Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Connaissez-vous les solutions aux principaux problèmes de chaudière ?
1.000.000 propriétaires ont déjà effectué un bilan gratuit

La chaudière le jeu des questions réponses

Une chaudière quel que soit son type (à condensation, basse température, thermodynamique) et son combustible (gaz, bois, fioul, etc.) va rencontrer des problèmes de fonctionnement au cours de sa vie. Si certaines de ces pannes peuvent être bénignes et réparées par tout bricoleur averti, d’autres pannes sont plus sérieuses et nécessitent le recours à une plombier-chauffagiste. Ci-dessous nous vous listons quelques pannes fréquentes, leurs conséquences potentielles et quelques idées de solutions à envisager.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

1. Pourquoi ma chaudière ne s'arrête-t-elle jamais ?

Les sources du problème :

La plupart des chaudières récentes sont équipées d’un thermostat d’ambiance, soit directement raccordé à l’installation, soit couplé aux radiateurs. Ils ont pour fonction de réguler la température souhaitée dans la pièce et pilotent l’arrêt de la chaudière lorsque la température souhaitée est atteinte. Une chaudière fonctionnant en continu peut être signe d’un thermostat défectueux. D’autre part, certains anciens modèles sont équipés d’un interrupteur faisant passer l’installation en mode « manuel ». La chaudière ne prend alors plus en compte le thermostat. Elle produit de la chaleur de manière continue.

Devis gratuit pour vos travaux de rénovation

Trouvez le bon artisan pour réaliser vos travaux.


Faites réaliser vos travaux par des artisans qualifiés près de chez vous grâce à notre réseau de 1.700 partenaires installateurs. Demandez vos devis gratuits pour réaliser vos travaux de rénovation..


Devis gratuit et sans engagement

Les conséquences possibles

Une chaudière qui ne s’arrête plus a pour conséquence une température peu adaptée pour la maison. L’air ambiant devient trop chaud. Ce dysfonctionnement produit une surconsommation d’énergie, qui se répercute sur la facture de chauffage.

Les solutions à envisager :

Pour vérifier si un interrupteur permettant de faire passer la chaudière en mode « manuel » existe, il faut se référer à la notice d’utilisation fournie par le constructeur. Il sera nécessaire de faire appel à un professionnel si le problème persiste. Si le modèle de votre chaudière est trop ancien ou défectueux, changer votre équipement pourra vous faire réaliser des économies d’énergie. Le changement d’un équipement obsolète entre dans le cadre des travaux de rénovation énergétique ouvrant droit à un crédit d’impôt, une prime énergie et plusieurs autres aides écologiques.

>>>Calculez le montant de vos aides

2. Pourquoi ma chaudière monte-t-elle en pression ?

Les sources du problème :

La chaudière est raccordée au circuit d’eau de votre habitation. La pression normale indiquée par le manomètre de votre chaudière se situe entre 1 et 1 ,5 bar. Si le circuit ou le vase d'expansion comportent de l'air ou sont trop remplis en eau, cette pression augmente. Le chauffage de l'eau provoque sa dilatation, qui fait augmenter la pression dans le vase d'expansion. La pression de votre chaudière ne devrait jamais dépasser 3 bars.

Les conséquences possibles :

Une surpression permanente ou prolongée peut engendrer une usure prématurée du vase d’expansion ou de sa soupape de sécurité. Des risques de fuites existent également.

Les solutions à envisager :

La première chose à faire est de vérifier que la vanne contrôlant l’arrivée d’eau de votre chaudière est bien fermée, d'autant plus si vous avez récemment procédé à son remplissage. Réaliser une purge des radiateurs fera baisser la pression, en vidant à la fois l’eau et l’air en surplus. Certains modèles de chaudières possèdent une vanne de vidange intégrée, prévue à cet effet. Si la pression augmente de manière trop fréquente, faites vérifier votre installation par un professionnel.

Pourquoi ma chaudière se met-elle en mode « sécurité » ?

Les sources du problème :

Une surpression ou une sous-pression, ainsi qu'une anomalie décelée sur votre installation peuvent déclencher une mise en mode « sécurité » de la chaudière. Ce blocage temporaire de votre chaudière est destiné à éviter un problème plus grave. Elle pourra être remise en route une fois la panne solutionnée.

Les conséquences possibles :

En cas d'absence, par exemple, la mise en mode "sécurité" de votre chaudière ne permettra pas à votre habitation de se maintenir à une température adéquate. Le déclenchement manuel sera requis par l'utilisateur, qui devra diagnostiquer la panne par lui-même ou avec l'aide d'un réparateur agréé.

