Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
La VMC de salle de bains est-elle une bonne solution pour vous ?
La ventilation double flux est-elle adaptée à votre situation ?

La VMC de salle de bain, une solution à envisager

La ventilation mécanique contrôlée est un dispositif de renouvellement de l’air qui trouve sa place dans les salles d’eau. Installer une VMC de salle de bain, c’est limiter l’humidité dans cette pièce. Quelles sont les spécificités de cet appareil ? Quelles économies permet-il de réaliser ? Avec Quelle Energie, découvrez pourquoi ces systèmes de ventilations participent aux performances énergétiques de l’habitat.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Qu’est-ce qu’une VMC de salle de bain ?

Une ventilation mécanique contrôlée permet d’aspirer l’air humide d’une pièce afin de l’expulser à l’extérieur du domicile. Ceci afin d’éliminer les mauvaises odeurs et d’améliorer la qualité de l’air ambiant en l’épurant de ses éventuels polluants. Il s’agit donc d’un appareil de traitement de l’air.

Sa présence est indispensable dans une salle de bain, puisque cette pièce est la plus humide dans un logement. L’humidité représente un problème d’envergure pour toute habitation, puisque lorsque rien n’est fait pour l’endiguer, elle s’attaque directement aux surfaces, aux parois et aux revêtements, les endommageant parfois en profondeur.

Les moisissures y trouvent un terrain favorable à la prolifération, ce qui représente un risque pour la santé des occupants du domicile : irritations, troubles visuels, toux, asthme… Il va donc sans dire qu’installer une VMC de salle de bain permet de limiter ces problèmes.

Quels sont les différents types de ventilation mécanique contrôlée ?

Les magasins spécialisés proposent différentes déclinaisons de la VMC de salle de bain :

  • VMC simple flux: il s’agit de la ventilation mécanique contrôlée d’entrée de gamme. Son fonctionnement simple consiste à aspirer l’air vicié dans le but l’expulser à l’extérieur et de l’échanger contre de l’air sain.
  • VMC double flux: cet appareil fonctionne sur le même principe que le précédent, à ceci près qu’il est en mesure de capter la chaleur présente dans l’air vicié pour la transmettre à l’air sain en provenance de l’extérieur (alors que le modèle simple flux expulse l’air chaud tel quel). Il y a donc moins de déperditions thermiques dans la maison.
  • VMC hygroréglable: un dispositif dont le débit d’air et l’intensité de fonctionnement varient selon l’humidité ou la pression de l’air ambiant. On distingue la VMC Hygro A du modèle Hygro B. Un appareil Hygro A dispose des bouches d’extraction sensibles aux variations de pression dans l’air de la pièce où il est installé. De son côté, le modèle Hygro possède lui aussi des bouches d’extractions intelligentes, mais également une entrée d’air capable de réagir aux variations du taux d’humidité présent dans l’air.

Quels sont les prix pour l’installation d’une VMC de salle de bain ?

Le prix pour une pose de VMC simple flux varie entre 300 et 900 euros, tandis que l’installation d’une pose de VMC double flux varie entre 1 500 et 4 000 euros. Notez qu’il est possible de bénéficier d’aides de la part de l’Etat pour l’installation des modèles hygroréglables et double flux :

  • Subventions de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH)
  • Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE)
  • Eco-prêt à taux zéro
  • TVA réduite à 5,5%
  • Prime énergie (dispositif des Certificats d’Economies d’Energie)
  • Subventions des collectivités territoriales
  • Aides de la Caisse d’allocation familiale (CAF)

Selon le principe d’éco-conditionnalité, l’installation doit être réalisée par un professionnel ou une entreprise certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour que l’occupant du domicile puisse bénéficier de ces aides financières.

la VMC de salle de bains

Quelles économies d’énergie peut-on réaliser avec une VMC de salle de bain ?

L’installation d’une VMC dans la salle de bain d’une habitation améliore d’une part le confort des habitants en limitant la prolifération de l’humidité, donc des moisissures. Les revêtements muraux tiennent donc plus longtemps, et il n’est pas nécessaire de procéder à des rénovations de mur ou de sol pour que ces derniers conservent un aspect visuel agréable pendant longtemps.

Par ailleurs, choisir une ventilation mécanique contrôlée double flux permet de limiter les déperditions thermiques liées au renouvellement de l’air. En d’autres termes, grâce à son échangeur thermique, cet appareil permet de transmettre à l’air en provenance de l’extérieur la chaleur présente à l’intérieur. Et ce, sans que l’air vicié ne se mélange à l’air sain.

Le rendement du système du chauffage est donc optimal, et il n’est pas nécessaire de chauffer davantage pour conserver une température constante au sein de la salle d’eau. L’installation de ce type de ventilation permet de réaliser des économies d’énergie de l’ordre de 20%. Et couplée à un puits canadien, c’est-à-dire un tuyau passant sous la maison en réchauffant l’air en provenance de l’extérieur, cette performance thermique est encore améliorée.

Devis gratuit pour vos travaux de rénovation

Trouvez le bon artisan pour réaliser vos travaux.


Faites réaliser vos travaux par des artisans qualifiés près de chez vous grâce à notre réseau de 1.700 partenaires installateurs. Demandez vos devis gratuits pour installer votre système de chauffage.


Devis gratuit et sans engagement

Ventilation Double Flux : vos questions