils sont aussi soufflants.
  • les mixtes : en fonction des saisons et de l'utilisation du chauffage central, ils sont couplés avec la chaudière ou l'électricité.

Fabriqués majoritairement en acier, il existe aussi des radiateurs sèche-serviettes en aluminium mais ils ne sont alors pas compatibles avec des radiateurs en fonte.

Des économies d'énergies variables en fonction du modèle choisi

Radiateur sèche-serviettes

Alors que le reste de la maison peut se contenter d'une température moyenne de 19 °C, la salle de bain nécessite une température plus élevée, comprise entre 22 et 24 °C tout en n'étant occupée que ponctuellement chaque jour.

Avec les modèles électriques, la principale façon de diminuer les dépenses en chauffage vient de la programmation. On définit ainsi les périodes de chauffage en correspondance avec les temps d'occupation de la pièce. Pour des habitations utilisant le chauffage central, ces sèche-serviettes assurent aussi une température agréable dans la salle de bain sans qu'il soit nécessaire de mettre en route l'installation quand on est hors saison froide. Ils peuvent avoir une fonction turbo, montant ainsi en température très vite, contrairement à des radiateurs classiques

Quant aux modèles à eau, ils sont par nature les plus économiques en termes d'énergie. Dépendants du système central de chauffage, ils ne génèrent donc aucune dépense énergétique supplémentaire dès lors que l'installation générale fonctionne.

Les radiateurs sèche-serviettes mixtes combinent évidemment les avantages des deux autres modèles : ils ne consomment pas d'énergie quand le chauffage central est opérationnel et ils sont programmables quand on les utilise en mode électrique.

De quelles aides pouvez-vous bénéficier pour vos travaux de rénovation ?

Un prix multi critères (type de chauffage, puissance, design…)

La technologie utilisée dans le radiateur sèche-serviettes est le premier paramètre influant sur le prix final. Concernant la puissance nécessaire, il faut considérer à la fois la taille de la salle de bain ainsi que le nombre de personnes qui s'en servent. Pour une salle de bain bien isolée, les préconisations sont d'environ 100 W/m2 mais on compte approximativement 20 % supplémentaires à cause de l'énergie utilisée pour sécher et réchauffer les serviettes de toilette.

Viennent ensuite les fonctionnalités intégrées (fonction turbo, thermostat sans fil,…), la plus importante étant évidemment la programmation pour les appareils électriques ainsi que les possibles accessoires (patères, porte-serviettes,…).

Le côté esthétique rentre aussi en ligne de compte : la forme des tubes (ronds ou plats), le mode de fixation (possibilité de pivoter), le choix des coloris, un éventuel chromage mais aussi le design de l'équipement (contemporain, rétro,…).

En plus du prix de l'appareil en lui-même, il ne faut pas oublier de tenir compte des frais d'installation. Si un radiateur sèche-serviettes électrique peut éventuellement être installé par un bricoleur, les modèles mixtes ou à eau nécessiteront l'intervention d'un professionnel afin de les raccorder au système central de chauffage.

Demandez vos devis gratuits et comparez les prix

Une gamme de prix étendue

En règle générale, on trouve par ordre croissant de prix les modèles électriques puis ceux à eau et enfin les mixtes mais au sein d'une même catégorie, les prix varient très fortement.

Évidemment, plus la puissance est élevée (à partir de 300 jusqu'à plus de 1 000 W), plus le prix le sera aussi.

Pour moins de 100 €, de nombreux modèles électriques ou à eau chaude existent. Ils sont basiques, ressemblant généralement à une échelle blanche à barreaux ronds. Pour les électriques, ils n'ont pas de programmateur et pas forcément de thermostat non plus. Entre 100 € et 500 €, on trouve tous les modèles dont les mixtes. Les grandes marques (Sauter, De'Longhi, Atlantic,…) proposent des équipements plus esthétiques (barres plates, chromées ou colorées, mobiles,…) et plus élaborés (soufflerie, thermostat électronique, programmation…).

Au-delà de 500 €, les radiateurs sèche-serviettes ont des formes variées et originales pour améliorer leur efficacité et faciliter leur utilisation (asymétriques, pivotants,…) et des fonctionnalités pointues (radio commande digitale, programmation élaborée…).

Radiateur à inertie : vos questions