Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Le poêle à bois central est-il un bon moyen de chauffage pour vous ?
Quel poêle choisir pour chauffer votre logement?

Le poêle à bois central : convivialité et répartition de la chaleur

Situé au milieu d'une pièce de vie, le poêle à bois central est décoratif et assure une bonne répartition de la chaleur. Adapté aux grandes surfaces pour ne pas gêner la circulation, il peut fonctionner avec des bûches ou des granulés de bois et coûte généralement entre 500 et 2 000 €. Les formes des poêles à bois centraux sont très variées : vous pouvez choisir un modèle sphérique, à double face, à triple face, pivotant, avec un pied, suspendu...

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

751 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce à l’installation d’un poêle à granulés de bois dans un logement.

Présentation du poêle à bois central

Comme son nom l'indique, le poêle à bois central est conçu pour être placé au milieu d'une pièce. Ce concept se décline en de nombreux modèles de poêles à bûches, de poêles à granulés ou de poêles mixtes.

Le fonctionnement de ces poêles à position centrale est le même que celui des modèles muraux, l'entretien est donc identique : il consiste essentiellement à ramoner le conduit d'évacuation des fumées 1 à 2 fois par an. Les travaux d'installation d'un poêle à bois central sont peu contraignants si le bâtiment contient déjà un conduit existant à l'endroit souhaité : la pose est rapide, avec un simple raccordement au conduit. Dans le cas contraire, la création de l'ouverture et la mise en place du conduit seront nécessaires, avec l'aménagement d'une ouverture dans la toiture.

Les avantages et les inconvénients du poêle à bois central

De plus en plus prisé et particulièrement adapté aux grandes pièces, le poêle à bois central compte de nombreux avantages, mais aussi des inconvénients :

 

Aperçu de quelques avantages et inconvénients du poêle central

Avantages du poêle à bois central Inconvénients du poêle à bois central
• Permet une répartition plus uniforme de la chaleur qu'un modèle disposé sur un côté de la pièce
• Offre une bonne visibilité sur les flammes depuis plusieurs endroits
• Participe à la décoration intérieure et au caractère de la pièce
• Crée une ambiance chaleureuse avec la possibilité de se rassembler tout autour du feu
• Peut gêner la circulation
• Est plus risqué pour les enfants car il est difficile d'en restreindre l'accès
• Nécessite un conduit de fumées en position centrale, entraînant souvent des frais supplémentaires
• Impose un aménagement adapté de la pièce (pour ne pas se trouver entre des sièges et un écran par exemple)

Le prix d'un poêle à bois central

Le prix d'un poêle à bois central peut aller de 400 € à plus de 2 000 € selon les modèles. Les travaux d'installation par un professionnel labellisé RGE représentent souvent autour de 500 €, ou 1 000 € à 2 000 € s'il est nécessaire de mettre en place un nouveau conduit d'évacuation des fumées.

Les économies d'énergie réalisées et les différents dispositifs d'aide pour l'achat d'un poêle à bois permettent de rendre cet investissement rentable en quelques années pour la plupart des ménages équipés de systèmes de chauffage électriques ou à énergie fossile. Préparez vos travaux avec notre simulateur en ligne !

le poêle à bois central

Comment choisir votre équipement

Pour acheter un poêle à bois central adapté à vos exigences et à votre logement, plusieurs critères sont importants :

  • Le prix, le rendement du poêle et son éligibilité aux subventions : il est recommandé de choisir un équipement labellisé Flamme verte, ce qui garantit le respect de normes de performances et d'émissions de particules. De nombreux programmes de financement imposent la certification Flamme verte.
  • La capacité d'accumulation de la chaleur : les poêles à accumulation restituent de la chaleur de manière progressive sur une longue durée, tandis que les poêles classiques sans accumulation émettent une chaleur plus intense sur une durée plus courte. Le confort procuré par ces deux types de poêles à bois est donc très différent. Les modèles à accumulation permettent généralement de réaliser des économies d'énergie supérieures.
  • La forme : un poêle à bois central est généralement à double ou triple face, ce qui rend le feu visible par plusieurs côtés et permet une diffusion de la chaleur de manière plus homogène. Il existe aussi des poêles ronds, en forme de sphères ou d'ellipsoïdes : le feu est alors visible depuis n'importe quel point de la pièce et la température encore plus uniforme. La forme a aussi une influence sur l'effet esthétique créé : surprenant, moderne, doux ou encore affirmé, il existe autant de styles que de poêles à bois !
  • La possibilité de pivoter : un poêle pivotant peut effectuer une rotation sur son support, ce qui est intéressant pour diriger la chaleur, rendre les flammes visibles depuis un autre endroit de la pièce ou encore faciliter le chargement.
  • La taille du foyer : plus le foyer est grand, plus l'autonomie du poêle est grande et plus le chargement est facile. Cependant, un poêle surdimensionné entraîne un chauffage moins confortable, une combustion de moins bonne qualité et un encrassement des conduits.
  • Les matériaux de fabrication : généralement de l'acier ou de la fonte. L'acier chauffe plus rapidement et accumule moins la chaleur mais est plus léger. Les poêles suspendus sont généralement en acier. La fonte a une grande inertie et transmet de la chaleur pendant plusieurs heures même après l'extinction du feu.
  • La présence d'un pied ou l'installation suspendue : les modèles suspendus nécessitent une fixation solide du conduit de fumée, qui soutient également le poids du poêle, mais ils créent une impression de légèreté et facilitent le nettoyage du sol.
751 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce à l’installation d’un poêle à granulés de bois dans un logement.

Poêle à bois : vos questions