Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Le poêle à convection forcée convient-il pour votre domicile ?
Quel poêle choisir pour chauffer votre logement?

Tout savoir sur le poêle a convection forcée

On vous a dernièrement présenté le poêle à convection forcée. Vous pouvez ainsi vous demander ce qui le distingue du poêle à convection naturelle. La réponse réside dans le fait qu’il est équipé d’un ventilateur qui répand la chaleur plus rapidement dans la pièce et sur une plus grande surface.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Fonctionnement, installation et entretien

Aussi connu sous le nom de poêle à air pulsé, le poêle à convection forcée vous aidera à chauffer vos pièces en quelques instants grâce à son ventilateur. De plus, ce système permet à la chaleur d’atteindre des zones plus éloignées de votre espace, et ce, d’une manière homogène.

Les principes de fonctionnement du poêle à convection forcée

L’action du poêle à convection forcée suit tout simplement la loi de la physique : l’air chaud étant plus léger que l’air froid, il aura tendance à monter en hauteur. L’air frais sera ainsi naturellement aspiré par le poêle et celui-ci l’expulsera chauffé dans la pièce. Ce cycle sera amplifié par la présence de son ventilateur. Enfin, ce poêle peut utiliser des bûches ou des granulés.

751 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce à l’installation d’un poêle à granulés de bois dans un logement.

Installation : où, comment et autres détails

Lors de l’installation de votre poêle à air pulsé, il vous faudra bien vérifier les points suivants :

  • Le placement : où placer le poêle à air pulsé ? Sa pose est similaire à celle du poêle conventionnel. Il est conseillé de le placer dans la pièce centrale d’un logement pour que sa chaleur irradie le maximum de surface d’une façon homogène.
  • Le mode d’installation : D’une manière générale, il est avisé de l’installer à distance des parois inflammables. Vous devrez également le poser sur une plaque ininflammable si votre plancher n’est pas en béton. Dans ce cas, veillez à ce que cette plaque dépasse la longueur et la largeur de votre appareil de 20 cm environ. N’oubliez pas non plus de vérifier que le sol sur lequel vous souhaitez l’implanter supporte bien son poids.
  • L’évacuation de la fumée : votre poêle devra être raccordé à un conduit de cheminée. Celui-ci sera non-isolé s’il possède une sortie verticale afin que les calories contenues dans le tube se répartissent dans votre intérieur. Son installation doit également suivre des normes ! Il doit étanche et son tirage doit être optimal pour que les fumées s’évacuent bien. Comme votre installation a besoin d’air pour fonctionner, prévoyez un conduit d’air extérieur qui l’alimentera pour optimiser la combustion.
  • L’entreposage du combustible : vous devrez aménager un local pour le stockage des bûches et éventuellement du matériel pour leur manutention si vous optez pour un appareil utilisant du bois. Le système à granulés dispose d’un réservoir dans lequel vous chargerez vos pellets. Vous pourrez l’utiliser en appartement, car les granulés sont conditionnés dans des sacs.

Comment s’effectue son entretien ?

Le poêle à convection forcée doit être contrôlé et ramoné par un professionnel au moins une fois par an. Celui-ci vérifiera que les joints sont étanches, qu’il n’existe aucune faille au niveau du conduit et que celui-ci n’est pas obstrué par des corps étrangers. Il faudra également nettoyer ses éléments tels que le ventilateur et l’allumeur, même si vous l’avez déjà fait après la dernière flambée de la saison précédente. Votre prestataire vérifiera que l’alimentation d’air est fonctionnelle pour que la combustion soit complète et aussi pour éviter la production de monoxyde de carbone. Si vous avez un poêle à granulés, il vérifiera que l’alimentation au niveau du réservoir marche bien.
Pendant l’utilisation de votre poêle, vous devrez nettoyer régulièrement le compartiment de combustion et vider le cendrier chaque fois qu’il est plein.

Les différents types de poêles à convection forcée

Le poêle à convection forcée peut être classique ou à double combustion.

  • Le modèle traditionnel comporte un simple foyer dans lequel on fait brûler les bûches ou les granulés. Ces modèles sont peu performants et polluants, car les fumées encore chargées de gaz sont évacuées dans la nature.
  • Le modèle à double combustion comporte un deuxième conduit d’air ainsi qu’un autre compartiment dans lequel le gaz des fumées est brûlé. Son rendement est de 75 % environ contre 50 % seulement pour le modèle classique.
le poêle à convection forcée

Avantages et inconvénients du poêle à air pulsé

Le poêle à air pulsé a plusieurs avantages :

  • Il permet de chauffer une pièce immédiatement.
  • Son design est très varié.
  • La surface qu’il peut chauffer est plus vaste.
  • La chaleur émise est homogène.
  • Le modèle à double combustion est à la fois performant et respectueux de l’environnement.
  • La température peut être modulée en réglant la vitesse du ventilateur.

Il a aussi quelques inconvénients :

  • Son inertie est faible. Il ne stocke pas la chaleur fournie, mais celle-ci est immédiatement restituée dans la pièce. Les modèles ayant un revêtement en pierre réfractaire ont néanmoins une inertie plus intéressante.
  • Le bruit du ventilateur peut être inconfortable.
  • Sa consommation électrique peut être élevée.

Prix du poêle à convection forcée

Le prix d’un poêle à convection forcée est influencé par sa marque, sa puissance, son rendement et par le combustible utilisé. On peut prévoir entre 500 et plus de 3 000 euros pour l’achat d’un tel appareil.

751 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce à l’installation d’un poêle à granulés de bois dans un logement.

Poêle à bois : vos questions