Isolation du sol : 5 idées reçues

Pour limiter les pertes de chaleur dans sa maison, l’isolation des murs et des combles sont souvent privilégiées, à juste titre, car elles sont beaucoup plus efficaces que l'isolation du sol. Calculez vos économise grâce à notre simulateur !

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

Isolez vos sols à partir de 18 € / m² !
Cet été, améliorez votre confort ! Notre offre d'isolation clé en main vous garantit l’intervention d’un artisan local de confiance et des aides financières déduites du devis. Jusqu'à 10% d'économies d’énergie !

J'isole mes sols

Simulation gratuite et immédiate

👉 Crédit d'impôt 2020
Depuis le 1er septembre 2014, bénéficiez d'un crédit d'impôt de 30% pour isoler vos sols.

Alors qu’elle représente des avantages indéniables, l'isolation du sol subit aussi bon nombre de préjugés. Découvrez les 5 idées reçues les plus répandues sur l’isolation du sol.

1. Isoler le sol de sa maison est inutile

❌ FAUX : Même si cette solution n’est pas la source de déperdition thermique la plus importante dans une habitation, elle permet quand même de réduire jusqu’à 10% des pertes de chaleur, ce qui représente donc 10% d’économies possibles sur votre facture de chauffage grâce à l’isolation du sol. Mais ce n’est pas tout ! Cette solution peut également répondre à des besoins en confort phonique, un aspect très recherché surtout dans les logements collectifs.

2. L’isolation du sol se fait forcément au-dessus du sol

❌ FAUX : Dans le cas où la maison dispose d’une cave ou d’un vide sanitaire en dessous de l’habitation, il est possible d’isoler le sol de sa maison en posant l'isolant sur la partie inférieure du plancher, celle qui sépare la cave des premières pièces de l’habitation. Il existe donc deux types de pose pour l’isolation du sol. D'ailleurs dans l’isolation des murs, nous retrouvons aussi deux types de pose avec l'isolation par l’intérieur ou par l’extérieur.

3. Un bon isolant thermique est un bon isolant acoustique

❌ FAUX : Si vous souhaitez isoler du bruit, le sol de votre appartement, par exemple, vous n’utiliserez pas le même matériau que si vous voulez l’isoler du froid tout simplement parce les meilleurs isolants phoniques ne sont pas les meilleurs isolants thermiques. Ce sont des propriétés distinctes, auxquelles on appliquera des techniques de mise en œuvre différentes pour justement jouer entre confort phonique et thermique. Plus précisément, un bon isolant phonique est très dense tandis qu'un bon isolant thermique est très épais.

👉 637 € / an

C’est le montant moyen des économies réalisables suite à des travaux de rénovation.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

4. Isoler le sol de son logement ne nécessite pas d’aménagement particulier

❌ FAUX : Dans certains cas, l’isolation du sol peut demander des précautions particulières, surtout lorsque le plancher donne sur un vide sanitaire car ce type de travaux pourrait endommager les fondations d’un logement. Rassurez-vous, ce problème reste rare. Cependant pour éviter toute mauvaise surprise, considérez-le comme un paramètre supplémentaire à étudier avant d’entamer toute démarche définitive, cela aura peut-être un impact sur l’investissement de départ de votre projet.

5. L’isolation du sol est contraignante et difficile à mettre en œuvre

❌ FAUX : Même si certaines difficultés peuvent survenir, isoler le sol de sa maison ne ressemble pas forcément à un parcours du combattant ! Les techniques de mise en œuvre varieront principalement selon la nature du plancher (bois, béton…) et sa position (sur vide sanitaire, sur local chauffé…). Une fois ces critères respectés, l’isolation du sol n’est pas plus compliquée que l'isolation des murs ou l'isolation des combles, il suffira d’adapter l’isolant à la situation et surtout à vos besoins ! Bien qu’il soit possible de réaliser ce genre de travaux soi-même l’intervention d’un professionnel qualifié sera toujours la meilleure solution, elle vous simplifiera la vie et vous évitera peut-être bien des ennuis.

Plus d’articles sur ce thème