Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Rénovation énergétique : toutes les nouveautés pour vous au 1er janvier 2022

Par Amandine Martinet

Publié le 22/12/2021 à 14h25, mis à jour le 07/06/2022 à 15h02

Des aides financières qui évoluent, des annonces immobilières plus claires… La nouvelle année arrive bientôt et apporte avec elle son lot de changements, et ce notamment dans le secteur énergétique. Petit passage en revue de ce qui peut impacter la rénovation de votre logement à compter du 1er janvier prochain.

Lancement du service public France Rénov’

C’est l’une des principales nouveautés prévues pour le début d’année 2022 : le lancement, sur initiative gouvernementale et sous la houlette de l’Anah, d’un service public de la rénovation énergétique : France Rénov’.

 

Online

Concrètement, il s’agit d’une plateforme en ligne unique qui va permettre de simplifier vos démarches pour réaliser des travaux chez vous. Le but affiché du projet est d’offrir un accompagnement complet aux ménages dans leur projet de rénovation énergétique, par le biais de ces différentes étapes :

 

1. Premièrement, vous vous renseignez sur votre projet de travaux : soit simplement en ligne sur le site de France Rénov’, soit via un numéro de téléphone unique, soit en vous rendant à l’un des 450 guichets dédiés déployés sur tout le territoire
 

2. Ensuite, si vous souhaitez sauter le pas et réaliser vos travaux, vous pourrez être guidé par un Accompagnateur rénov’, un professionnel spécialisé dans le conseil en rénovation énergétique (au départ, il s’agira exclusivement de conseillers des Espaces Conseil France Rénov’ et des opérateurs agréés ou habilités par l’Anah, mais ces fonctions seront progressivement étendues à d’autres acteurs à partir de 2023). Cet Accompagnateur Rénov’ va vous assister tout au long de vos travaux : il pourra par exemple vous orienter ver un artisan RGE, vous aider à monter un plan de financement ou encore vous donner des recommandations diverses sur la nature des travaux.
 

3. Enfin, le dispositif France Rénov’ se conclut par l’obtention d’aides financières pour financer votre projet : on pense ici à MaPrimeRénov’, mais aussi à MaPrimeRénov’ Sérénité (à suivre dans cet article).

Quelques changements pour MaPrimeRénov’

Primes

Vous connaissez certainement MaPrimeRénov’, une aide financière distribuée par l’Anah depuis le 1er janvier 2020. Ce dispositif connaît un très grand succès auprès des particuliers, si bien que cette année, ce sont 685 000 primes qui seront distribuées au total aux ménages Français selon les projections gouvernementales (au-delà de l’objectif fixé en début d’année, qui était d’environ 500 000 primes).

 

Au 1er janvier 2022, MaPrimeRénov’ connaît les deux transformations suivantes :

 

  • Les critères d’éligibilité évoluent : seuls les logements construits depuis 15 ans ou plus à date du début des travaux pourront en bénéficier
  • Les montants attribués pour l’installation d’un insert ou d’un foyer fermé augmentent : 2 500 € pour les ménages très modestes, 1 500 € pour les ménages modestes et 800 € pour les ménages aux revenus intermédiaires (une hausse respective de +500€, +300€ et +200€ par rapport à 2021). L’objectif est notamment de remplacer au maximum les cheminées à foyers ouverts, très énergivores et polluantes.
  • Les conditions de ressources évoluent : le plafond de revenus est revu à la hausse de +2,6% pour les ménages modestes et les ménages très modestes

 

On note par ailleurs que le budget alloué à MaPrimeRénov’ pour 2022 est annoncé à 2 milliards d’euros, ce qui devrait permettre de continuer à accompagner la croissance continue de ce dispositif. L’Anah a annoncé récemment dans un communiqué qu’elle prévoyait de rénover plus de 800 000 logements l’année prochaine grâce à ses différentes aides financières.

Création de MaPrimeRénov’ Sérénité

En janvier, le programme Habiter Mieux Sérénité de l’Anah disparaît pour devenir MaPrimeRénov’ Sérénité. Cette aide financière s’adresse exclusivement aux ménages aux revenus modestes et très modestes (environ 5,5 millions de propriétaires occupants en France), et vise à encourager principalement les rénovations globales et performantes des habitations plutôt que les travaux uniques : pour être éligibles, les opérations menées devront permettre un gain énergétique minimum de 35% pour le logement.

