Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Prix d'un poêle
1.000.000 propriétaires ont déjà effectué un bilan gratuit

Quel est le coût d’achat d’un poêle à bois à double combustion ?

En France, le chauffage au bois séduit de plus en plus de ménages. Il présente l’avantage d’être particulièrement bon marché et de faire partie des sources d’énergie renouvelable les plus efficaces. Plusieurs types d’installations ou d’appareils utilisent le bois comme combustible. Parmi ces derniers, le poêle à bois à double combustion offre une solution simple à mettre en œuvre, écologique et peu coûteuse. Présentation d’un poêle pas comme les autres !

Estimez le prix de vos travaux

Gratuit et Sans Engagement

Qu’est-ce qu’un poêle à bois à double combustion ?

La combustion du bois de manière classique offre un rendement relativement bas (de 10 à 30 % en moyenne) tout en émettant de nombreuses particules fines. La technologie de la double combustion apporte une réelle amélioration. Elle permet de ré-enflammer les gaz résiduels produits lors de la combustion initiale. Les poêles à double combustion sont en effet conçus pour porter ces gaz résiduels à un minimum de 573 degrés Celsius tandis qu’une arrivée d’air spécifique assure l’apport en comburant nécessaire à leur inflammation. Cette seconde combustion a pour effet de limiter l’émission de particules polluantes et de booster le rendement de l’appareil. De fait les poêles à bois qui utilisent la technologie de la double combustion offrent des rendements particulièrement élevés souvent supérieurs à 80 % !

Prix poêle à bois double combustion

Comment installer un poêle à bois à double combustion ?

Rien de plus simple ! Il suffit que la pièce soit équipée d’un conduit d’évacuation des fumées. Si vous pouvez, placez-le au centre de cette pièce du rez de chaussée. L’air chaud ayant tendance à monter, vous chaufferez ainsi l’étage sans difficultés. Il est à noter que les poêles à bois à double combustion sont conçus pour utiliser soit des buches de bois soit des granulés aussi appelés pellets. Dans les deux cas, le principe de fonctionnement est le même et les rendements sont excellents. Les pellets ont l’avantage d’être plus aisément stockables et de ne laisser que très peu de cendres. L’installation n’est pas très compliquée mais il faut respecter scrupuleusement les règles de sécurité. La distance entre le poêle à bois et les parois combustibles, une cloison en plaques au plâtre par exemple, doit être comprise entre 30 et 45 cm en fonction de la conception du poêle. De même pour le conduit de raccordement qui relie le poêle au conduit de cheminée. Pour plus de sécurité, le tubage de ce dernier est recommandé. A noter qu’un conduit neuf doit être obligatoirement tubé (DTU 24.1).

Choisissez un poêle labélisé « flamme verte » et profitez des aides écologiques

L’ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) recommande de choisir un appareil labélisé « flamme verte ». Ce label identifie les appareils de chauffage au bois de qualité. Le nombre d’étoiles accordées par ce label est déterminé par son rendement et ses émissions de particules polluantes. Le minimum en matière de performances admissibles pour ce label est un rendement de 70 % et un maximum de 0,3 % de rejet de monoxyde de carbone (CO) dans l’atmosphère. Depuis le 1er janvier 2015, les seuls poêles à bois éligibles au label « Flamme Verte » sont ceux dotés d'au moins 5 étoiles dont les émissions de particules dans l’atmosphère sont inférieures à 90 mg/m3. Il est à noter que ces seuils de performances sont ceux exigés par la loi pour obtenir le Crédit d’Impôt Transition Energétique. Tous les appareils Flamme Verte à 5, 6 et 7 étoiles répondent à tous les critères d'éligibilités de ce crédit d’impôt qui permet de déduire 30 % du prix du matériel et depuis mars 2019, du coût de la main d'oeuvre (sous condition de respecter les conditions de ressources de l'ANAH) de ses impôts. Les ménages non soumis à cet impôt sont remboursés à même hauteur par chèque du Trésor Public. En plus du crédit d’impôt, ces appareils sont aussi éligibles aux subventions de l’ANAH, à la prime énergie pour les poêles à bois, à l’éco prêt à taux zéro et aux multiples aides locales.

Calculez le montant de vos aides pour l’achat d’un poêle à bois double combustion

Le prix d’un poêle à bois à double combustion

Comme souvent le prix va dépendre des caractéristiques techniques de l’appareil et de son design. Les poêles à bois à double combustion utilisant des bûches sont un peu moins chers que leurs équivalents à granulés. Ces derniers comportent en effet un réservoir et un système d’approvisionnement de la chambre de combustion en pellets. Comptez de 300 € pour un appareil de 2 kW à près de 7 000 € pour un mastodonte de 17 kW et de grande marque. Fort heureusement les grandes enseignes de l’équipement de la maison proposent des appareils de bonnes qualités, esthétiquement réussis et éligibles aux aides écologiques compris entre 500 et 1 200 €.

Bon à savoir : la puissance du poêle à bois nécessaire à votre habitation dépend de sa surface et de son isolation. A titre d’exemple une maison de 85 m2 isolée aux normes en vigueur avant 2 000 nécessite un poêle de 8 kW. La même maison construite après cette date se contentera d’un poêle de 6 kW.

La technologie de la double combustion a remis sur le devant de la scène le poêle à bois en tant que système de chauffage. Performant et économique, il offre de surcroit une chaleur douce et agréable ainsi qu'une flamme apaisante. Un appareil malin qui génère économies et confort !

Simulez le prix des travaux d'installation d'un poêle à bois

Poêle à granulés de bois : vos questions