Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Comparatif : gaz VS fioul
La chaudière gaz à condensation est-elle adaptée à votre situation ?

Comparatif : gaz VS fioul

Au moment de rénover votre maison, vous ne savez peut-être pas pour quel chauffage opter. Avec un excellent rendement énergétique, la chaudière à condensation fait partie des systèmes les plus performants. Il reste à choisir le combustible : entre gaz et fioul, lequel sera le plus adapté à votre logement ?

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Crédit d'impôt 2018

Depuis le 1er septembre 2014, bénéficiez d'un crédit d'impôt de 30% pour installer une Chaudière gaz à Condensation.

Consulter la fiche explicative sur le crédit d'impôt 2016 pour la chaudière gaz à condensation

Des performances semblables

Du point de vue des performances, le combustible a très peu d’influence sur le rendement énergétique. Le gaz et le fioul ont des pouvoirs calorifiques inférieurs (PCI) très proches. Le PCI représente la quantité d’énergie dégagée lors de la combustion, il s’élève à environ 12 kWh/kg pour le fioul et 11 kWh/kg pour le gaz naturel. Les chaudières à condensation au gaz et les modèles au fioul atteignent ainsi près de 100% de rendement.
Calculer les économies apportées par un chauffage performant

Réduisez votre facture de chauffage

Comparatif : gaz VS fioul

La chaudière à condensation est la solution idéale pour remplacer une chaudière gaz vieillissante mais pas seulement. Pour voir si cette solution est adaptée à votre logement, Quelle Energie met à votre disposition un outil de bilan énergétique rapide et gratuit.
Simulateur d’économies d’énergie

Les mêmes évacuations

Du point de vue de l’installation, la chaudière à condensation nécessite deux systèmes d’évacuation : un premier pour les fumées produites par la combustion et un second pour les condensats formés lors de la condensation de la vapeur d’eau présente dans les fumées. Le premier se fait généralement sur le toit à l’aide d’un conduit de cheminée ou bien en façade via un système ventouse. Quant aux condensats, ils doivent être déversés avec les eaux usées pour neutraliser leur acidité. Qu’elle soit au gaz ou au fioul, la chaudière à condensation utilise ces mêmes installations pour fonctionner.
Une bonne isolation combinée à un chauffage performant apporte confort et économies

Un approvisionnement en énergie différent

Première différence : l’alimentation de la chaudière en combustible. Une chaudière fonctionnant au gaz naturel est raccordée au gaz de ville. Une fois le raccordement fait, il n’y a donc aucune démarche à faire pour réapprovisionner la chaudière puisque l’alimentation en gaz naturel est continue. Au contraire, une chaudière à condensation au fioul est reliée à une citerne de stockage du combustible qu’il faut remplir chaque année avec plusieurs milliers de litres de fioul. Cet approvisionnement annuel est une contrainte qui n’a pas lieu avec une chaudière au gaz.
Demander des devis de chauffagistes qualifiés

Le coût d’installation de la chaudière

Deuxième différence majeure : le coût d’installation de la chaudière. Comptez entre 3.000 € et 7.000 € pour une chaudière gaz à condensation et 7.000 € à 10.000 € pour une chaudière à condensation au fioul. Ces fourchettes de prix comprennent le coût du matériel et de la pose par un chauffagiste. La différence de prix provient essentiellement de l’achat de la cuve à fioul et de son installation, soit sous terre, soit à la surface.

526 € / an Simulation rapide
Gratuit et Sans Engagement

C’est le montant moyen des économies réalisées grâce à l’installation d’une chaudière à condensation gaz dans un logement.

Pour vous aider dans cet investissement, les chaudières à condensation au gaz et au fioul sont éligibles à plusieurs aides telles que le crédit d’impôt, prime énergie ou encore TVA réduite à 5,5%. Elles doivent pour cela respecter des critères de performances minimales.
Calculer les aides pour financer l’installation d’une chaudière à condensation

Chaudière gaz à condensation : vos questions