Personne tenant deux micros

Comment profiter du chèque énergie en 2021 ?

Le 3 mars 2021

Chaque année, plusieurs millions de foyers peuvent compter sur le chèque énergie pour régler leur facture de chauffage ou financer des travaux d’économies d’énergie. Nouveauté en 2021 : les plafonds revalorisés devraient inclure davantage de ménages.

Retrouvez sur QuelleEnergie.fr toutes les aides cumulables avec un chèque énergie : découvrir les aides et subventions pour mes travaux.

Qu’est-ce qu’un chèque énergie ?

Facture d’électricité, de gaz naturel, achat de combustible de chauffage, travaux de rénovation énergétique… Toutes ces dépenses peuvent être réglées grâce au chèque énergie. La liste des bénéficiaires est établie par l’administration fiscale sur la base des revenus déclarés. Aucune démarche n’est nécessaire : les ménages éligibles reçoivent automatiquement leur chèque par courrier. Les campagnes d’envoi sont programmées chaque année courant avril.

Qui peut toucher le chèque énergie en 2021 ?

En 2021, le chèque énergie vise les ménages au revenu de référence annuel inférieur à 10 800 €. Ce plafond a été revalorisé de 100 € par rapport aux 10 700 € jusqu’alors en vigueur. Une décision prévue par l’arrêté tombé le 24 février dernier et qui implique l’augmentation du nombre de bénéficiaires. En 2020, l’aide a été accordée à près de 5,7 millions de ménages.

Quel est le montant du chèque énergie ?

La valeur du chèque énergie reste inchangée en 2021. Les montants varient de 48 € à 277 € en fonction des revenus et de la composition du ménage. Les revenus sont ceux transmis à l’administration fiscale lors de la dernière déclaration. Quant à la composition du ménage, elle se compte en Unité de Consommation (UC). La règle est simple : 1 UC pour la première personne qui compose le ménage, 0,5 pour la seconde et 0,3 pour les suivantes. Il ne reste plus qu’à consulter le tableau des nouveaux barèmes en 2021 :

 

  RFR/UC < 5 600 € 5 600 € ≤ RFR/UC < 6 700 € 6 700 € ≤ RFR/UC < 7 700 € 7 700 € ≤ RFR/UC < 10 800 €
1 UC 194 € 146 € 98 € 48 €
1 < UC < 2 240 € 176 € 113 € 63 €
2 UC ou + 277 € 202 € 126 € 76 €

Comment utiliser le chèque énergie ?

Le règlement par chèque énergie peut être automatisé auprès de vos fournisseurs de gaz naturel et d’électricité. Il suffit pour cela d’opter pour la pré-affection sur chequeenergie.gouv.fr. Le montant du chèque est ainsi directement déduit des prochaines factures.

 

Ceux qui restent attachés au format papier pourront le transmettre aux fournisseurs de tout type d’énergie : gaz et électricité, mais aussi fioul, bois, GPL… À condition de respecter la durée de validité inscrite sur le document.

 

Et pour vos projets de rénovation ? Les travaux facturés pendant la période de validité pourront être réglés avec le chèque énergie initial. Vous pouvez également conserver ce montant pour un projet ultérieur en allongeant la durée de validité du chèque. Pour cela, il suffit de le convertir en « chèque travaux » valable 3 ans.

👉  Quels-sont les travaux éligibles au chèque énergie ?

Les conditions d’éligibilité des travaux sont les mêmes que pour le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE). Par ailleurs, comme pour toutes les autres aides à la rénovation, la qualification RGE de l’entreprise est indispensable. Les professionnels RGE sont répertoriés sur faire.gouv.fr et peuvent être contactés directement sur QuelleEnergie.fr :

Je trouve mon artisan RGE

Simulation gratuite et immédiate

Pourquoi vous n’avez pas reçu de chèque énergie ?

Votre ménage remplit toutes les conditions d’attribution du chèque énergie et pourtant vous n’avez rien reçu ? Plusieurs explications sont possibles : adresse erronée, changement d’adresse non déclaré, retard ou absence de déclaration de revenus. Si les revenus n’ont pas été déclarés, le demandeur doit régulariser sa situation avant de solliciter l’envoi du chèque. En cas de déménagement, n’attendez pas la prochaine déclaration et transmettez dès que possible vos nouvelles coordonnées aux services fiscaux.

    Plus d’articles sur ce thème