Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Tout savoir sur le poêle à bois

Par L’équipe de rédaction

Performant, économique et esthétique, le poêle à bois s’est imposé comme l’un des systèmes de chauffage les plus prisés des Français. Pour trouver celui qui est le plus adapté à votre habitation, découvrez notre guide complet.

 

Notre accompagnement Liberté vous permet de choisir un artisan RGE local et de confiance parmi notre réseau de spécialistes.

J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

Quel poêle à bois choisir ?

poele a bois

Le poêle à bois est un système de chauffage très prisé des particuliers. Il présente en effet l’avantage d’être à la fois performant, économique et esthétique. Il existe 4 modèles de poêles à bois ou à granulés : 

 

  • le poêle à convection naturelle ou forcée ;
  • le poêle canalisable ou à air ventilé ;
  • le poêle hydraulique ou poêle bouilleur ;
  • le poêle de masse ou à inertie ou à accumulation.

 

Le poêle à convection naturelle ou forcée, le plus courant

Ce modèle, généralement en fonte avec un habillage en acier, possède une chambre de combustion dans laquelle l'air froid entre par le bas. Une fois chauffé, cet air remonte puis se diffuse dans la pièce par les sorties du poêle ou grâce à un ventilateur. 

 

Le rendement* du poêle à convection naturelle ou forcée varie selon le nombre de chambres de combustion :

 

  • les modèles avec une seule chambre présentent un rendement d'environ 60% ;
  • les modèles avec deux chambres (à double combustion ou postcombustion) peuvent atteindre 85% car la seconde chambre récupère la chaleur contenue dans les gaz générés par la première combustion.

 

*Le rendement énergétique désigne le rapport entre l’énergie nécessaire à un équipement pour fonctionner (l'énergie absorbée) et sa capacité à produire lui-même de l’énergie (l'énergie utile).

Le poêle canalisable, conseillé en construction

Poêle à bois

Le poêle canalisable ou poêle à air ventilé peut chauffer toute la maison grâce à un système de distribution d'air. Un ventilateur envoie l'air chauffé à l'intérieur des gaines installées dans votre logement. Certains modèles sont équipés d’une programmation électronique.

 

Cet équipement s’installe plus facilement lors d'une construction neuve ou dans le cadre d'une rénovation importante à cause des contraintes de mise en place des différentes canalisations et de leur bouche de sortie grillagée. De plus, il doit être positionné dans une pièce bien ventilée ou équipée d’une Ventilation mécanique contrôlée (VMC). 

 

Le poêle hydraulique, le plus complet

Le poêle hydraulique ou poêle bouilleur est un équipement très complet. En plus de chauffer votre maison, il produit de l'eau chaude servant à alimenter le circuit de chauffage central et couvre parfois vos besoins en eau chaude sanitaire (ECS)

 

Pour cela, il contient un circuit d'eau froide qui se réchauffe grâce à la combustion du bois, et un ballon tampon qui accumule l'eau chaude en surplus lorsque celle fournie par le poêle dépasse vos besoins en chauffage. 

 

👉 Certains poêles bouilleurs peuvent se combiner avec des pompes à chaleur ou des panneaux solaires.

 

Le poêle de masse, le plus esthétique

Poêle à bois

Le poêle de masse, aussi appelé poêle à inertie ou poêle à accumulation, se compose d'un corps de chauffe et d'un habillage. Le corps de chauffe, qui résiste aux fortes températures, accumule la chaleur pour la restituer lentement. Il est fabriqué en matériau réfractaire : briques, béton, pierre, stéatite. 

 

La fonction de l'habillage, qui enveloppe le corps de chauffe, est d'améliorer la diffusion de la chaleur. Il se compose le plus souvent de granit, de stéatite, de briques ou de céramique. 

 

Le poêle de masse accumule la chaleur dans son corps de chauffe avant de la restituer par rayonnement jusqu'à un jour après avoir initié la flambée. Son rendement moyen peut atteindre 90%. Il pèse entre 500 kg et 3 tonnes, ce qui implique de bien réfléchir à la solidité du sol de la pièce où il doit être installé. 

 

👉 Les poêles scandinaves (finlandais, norvégiens, danois) sont des poêles de masse réputés.

