Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

5 idées reçues sur le Chauffe-Eau Thermodynamique

Par L’équipe de rédaction

Publié le 25/03/2011 à 17h32, mis à jour le 08/09/2021 à 11h38

Le Chauffe-Eau Thermodynamique (CET) est une solution d’économie d’énergie encore mal connue du grand public. C’est pour cela qu’il est important de lutter contre les idées reçues dont il fait l’objet.

1. Il faut une unité extérieure pour pouvoir bénéficier d’un Chauffe-Eau Thermodynamique

FAUX, un Chauffe-Eau Thermodynamique ne possède pas d’unité extérieure comme c’est le cas pour ses « cousines » les pompes à chaleur aérothermiques. L’utilisation de la pompe à chaleur incluse dans l’appareil se fait au sein de l’habitat. Les calories utilisées dans ce cas sont celles de l’air ambiant, au sein d’une pièce suffisamment spacieuse.

 

2. Le Chauffe-Eau Thermodynamique fonctionne principalement à base d’électricité

FAUX, et vrai également. L’intérêt d’un Chauffe-eau thermodynamique est de fonctionner en extrayant les calories de l’air ambiant. Ceci dit, la réaction n’étant pas « naturelle », il faut l’aide de l’électricité pour accompagner ce processus. Heureusement, il y a davantage d’énergie produite que d’énergie consommée : c’est ce qui fait l’intérêt énergétique du Chauffe-Eau Thermodynamique. De plus, lorsque la demande en eau chaude sanitaire est trop importante, la résistance électrique prend le relais, et pour l’appareil ne fonctionne qu’à l’électricité. Toutefois, une consommation raisonnée peut permettre de bénéficier du tarif heures creuses et ainsi maximiser ses économies, même en cas de grande consommation.

 

3. L’installation dans un placard est optimale

FAUX. Un chauffe-eau thermodynamique requiert un espace de 20 m3 d’air au moins pour pouvoir être alimenté correctement en calories, donc un placard ou une penderie n’est pas forcément suffisant. Une pièce non chauffée de 10 m2 minimum tel qu’un garage ou une buanderie fera parfaitement l’affaire. Si toutefois ce n’est pas possible, un Chauffe-Eau Thermodynamique peut s’intégrer dans un espace confiné à condition qu’il soit relié par un conduit d’aération à une pièce répondant aux critères énoncés précédemment.

4. Le CET requiert une température ambiante élevée pour fonctionner

FAUX. La plupart des modèles sont dimensionnés pour avoir un rendement d’extraction de calories optimal dans un air compris entre +5°C et +35°C. De plus, le chauffe-eau thermodynamique rejettera un air plus froid, donc fera augmenter les besoins en chauffage s’il est installé dans une pièce chauffée. L’intérêt serait nul si vos économies en eau chaude sanitaire étaient compensées par un besoin croissant en chauffage !

5. Le surcoût de l’installation d’un CET n’est pas rentabilisé si on ne prend que des douches

FAUX. Le simulateur de Quelle Energie vous annonce un montant théorique d’économies possibles si le chauffe-eau thermodynamique a été retenu comme solution d’économies d’énergie. Ainsi, il est facile de voir en combien de temps l’installation est amortie afin de calculer sa rentabilité. D’une manière plus générale, le Chauffe-Eau Thermodynamique réduit la facture d’eau chaude sanitaire d’environ 70 %.

    L’équipe de rédaction

    Plus d’articles sur ce thème