Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Isolation de toiture : Pose
L'isolation de votre toiture doit-elle être renforcée ?

Isolation de la toiture : Pose

L’isolation de la toiture est essentielle pour limiter les pertes de chaleur et éviter ainsi les surconsommations d’énergie pour se chauffer. Isoler sa toiture est aussi un gage de confort puisque cela améliore l’étanchéité de l’habitation et le ressenti de chaleur.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Des techniques différentes selon le type de toiture

Il existe trois types de toitures :

  • La toiture sur combles perdus
  • La toiture sur combles aménagés
  • La toiture terrasse

Dans chacun des cas, la technique de pose de l’isolant sera différente. Il y a d’ailleurs plusieurs solutions possibles pour chaque type de toiture selon l’accessibilité au toit, l’état de la toiture ou encore le budget dont vous disposez. Dans tous les cas, il faudra toujours isoler la paroi située entre le volume chauffé et le volume non chauffé.

La toiture sur combles perdus

La pose pour une isolation de la toiture

Si l’espace situé directement sous la toiture (les combles) est vide et non chauffé, vos combles sont dits perdus. Dans ce cas, l’isolation n’est pas réalisée au niveau de la toiture mais sur le plancher des combles. Trois solutions s’offrent à vous pour isoler ces combles perdus : le soufflage, l’épandage ou l’isolation par rouleau.

Le soufflage et l’épandage utilisent un isolant en flocons, dit aussi en vrac. Il s’agit dans la plupart des cas de laine de roche ou de laine de verre. Cette laine minérale est broyée en petits morceaux par une machine. Elle est ensuite déposée manuellement et ajustée au râteau sur le plancher des combles pour l’épandage ou soufflée via la buse d’injection d’une cardeuse (ou souffleuse) pour la technique du soufflage. L’épandage est souvent privilégié pour les petites surfaces de toit. Le soufflage est quant à lui bien adapté aux combles non accessibles car il ne nécessite pas de monter dans les combles pour poser l’isolant. Une trappe d’accès aux combles peut suffire. Le poseur peut également passer par l’extérieur de la toiture et enlever quelques tuiles pour laisser entrer la buse de soufflage.

Au contraire, la pose d’isolant en rouleaux nécessite la présence de l’artisan dans les combles pour dérouler les panneaux de laine de verre ou de laine de roche et les fixer au sol, généralement en deux couches superposées croisées. Cette technique est donc réservée aux combles facilement accessibles et dans lesquels il est possible de tenir debout.

Dans tous les cas, l’isolant doit recouvrir l’intégralité du plancher pour éliminer les risques de ponts thermiques. Une fois isolée, la surface du plancher est bien sûr inutilisable pour le stockage d’objets qui risqueraient de tasser l’isolant.

Faire appel à un professionnel qualifié pour isoler ma toiture

Faites des économies en isolant votre toiture

Si vous pensez entreprendre des travaux de rénovation pour réduire vos factures d’énergie, l’isolation de la toiture est le premier réflexe à avoir. Si la toiture n’est pas déjà isolée, Quelle Energie vous recommande de commencer par ces travaux. Vous pouvez calculer les économies obtenues grâce à ces travaux à l’aide du simulateur de bilan énergétique Quelle Energie.

Simulateur de bilan énergétique

La toiture sur combles aménagés ou aménageables

Lorsqu’une pièce est située directement sous la toiture ou que vous souhaitez aménager cet espace, les combles sont dits aménagés ou aménageables. Dans ce cas, l’isolation se fait directement au niveau des pans de toiture, par l’intérieur ou par l’extérieur.

Une isolation de la toiture par l’intérieur est qualifiée d’isolation sous rampants. Dans la majorité des cas, l’isolation est réalisée à l’aide de laine de verre ou de laine de roche en rouleaux placée sous les rampants puis recouverte d’une plaque de plâtre et d’une finition au choix. Dans quelques rares cas, l’isolation peut être effectuée par insufflation d’isolant en vrac entre le plafond et un faux-plafond.

Une isolation de la toiture par l’extérieur est bien plus lourde en termes de travaux et de budget (souvent le double de l’isolation intérieure de la toiture). Trois options sont envisageables : le sarking, les panneaux sandwich ou les caissons chevronnés. Le sarking est une surélévation de la toiture puisque l’isolant est placé sur un panneau support, lui-même placé sur la charpente. Les panneaux sandwich et les caissons chevronnés sont des éléments 3 en 1 comportant le plafond des combles, l’isolant et l’écran de sous-toiture. Ils sont emboîtables ou posés côte à côte puis recouvert par des tuiles par exemple. Les panneaux et caissons sont plus coûteux mais plus rapides à installer. Le sarking est quant à lui plus long à mettre en œuvre mais le matériel est moins onéreux. Le choix est fait au cas par cas à l’aide des conseils de votre installateur. Les isolants généralement utilisés pour l’isolation extérieure de la toiture sont la laine de roche et les isolants synthétiques de type polystyrène ou polyuréthane.

Ces trois solutions impliquent une découverture totale de la toiture afin de poser l’isolant puis une recouverture, opération longue et coûteuse. L’isolation extérieure est donc privilégiée lorsque la couverture de toit doit être refaite pour pallier un problème d’étanchéité par exemple.

Calculer mon éligibilité aux aides pour mes travaux d'isolation

La toiture terrasse

Un toit-terrasse est isolé par l’extérieur le plus souvent, par une isolation conventionnelle ou une isolation inversée. Vous pouvez également opter pour une toiture végétalisée qui contribue à l’isolation et au confort thermique. L’ isolation conventionnelle consiste à recouvrir la terrasse d’un isolant, lui-même protégé par une membrane d’étanchéité aux intempéries. Dans l’isolation inversée, l’isolant est placé sur le dessus, il doit donc être particulièrement résistant aux chocs et conditions climatiques. Si l’isolation extérieure est difficile à mettre en œuvre, il est toujours possible d’isoler sous le plafond. Il faudra en revanche refaire le revêtement intérieur du plafond. Un toit-terrasse situé au-dessus d’un garage peut facilement être isolé par l’intérieur à l’aide de dalles de polystyrène par exemple fixées sous le plafond du garage.

Isolation des combles : vos questions