Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
5 idées reçues sur la
Chaudière Fioul à Condensation
La chaudière fioul à condensation est-elle adaptée à votre situation ?

Chaudière fioul à condensation : 5 idées reçues

Le chauffage au fioul souffre d’une image peu reluisante du fait d’une technologie jugée dépassée. Mais avec le développement de la technologie dite à condensation, la chaudière au fioul suscite un nouvel intérêt, à la fois économique et écologique.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Crédit d'impôt 2018

Les chaudières à haute performance énergétique, utilisant le fioul comme source d'énergie ne sont plus éligibles au CITE depuis le 1er janvier 2018. Un taux de 15% s'appliquait aux chaudières fioul à très haute performance énergétique jusqu'au 30 juin 2018. Les appareils de ce type sont désormais exclus du dispositif, mais des travaux effectués en 2018 dont le devis a été signé et l'acompte versé avant le 30 Juin 2018 peuvent bénéficier des 15% de Crédit.

Consulter la fiche explicative sur le crédit d'impôt 2018 pour la chaudière fioul à condensation

1. La chaudière à condensation ne fonctionne qu'avec du gaz

 FAUX Si effectivement la chaudière gaz à condensation est très répandue, la technologie peut également être adaptée à d’autres types de combustibles : fioul, gaz propane, butane. Le procédé qui permet de capter la chaleur latente contenue dans les rejets de gaz émis lors de la combustion reste le même, quel que soit le combustible. Cependant, l’énergie récupérée via la condensation est plus importante pour le gaz que pour fioul.

2. Le coût d’utilisation d’une chaudière à condensation au fioul reste plus élevé que le chauffage électrique

5 idées reçues sur la chaudière fioul à condensation

 FAUX Investir dans une chaudière à condensation représente une décision importante car le coût d’installation et de l’équipement est élevé. Il faut donc penser sur le long terme et réfléchir au coût d’utilisation. Ce coût est essentiellement composé des frais d’approvisionnement en énergie nécessaires au fonctionnement de la chaudière. Le fioul reste moins cher que l’électricité et offre donc un avantage sur la durée malgré un coût d’entretien plus important.
Trouver un artisan qualifié près de chez vous

3. Ce type de chaudière ne permet pas d’atteindre un meilleur rendement

 FAUX Grâce à la récupération de l'énergie issue de la condensation, ce type de chaudière permet de réduire jusqu’à 25% la consommation en combustibles de l’équipement. De ce fait, le rendement est amélioré par rapport à une chaudière classique. Votre facture énergétique est ainsi réduite lorsque vous vous équipez d’une chaudière à condensation fioul.

4. Changer la citerne est impératif lors de l’installation d’une chaudière à condensation

 FAUX Lorsque vous êtes déjà équipé d’une chaudière classique au fioul, inutile de changer votre citerne si vous souhaitez installer une chaudière à condensation. Ainsi, le coût d’acquisition d’un tel système sera réduit à l’achat et à l’installation de la nouvelle chaudière. Cependant, il est nécessaire de raccorder un conduit d’évacuation des eaux usées à la chaudière condensation.

526 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce à l’installation d’une Chaudière Fioul à Condensation dans un logement.

5. La Chaudière fioul à condensation est tout aussi polluante

 FAUX La chaudière à condensation fonctionne grâce à une énergie fossile, mais la consommation en carburant est optimisée afin de maximiser le rendement du système (jusqu’à 25% d’énergie économisée par rapport à une chaudière classique âgée d’au moins 15 ans). La récupération de la chaleur latente des rejets implique que les polluants sont re-condensés, et qu’ils ont donc un impact limité sur le climat. Notons que cette technologie permet une baisse des rejets polluants tels que le NOx et le CO2 grâce à une meilleure combustion du fioul.

Chaudière Fioul à Condensation : vos questions