Les solutions à envisager :

Vérifier la pression de l’eau sur le manomètre ou sur l’écran de contrôle de la chaudière. Si le manomètre indique une pression trop basse, la chaudière doit être rechargée en eau, jusqu’à atteindre à nouveau une pression convenable. Une surpression nécessite un vidage de l’eau en surplus, soit par une purge des radiateurs, soit en utilisant le robinet de vidange présent sur la plupart des chaudières récentes. La mise en mode "sécurité" de votre chaudière, surtout si elle se répète fréquemment, peut être le signe d'un défaut plus grave sur votre installation. Profitez de la visite d'entretien annuelle obligatoire de votre chaudière pour en parler avec un professionnel.

les problèmes de chaudière

Pourquoi la pression de ma chaudière descend-elle ?

Les sources du problème :

Une pression trop basse est généralement signe d'un manque d'eau. Procéder au remplissage en eau de votre chaudière pourra résoudre ce symptôme.

Les conséquences possibles :

Le fonctionnement de votre chaudière ne sera pas optimal sans une pression adéquate. Le risque principal est la détérioration de votre installation ou du vase d'expansion de votre chaudière.

Les solutions à envisager :

Si la pression baisse malgré le remplissage régulier de votre chaudière, c'est peut-être le signe d'une fuite sur votre installation, au niveau du vase d'expansion, de sa soupape de sécurité, de la vanne d'alimentation en eau ou du circuit de votre chauffage central. Faites appel à un spécialiste sans attendre.

Pourquoi ma chaudière redémarre-t-elle très souvent ?

Les sources du problème :

Les chaudières récentes comprennent un thermostat servant à obtenir la température désirée dans les pièces chauffées. Lorsque le thermostat détecte que cette température est atteinte, il commande l'arrêt de la chaudière. Ceci permet de réaliser d'importantes économies d'énergie, en plus de fournir un meilleur confort.

Les conséquences possibles :

L'arrêt et le redémarrage de la chaudière sont donc relativement anodins, sauf s'ils se répètent trop souvent. Le redémarrage de la chaudière nécessite une grande quantité d'énergie qui se répercute sur la facture de chauffage. L'usure des composants de l'installation peut également s'en ressentir.

Les solutions à envisager :

Ces déclenchements intempestifs peuvent parfois être le signe d'un surdimensionnement de la chaudière. Celle-ci monte trop rapidement en température, puis s'arrête. La trop grande quantité d'eau chauffée refroidit rapidement, provoquant le redémarrage fréquent de la chaudière. Il est important d'être conseillé avant l'achat de sa chaudière, pour choisir la puissance la plus adaptée à la surface de votre habitation.

Comment puis-je remettre de l’eau dans ma chaudière ?

Le raccordement de la chaudière au circuit d'eau :

Vérifier le niveau d’eau 2 fois par an, une fois lors du premier allumage de la chaudière, et une fois en fin de saison.
Le manomètre ou écran de contrôle indiquant la pression en bar est l’un des indicateurs du niveau de l’eau présent dans la chaudière.

La manipulation à effectuer :

La pression de votre chaudière doit être supérieure à 1 Bar si vous habitez un logement de plain-pied. Une pression de plus d’1,5 bar sera requise si vous habitez à l’étage. La pression doit rester inférieure à 2 bar à froid car elle va augmenter en chauffant. Au-delà de 3 bar, la soupape de sécurité est activée afin d’évacuer l’excès d’eau. Pour alimenter le circuit de la chaudière en eau, il suffit d'ouvrir la vanne située sous la chaudière (elle est souvent bleue ou noire). Dès la pression souhaitée atteinte, refermer la vanne.

Ne pas oublier :

Si la pression n'augmente pas malgré l'ouverture de la vanne, attention : votre installation présente peut-être une fuite. Vérifiez toujours la bonne fermeture de la vanne pour éviter une surpression. Si vous devez recharger plus de quatre fois par an votre chaudière, faites appel à un réparateur.

Le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Remplacer une chaudière à fioul par une chaudière au gaz vous permettra de recevoir une prime Coup de Pouce d’un montant de 2 000€ si vous appartenez à la catégorie des ménages à revenus modestes et d’un montant de 3 000€ si vous appartenez à la catégorie des ménages à revenus très modestes.


Chaudière gaz à condensation : vos questions