Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Poêle à granulés : quel modèle choisir ?

Par Romane Saget

Autonomie, dimension, type de combustion… Pour bien choisir le modèle de votre poêle à granulés, plusieurs éléments sont à prendre en compte. On vous explique tout.


Obtenez jusqu’à  3 000€ de MaPrimeRénov’ et  190 € de Prime Effy !

J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

Quel modèle de poêle choisir en fonction de l'autonomie ?

L’autonomie d’un poêle à granulés dépend de deux choses : la taille de son réservoir et l’usage que vous en faites. Selon le modèle que vous choisissez, la taille du réservoir peut être différente. Elle peut contenir en moyenne 20 kg de granulés, mais peut grimper jusqu’à 40 kg. Plus la capacité du modèle est importante, plus son autonomie augmente !


Quel que soit le modèle, vous devez aussi garder en tête que la manière dont vous utilisez votre poêle à granulés à un impact sur son autonomie. Si vous l'utilisez en continu, sans utiliser l’option de programmation, vous pouvez vite dépenser jusqu’à 15 kg par jour. En résonnant votre consommation, les plus grands réservoirs peuvent vous faire tenir pendant plusieurs jours.

 

Réservoir d'un poêle à pellets

Quel modèle de poêle à granulés selon le type de combustion ?

Pourquoi choisir un poêle à convection naturelle ? 

Si vous souhaitez un poêle à granulés silencieux, vous pouvez opter pour un poêle à convection naturelle. La chaleur se diffuse sans l’aide d’une ventilation électrique, grâce à un système d’entrée et de sortie d’air. Il a l’avantage de n’émettre aucun bruit de ventilation et de ne consommer aucune électricité. En revanche, l’air chaude ne se diffuse pas aussi loin qu’avec une ventilation forcée. Nous vous recommandons donc de positionner ce genre de modèle au centre de votre pièce de vie, en tant que chauffage d’appoint.

 


Pourquoi choisir un poêle ventilée ?

Le modèle ventilé, aussi appelé “à convection forcée”, est équipé d’un ventilateur. Son rôle est de diffuser la chaleur créée de manière rapide dans toute la pièce. Vous obtenez une chaleur douce et homogène, distribuée efficacement dans votre pièce de vie. 

 


Pourquoi choisir un poêle à granulés canalisable ?

En choisissant un modèle canalisable, vous avez la possibilité de chauffer plusieurs pièces grâce à un seul poêle à granulés. Ce genre de modèle est équipé d’un circuit de gaines qui permet une diffusion de la chaleur dans différentes pièces de la maison. Ce modèle de poêle est capable de chauffer plus de surface, mais nécessite des travaux conséquents.
 

Poêle à granulés : quelles dimensions choisir ?

Pourquoi le dimensionnement est-il important ?

Le bon dimensionnement de votre poêle à granulés est un élément essentiel dans le choix du modèle. La puissance doit être adaptée à la surface que vous souhaitez chauffer. Un poêle à granulés sous-dimensionné ne sera pas efficace. Il ne vous apportera pas assez de chaleur, entraînera une surconsommation et s’épuisera plus rapidement. À l’inverse, un appareil surdimensionné et trop puissant pour votre logement ne sera pas utilisé au maximum de ses capacités. Il risque de s’encrasser et de vous obliger à l’entretenir plus régulièrement.


Le plus important est de choisir un poêle à granulés adapté à votre habitation !

 

Poêle à pellets

 

 

Quelle puissance pour votre logement ?

Il faut d’abord garder en tête qu’un poêle à granulés n’est pas conçu pour chauffer la totalité de votre logement. Ce genre d’équipement diffuse principalement de la chaleur dans la pièce où il est installé. Les espaces ouverts autour de cette pièce peuvent également en profiter. C’est donc la taille de votre pièce principale qui détermine la puissance à choisir.


Il faut compter environ 1 kW pour 10 mètres carrés à chauffer. Ce ratio peut évoluer en fonction de la qualité de l’isolation de votre maison et du climat de votre région.
 

Quelle évacuation de fumées choisir ?

À chaque zone d'installation son conduit

L’évacuation des fumées est différente selon l’endroit auquel votre poêle à granulés est installé. L’évacuation peut se faire sur trois zones différentes de votre maison, réglementées par une norme NF :
 

  • Zone 1 : directement sur la toiture, à 40 centimètres minimum du faîtage. Tous les modèles de poêle sont compatibles avec cette zone d’évacuation.
  • Zone 2 : plus bas sur la toiture avec un conduit vertical, sans que cela dépasse du faîtage du toit. Pour ce type de conduit, vous devez choisir un poêle à granulés étanche, accompagné d’une sortie en ventouse.
  • Zone 3 : sur un mur de la maison avec un conduit horizontal. Dans ce cas, votre choix doit aussi se poser sur un modèle de poêle étanche avec une sortie en ventouse.

 

Conduit d'évacuation des fumées

 

Ce qu’il faut vérifier avant d’installer un poêle

Quel que soit le modèle de poêle à granulés que vous choisissez, le conduit d’évacuation doit absolument être aux normes. Pour cela, vous avez deux possibilités. Si vous n’avez aucun conduit présent chez vous, vous devez en faire poser un par un artisan. Dans le cas où un conduit d’évacuation est déjà existant, il faut vous assurer que celui-ci est en état de fonctionnement. Un ramonage est nécessaire, et un professionnel pourra vous indiquer si vous devez également refaire le tubage de votre conduit.
 

Quelle marque de poêle à granulés choisir ?

Le marché des poêles à granulés est vaste et compte des dizaines de marques différentes. Les plus connues viennent principalement d’Italie, mais aussi de France. S’il est parfois difficile de s’y retrouver parmi toutes les marques existantes, nous vous conseillons de vous tourner vers des marques leaders. Par exemple, choisissez Etna pour la grande qualité du savoir-faire italien et des poêles au design soigné. Optez pour Invicta pour un poêle français, Edilkamin et ses appareils d’une grande fiabilité, ou encore Cadel, reconnue depuis plus de 70 ans. 

 


En résumé, le choix d’un poêle à granulés ne se fait pas à la légère ! Avant de choisir votre modèle, vous devrez vous attarder sur plusieurs éléments importants : la puissance, l’autonomie, l’évacuation des fumées, le type de diffusion de la chaleur. 

Romane Saget

Journaliste web pour Effy

Journaliste pour les sites du Groupe Effy, je suis devenue experte en rénovation énergétique. Les travaux de chauffage et d'isolation n'ont plus de secret pour moi, et n'en auront bientôt plus pour vous !