Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

La pompe à chaleur avec Inverter

Par L’équipe de rédaction

Publié le 27/02/2015 à 17h44, mis à jour le 25/03/2022 à 13h56

Le principe de la pompe à chaleur air/eau consiste en le transfert de la chaleur gratuite présente dans l’air extérieur vers de l’eau qui sera ensuite acheminée dans l’ensemble de la maison via le réseau hydraulique de distribution du chauffage central. Cette chaleur est ensuite émise via radiateurs, plancher-chauffant ou autres émetteurs. Avec l’Inverter vous améliorez la fiabilité, et donc la longévité de votre pompe à chaleur.

 

Quelle Energie, leader du conseil en économies d’énergie sur Internet, vous conseille et vous accompagne dans tous vos projets de travaux d’économies d’énergie. Profitez-en !

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Le fonctionnement des PAC air/eau

Les pompes à chaleur air/eau classiques fonctionnent dans un mode que l’on appelle « tout ou rien ».C’est à dire que pour des conditions données, la pompe à chaleur ne possède qu’une puissance : lorsque le régulateur estime la température trop basse la pompe à chaleur fournit la chaleur manquante à puissance constante puis s’arrête une fois la consigne atteinte. Ainsi plusieurs cycles de « marche/arrêt » se répètent et de manière plus conséquente en cas de surdimensionnement de l’appareil, ce qui nuit aux performances ainsi qu’à la durée de vie de la pompe à chaleur.

La technologie Inverter

La technologie Inverter permet en réponse à cela d’assurer une plage de puissances pour des conditions de fonctionnements données. La plage de modulation de puissance induit par la variation de la vitesse du compresseur est rendu possible grâce à de l’électronique de puissance.

Vous souhaitez réaliser des économies d’énergie ? Le simulateur gratuit Quelle Energie vous permet de savoir quelles sont les solutions les mieux adaptées pour votre logement.

Les puissances

Cette intervalle de puissance peut être définit par trois termes : la puissance minimale, la puissance nominale et la puissance maximale. La puissance minimale correspond à la puissance en dessous de laquelle la pompe à chaleur bascule en mode « tout ou rien » alors que la puissance nominale est la valeur déclarée par le fabricant. Enfin, la puissance maximale renseigne sur la valeur de la puissance de la machine lorsque cette dernière fonctionne à pleine charge.

 

Evidemment, ces puissances dépendent des conditions de fonctionnement. La plage de modulation de puissance se situe en condition standard entre 25 et 120 % autour de la puissance nominale cependant l’on observe pour des températures extérieures très basses que les puissances nominales et maximales sont très proches voire se confondent. Les COP pour une charge partielle (puissance inférieure à la puissance maximale) de la pompe à chaleur Inverter hormis en condition de grand froid sont globalement meilleurs que les COP à pleine charge. Ceci explique que la consommation énergétique d’une machine possédant la technologie Inverter est moins dépendante de son dimensionnement que pour une pompe à chaleur classique.

La température

Enfin, le paramètre influençant le plus les performances de la pompe Inverter sur une saison de chauffe est la température de départ d’eau chaude : il faut donc favoriser des émetteurs type plancher chauffant ou radiateur basse température.

L’équipe de rédaction

Plus d’articles sur ce thème