 

🔎 Poêle à bois ou poêle à granulés ?
Ce système de chauffage fonctionne avec des bûches ou des granulés (ou pellets) :
- le poêle à bûches : son prix est faible et il est possible de récupérer gratuitement du combustible dans son jardin ou dans des bois publics. Cependant, il nécessite un espace de stockage dédié. De plus, la manutention peut être difficile, notamment à cause du poids et des échardes ;
- le poêle à granulés ou pellets : faciles à manipuler, les granulés sont peu salissants. En revanche, ils sont sensibles à l'humidité, coûtent plus cher que les bûches et nécessitent un espace de stockage.

Poêle à bois : quels sont ses avantages et ses points faibles ?

Poêle à bûches

Les poêles à bois sont des appareils de chauffage très prisés des ménages. Il faut dire qu’ils présentent plusieurs points forts :

 

  • ils utilisent le bois, un combustible renouvelable pour fonctionner ;
  • ils offrent une bonne capacité de chauffage pour toutes les pièces de votre maison ;
  • ils ont un très bon rendement ;
  • ils sont économiques car ils utilisent le combustible le moins cher du marché.

 

En revanche, ils ne sont pas infaillibles. Quelques inconvénients sont à relever : 

 

  • ils sont lourds et encombrants ;
  • le prix de l’installation complète peut être conséquent selon le modèle choisi.

 

Pour vous aider à vous y retrouver, voici un récapitulatif des avantages et inconvénients de chaque modèle de poêle à bois : 

 

Modèle Avantages Points faibles
Poêle à convection naturelle
  • silencieux ;
  • économique ;
  • montée en température rapide de l'air ;
  • efficace pour de petites pièces.
  • difficulté à maintenir longtemps une température élevée ;
  • possible surchauffe à proximité du foyer ;
  • accumulation de l'air chaud dans les hauteurs.
  • Poêle à convection forcée
  • économique ;
  • bonne répartition de la chaleur ;
  • efficace pour des pièces moyennes.
  • bruit du ventilateur ;
  • nécessité d'une alimentation électrique à proximité ;
  • éventuel assèchement de l'air environnant.
  • Poêle canalisable
  • adapté aux grandes surfaces ;
  • économique ;
  • chaleur douce.
  • coût et importance des travaux d'installation ;
  • gêne sonore (supérieure à celle du poêle à convection forcée).
  • Poêle hydraulique
  • bonne capacité de chauffage ;
  • économies d'énergie grâce à la production d'ECS ;
  • longue inertie.
  • prix élevé pour l'installation complète (à cause de la partie hydraulique) ;
  • risques d'oxydation du bouilleur.
  • Poêle de masse
  • économique car il stocke une importante quantité de chaleur ;
  • très bon rendement ;
  • longue inertie.
  • encombrant ;
  • lourd ;
  • onéreux.

Quel est le prix d’un poêle à bois ?

Le coût du poêle à bois varie selon le modèle choisi, la puissance de l’équipement, la marque, le design et la nature du combustible. Comptez :

 

  • entre 850 € et 1900€ pour un poêle à convection naturelle ;
  • entre 1400€ à 2700€ pour un poêle à convection forcée ;
  • entre 1200€ et 6900€ pour un poêle canalisable ;
  • entre 4000€ et 6500€ pour un poêle hydraulique ;
  • entre 4000€ et 13 000€ pour un poêle de masse.

 

👉 Pour connaître le prix de votre installation, vous devez prendre en compte les frais annexes : 

 

  • le coût de l’installation qui varie selon la configuration de votre logement ;
  • dans le cadre d’un poêle hydraulique, l’installation d’un ballon tampon, de vannes, d’un vase d’expansion soit entre 2500€ et 4500€ ;
  • le coût de la main d’oeuvre.

 

Quelles aides financières pour l’installation d’un poêle à bois ?

L’installation d’un poêle à bois labellisé Flamme Verte dans votre logement est éligible à plusieurs aides financières qui vous permettent de réduire le coût de votre projet. Vous pouvez ainsi bénéficier de : 

 

  • la Prime Effy : jusqu’à 800€ selon vos revenus ;
  • MaPrimeRénov’ : jusqu’à 3 000€ selon vos revenus ;
  • l’éco-prêt à taux zéro vous permet d’emprunter jusqu’à 30 000 € sur une période de 20 ans ;
  • la TVA à 5,5%, appliquée directement sur votre facture par votre artisan ;
  • les aides locales et régionales selon votre lieu de résidence.

 

👉 Pour prétendre à ces subventions, votre poêle à bois doit être labellisé Flamme Verte et être installé par un artisan certifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

L’équipe de rédaction