Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
VMC hygroréglable
La ventilation double flux est-elle adaptée à votre situation ?

La VMC hygroréglable, fonctionnement, différents types et économies d’énergie

Le bon renouvellement de l’air intérieur est indispensable pour offrir des conditions de vie saines dans un logement. Un système de ventilation limite l’apparition de bactéries et permet de contrôler le taux d’humidité ambiant. Découvrez les caractéristiques de la VMC hygroréglable, une solution de ventilation à la fois économique et performante.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Fonctionnement et composants d’une VMC

La VMC, ou Ventilation Mécanique Contrôlée, est un équipement de ventilation. La ventilation d’un logement est obligatoire dans toutes les habitations construites après 1982, d’autant plus si elles comportent une chaudière ou un appareil de chauffage à combustion. Contrairement aux systèmes plus anciens non mécaniques, la VMC, motorisée, assure un débit d’air permanent et constant. Il existe plusieurs types de VMC, à simple ou double flux.

Une ventilation à simple flux extrait l’air des pièces humides grâce à un ventilateur, souvent situé en hauteur. Il limite ainsi le risque de mauvaises odeurs et assainit la pièce. La pièce, mise en dépression par cette aspiration, se renouvellera en air extérieur sain grâce aux aérations présentes sur les ouvertures des pièces sèches.

Une ventilation à double flux fonctionne sur le même principe, mais un deuxième circuit mécanisé se charge d’introduire de l’air neuf à l’intérieur de l’habitation. La particularité de la VMC double flux est la récupération des calories de l’air vicié pour préchauffer l’air neuf.

Simulation gratuite VMC double flux

Les différents types de VMC hygroréglables

La VMC hygroréglable est un système de ventilation simple flux qui prend en compte le taux d’humidité relative de la pièce pour contrôler la ventilation. Elle est plus perfectionnée qu’une ventilation autoréglable, activée manuellement par l’utilisateur. Elle peut être à simple ou à double flux :

  • La VMC simple flux hygro A : le débit des bouches d’évacuation est automatisé, se réglant en fonction du taux d’humidité ambiant grâce à des capteurs.
  • La VMC simple flux hygro B : en plus des bouches d’évacuation, les entrées d’air sont également modulables en fonction de l’humidité, ce qui la rend plus performante.
  • La VMC hygroréglable à double flux : un échangeur thermique récupère les calories de l’air vicié pour chauffer l’air entrant, et elle se règle automatiquement en fonction de l’hygrométrie.
Trouvez un artisan qualifié pour l'installation d'une VMC double flux

Installation et entretien

Pour installer une VMC, il faut commencer par installer les entrées d’air, situées en bas haut des ouvertures donnant sur l’extérieur de la maison. Un caisson d’extraction est ensuite généralement positionné dans les combles, pour limiter les nuisances sonores dans les pièces à vivre. Des bouches d’extractions sont placées dans les pièces humides de l’habitation, raccordées au caisson grâce à des gaines. Dans le cas de la VMC hygroréglable, il est préférable d’isoler ces gaines au moyen de laine de verre, par exemple, pour limiter la formation de condensation, surtout si les combles ne sont pas isolés. Il faut régulièrement s’assurer que les entrées d’air et les bouches d’évacuation soient propres et non obstruées. Le moteur, quant à lui, devra être régulièrement contrôlé par un professionnel, qui vérifiera également l’état des gaines. Une visite tous les 3 à 5 ans est conseillée.

270 € / an Simulation rapide

C’est le montant moyen des économies réalisées grâce à l’installation d'une VMC Double Flux dans un logement.

Avantages et inconvénients

Ce système de ventilation comporte de nombreux atouts :

  • Il assainit l’air de façon efficace et régulière, sans nécessiter une activation manuelle.
  • Il est peu coûteux à l’achat comme à l’installation et consomme assez peu d’électricité.
  • Une VMC, surtout de type hygro B ou à double flux, occasionne beaucoup moins de déperditions de chauffage qu’un système entièrement autoréglable.

Et quelques inconvénients :

  • S’il reste redoutable contre les odeurs, il ne stoppe pas pour autant entièrement les éventuels polluants contenus dans l’air.
  • Il peut occasionner des courants d’air dans la maison, surtout avec un système à simple flux. Ce désagrément est évacué avec une VMC à double flux, plus onéreuse cependant.
  • Il peut arriver que le système d'extraction d'air surchauffe un peu les jours de forte chaleur.

Prix de la VMC hygroréglable

Les prix d'une VMC hygroréglable sont très variables selon le modèle choisi. Une VMC simple flux coûtera entre 700 et 1200 euros suivant si elle est installée dans un logement neuf ou dans le cadre de travaux de rénovation. Le prix d'un modèle double flux dépasse généralement les 2000 euros, mais occasionnera rapidement des économies conséquentes sur votre facture de chauffage, car dans une maison bien isolée, elle limite fortement les déperditions de chaleur.

Calculez les aides que vous pouvez obtenir pour une VMC double flux

Ventilation Double Flux : vos questions