Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
La chaudière à accumulation peut-elle convenir à votre domicile ?
1.000.000 propriétaires ont déjà effectué un bilan gratuit

La chaudière à accumulation pour les besoins important en chauffage et eau chaude

La chaudière à accumulation est une chaudière mixte, qui prend à la fois en charge le chauffage de la maison et la production d'eau chaude sanitaire. Cet appareil offre un plus grand confort d'utilisation qu'une chaudière instantanée grâce à son ballon intégré, ce qui en fait l'équipement idéal pour les familles nombreuses. Comment bien la choisir et quels sont ses avantages et ses inconvénients ?

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

La chaudière à accumulation : définition et fonctionnement

Différence entre chaudière instantanée et chaudière à ballon d'accumulation

Pour bien comprendre le principe de fonctionnement de la chaudière à accumulation, il faut la comparer avec d'autres types de chaudières à double-service :

  • La chaudière à production instantanée fournit l'eau chaude au fur et à mesure de la demande. Lorsque le robinet d'eau chaude est ouvert, le brûleur se met en route, et l'eau est maintenue à température le temps nécessaire. Ce système a l'avantage de ne consommer de l'énergie que lorsque vous en avez besoin, mais en contrepartie, il faut soutirer davantage d'eau avant qu'elle atteigne la température désirée et le brûleur est davantage sollicité.
  • La chaudière à accumulation comporte un ballon intégré, contenant un important volume d'eau, de 40 à 120 litres, maintenu à température. L'eau chaude est disponible instantanément lorsque l'on ouvre le robinet, pour un confort d'utilisation accru et une plus grande économie d'eau. En revanche, la chaudière tourne en continu pour garder l'eau chaude, mais à plus bas régime.
  • Compromis entre les deux systèmes, la chaudière à micro-accumulation est équipée d'un ballon de petite contenance, pour assurer un "volume tampon" d'eau chaude immédiatement disponible.
Devis gratuit pour vos travaux de rénovation

Trouvez le bon artisan pour réaliser vos travaux.


Faites réaliser vos travaux par des artisans qualifiés près de chez vous grâce à notre réseau de 1.700 partenaires installateurs. Demandez vos devis gratuits pour réaliser vos travaux de rénovation..


Devis gratuit et sans engagement
Poele à bois
751 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce à l’installation d’un poêle à granulés de bois dans un logement.

Deux technologies pour les chaudières à ballon

Les chaudières à accumulation sont alimentées au fioul ou au gaz selon les modèles. Les plus performantes actuellement sont les chaudières à condensation. En fonction de la dimension de leur ballon d'accumulation, elles peuvent être conçues pour être accrochées au mur ou posées au sol. Deux principaux types de réservoirs sont utilisés pour assurer le maintien de la température de l'eau :

  • Le ballon à serpentin est muni d'un tuyau en forme de spirale. L'eau chaude du circuit de chauffage central passe à travers ce serpentin, réchauffant par contact le contenu du réservoir.
  • Le ballon à système de charge fonctionne grâce à un échangeur de chaleur à plaques. Il est considéré comme très performant, mais a tendance à s'entartrer plus facilement, convenant moins aux régions dans lesquelles l'eau contient une forte teneur en calcaire.

Installer et entretenir une chaudière à accumulation

L'installation d'une chaudière à accumulation répond aux mêmes règles que la pose d'une chaudière classique. Il faut seulement prendre en compte son encombrement plus important dû au ballon intégré. Selon son combustible et le type de ballon utilisé, les opérations d'entretien obligatoires diffèrent :

  • Pour les chaudières à accumulation au fioul, il faut en plus de la visite de contrôle obligatoire prévoir un nettoyage de la cuve de stockage (tous les 10 ans au minimum).
  • Les chaudières alimentées au gaz naturel ne demandent qu'une visite annuelle pour vérifier l'étanchéité du système et s'assurer de leur bon fonctionnement.
  • Lorsque l'appareil à accumulation fonctionne avec un échangeur à plaques, il est préférable de vérifier régulièrement son niveau de tartre.
la chaudière à accumulation

Les avantages et les inconvénients de ce mode de chauffage

Une température stable et une grande fiabilité

La chaudière à accumulation est particulièrement appréciée pour le confort qu'elle procure :

  • Il n'est pas nécessaire d'attendre avant d'obtenir de l'eau à température souhaitée, ce qui permet aussi d'économiser sur la consommation d'eau.
  • La constance de cette température ne fluctue pas lorsque plusieurs tirages simultanés ont lieu, ce qui est intéressant pour les logements comportant plusieurs salles de bains par exemple.
  • Les pièces de la chaudière étant moins sollicitées car la chaudière ne se met pas en route à chaque ouverture d'un robinet, elle offre une plus grande longévité qu'une chaudière instantanée.

Un coût plus élevé et un encombrement plus important

Ces quelques limites sont cependant à prendre en compte avant l'achat :

  • Les logements à l'espace réduit ne peuvent pas toujours s'équiper de ces modèles très encombrants : une chaudière à micro-accumulation est dans ce cas plus adaptée.
  • Si le ballon d'eau chaude est surdimensionné, ce système sera peu économique, car la chaudière consommera trop d'énergie pour maintenir un très grand volume d'eau à température.
  • Le ballon de stockage, s'il est mal isolé, peut donner lieu à des déperditions thermiques.

Combien coûte une chaudière à accumulation ?

En raison du ballon intégré, la chaudière à accumulation est plus onéreuse qu'une chaudière classique. Il faut compter environ 1 000 € supplémentaire pour cet équipement, soit entre 2 500 et 7 000 € suivant la puissance de l'appareil, la contenance du réservoir et le type de chaudière choisi. Toutes les chaudières à très hautes performances peuvent ouvrir droit à des aides, dans le cadre du remplacement d'un modèle obsolète : CITE, Prime énergie, aides de l'Anah...

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Remplacer une chaudière à fioul par une chaudière au gaz vous permettra de recevoir une prime Coup de Pouce d’un montant de 2 000€ si vous appartenez à la catégorie des ménages à revenus modestes et d’un montant de 3 000€ si vous appartenez à la catégorie des ménages à revenus très modestes.


Chaudière gaz à condensation : vos questions