Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Le radiateur à gazautonome est-il adapté à votre situation ?
Les radiateurs électriques à inertie sont-ils adaptés à votre situation ?

Le radiateur à gaz autonome

Le radiateur à gaz autonome se présente comme la meilleure solution pour les personnes qui souhaitent se chauffer au butane ou avec le gaz naturel, mais ne souhaitant pas encore investir dans une grosse chaudière. Cet équipement pourra également être utilisé comme chauffage d'appoint en cas de panne de courant ou quand la cuve de fioul est vide. Enfin, il diffuse la chaleur par rayonnement ou par convection

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Présentation du radiateur à gaz autonome

Le radiateur à gaz autonome répond à la fois à des besoins de chauffage ponctuels ou à long terme. Il est facile à installer et à utiliser tout en n'occupant que peu d'espace, car il se fixe à mur comme la plupart des radiateurs classiques. Cet appareil est pratique pour chauffer une pièce au gaz et ce, sans qu'il soit nécessaire de le brancher sur le secteur. Si son design varie en fonction de la marque, sa performance en chauffage varie selon sa puissance. Sur le marché, on trouvera des modèles dont la puissance se situe entre 1 et 12 kW. Ce type de radiateur est également équipé d'un dispositif de sécurité pour prévenir les accidents en cas de dysfonctionnement.

301 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce à l’installation de radiateurs à inertie dans un logement.

Très facile à installer, le radiateur autonome se prête aussi bien pour une installation dans le neuf que pendant une rénovation. Il ne requiert aucun raccordement à une chaudière ni à une prise électrique. Il est directement relié à un point de distribution en gaz naturel, en GPL ou en propane. La combustion s'active à l'aide d'un allumeur piézoélectrique. La fumée et les gaz de combustion s'échappent par une ventouse à double étanchéité ou à travers une cheminée qui donnent directement à l'extérieur. La ventouse est souvent recommandée puisqu'elle est complètement étanche.

Un radiateur à gaz indépendant est à même de diffuser une chaleur uniforme dans un espace grâce à son corps de chauffe en fonte. De plus, ce matériau ayant une inertie importante, l'appareil pourra conserver et diffuser les calories le plus longtemps possible. De cette manière, le radiateur continuera à diffuser de la chaleur même s'il est éteint ou mis en veille.

Le radiateur à gaz autonome dispose d'un thermocouple qui coupe l'alimentation en gaz dès qu'il détecte que la flamme s'est éteinte ou que la combustion est anormale. La présence d'un régulateur thermostatique permet aussi à l'appareil de respecter une température de consigne, permettant ainsi aux occupants de la maison de jouir d'un confort optimal dans leur intérieur. Cet appareil peut également être couplé à une solution domotique pour qu'on puisse le gérer à distance. Des modèles programmables s'allument, s'éteignent ou modulent leur rythme en fonction des réglages des utilisateurs.

Il se peut que le radiateur à gaz autonome ne soit pas concerné par les visites d'entretien obligatoires. Un contrôle annuel est néanmoins recommandé pour assurer son bon fonctionnement au cours de l'hiver.

le radiateur à gaz autonome

Un appareil aux prouesses multiples

Le radiateur à gaz autonome présente de nombreux avantages :

  • Il est assez efficace et performant pour chauffer convenablement une pièce.
  • Il exploite le gaz qui est un combustible économique.
  • Il est parfaitement indépendant et de plus, sa mise en place ne nécessite aucun circuit hydraulique compliqué.
  • Il est aussi bien idéal pour une nouvelle construction que pour une rénovation.
  • La combustion du gaz naturel est parfaitement silencieuse. Elle est également propre tandis que le système de ventouse garantit une utilisation sûre, à l'abri de toute intoxication au monoxyde de carbone.
  • Le coût d'achat et d'installation est beaucoup plus abordable que celui d'une chaudière.

Les rares inconvénients de cet appareil :

  • Il est indispensable de percer un mur qui donne à l'extérieur pour l'installation des ventouses étanches. Il faudra en outre vérifier que cette paroi ne donne pas sur la voie publique.
  • S'il est choisi comme mode de chauffage principal, il faudra prévoir un radiateur à gaz autonome pour chaque pièce à chauffer. Cette initiative pourrait néanmoins être coûteuse si plusieurs appareils doivent être installés.
  • Son rendement n'atteint pas les 100% alors que les chaudières à gaz à condensation admettent un rendement de près de 110% !

Prix d'un radiateur à gaz autonome

Le prix d'un radiateur à gaz autonome dépend de son type et de sa puissance.

Type Puissance Prix
Modèles à ventouse 1 000 à 2 000 watts Entre 800 et 1000 euros
Modèles reliés à une cheminée 5 000 à 7 000 watts A partir de 1 250 euros
301 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce à l’installation de radiateurs à inertie dans un logement.

Radiateur à inertie : vos questions