 

Maison BBC

 

MaPrimeRénov’ Sérénité, c’est jusqu’à 50% du montant des travaux financés, dans un plafond de 30 000 € d’aide. Et à partir du 1er juillet 2022, il sera possible de cumuler ce dispositif avec les Certificats d’économie d’énergie (Prime Effy), pour obtenir un montant encore plus important !

L’éco-PTZ est prolongé et renforcé

A partir du début de l’année 2022, l’éco-prêt à taux zéro, ce prêt bancaire avantageux car sans intérêts et sans frais de dossier, va être encore plus intéressant pour vous. Si vos travaux permettent (là encore) un gain énergétique d’au moins 35% pour votre habitation, le plafond du prêt pourra être augmenté et passer de 30 000 € à 50 000 €. Même chose pour la durée maximale de remboursement, qui pourra être allongée à 20 ans au lieu de 15 ans actuellement. Tout est fait pour vous donner les moyens d’engager des rénovations d’envergure chez vous !

 

Femme tapant sur sa calculatrice avec des papiers

 

Notez également que si l’éco-PTZ était au départ prévu jusqu’à fin 2021, il a été reconduit pour deux ans, jusqu’au 31 décembre 2023. Vous avez donc encore du temps pour en profiter.

De nouvelles mentions obligatoires sur les documents immobiliers

Depuis le 1er juillet 2021, le diagnostic de performance énergétique est réformé : ce document est désormais opposable, il s’appuie sur une méthode de calcul unique avec une nouvelle classification de la performance énergétique des logements.

 

devis picto

Au 1er janvier prochain, de nouvelles évolutions interviennent pour les annonces immobilières et les documents de location ou de vente, dans le but de les rendre plus clairs et transparents :


 

  • Les documents devront obligatoirement mentionner le montant des dépenses théoriques en énergie du logement concerné pour un usage standard : chauffage, refroidissement, eau chaude sanitaire, ventilation… Ils devront aussi préciser l’année de référence des prix de l’énergie utilisés pour établir cette estimation.
  • D’autre part, la mention “Logement à consommation énergétique excessive” devra apparaître obligatoirement pour toute passoire thermique (c’est-à-dire, tout logement dépassant le seuil de consommation de 330 kWh/m²/an)

 

Grâce à ces évolutions, vous pourrez connaître plus facilement les caractéristiques énergétiques d’un bien que vous souhaitez acheter ou louer.

Les montants des primes CEE changent

Le 1er janvier 2022, la cinquième période des Certificats d’économie d’énergie commence. L’une des lignes directrices de cette nouvelle période est de renforcer les contrôles sur les travaux de rénovation pour vous assurer des chantiers de qualité et de réels gains énergétiques chez vous.

 

Sans entrer dans les détails, certaines dispositions réglementaires impliquent que les barèmes des aides financières allouées aux particuliers aux revenus modestes diminuent. A partir de l’année prochaine, le montant de la prime énergie va donc baisser pour de nombreux travaux pour ces ménages. Certaines offres alléchantes ont pris fin par la même occasion, à l’image de l’isolation à 1€, pour lutter contre les acteurs frauduleux, trop nombreux à en avoir profité pour arnaquer les ménages.

⚠️ L'isolation à 1€ n'existe plus

Le Gouvernement a mis fin à ce dispositif en 2021 à la suite d'arnaques perpétrées par des entreprises malveillantes. Soyez vigilants et estimez les aides financières auxquelles vous avez droit via notre simulateur gratuit en 2 minutes.

Alors, rassurez-vous, si certaines primes vont effectivement être moins élevées, la qualité et la fiabilité des chantiers a vocation à être renforcée. Par ailleurs, de nombreux dispositifs d’aides demeurent, et de nouveaux sont créés, pour continuer à assurer le soutien financier de vos travaux.

 

artisan professionnel effy particulier 350

 

D’autres changements sont à prévoir au cours de l’année 2022, qui s’annonce animée pour le secteur de la rénovation énergétique : l’interdiction de l’installation de nouvelles chaudières au fioul, un audit énergétique obligatoire lors de la vente d’une passoire thermique, ou encore l’interdiction de l’augmentation des loyers des passoires thermiques sur tout le territoire. Autant de projets qui visent à améliorer toujours plus la performance énergétique du parc immobilier français.

Amandine Martinet

Journaliste web pour Effy

Journaliste diplômée de l’Institut Français de Presse, je suis passionnée par les questions liées à la transition énergétique et à l’habitat. Ma mission ? Écrire pour vous aider à être bien chez vous au quotidien !