Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Crédit d'impôt 2018
La chaudière gaz à condensation est-elle adaptée à votre situation ?

Chaudière gaz à condensation : Crédit d'impôt 2018

Un rendement élevé pour des factures de chauffage diminuées jusqu'à 25%, c’est ce qui est possible en installant chez vous une chaudière gaz à condensation. Si l’investissement de départ est conséquent, cet équipement se rentabilise rapidement et peut faire l’objet, entre autres aides disponibles, d’un crédit d’impôt transition énergétique.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

En 2018, le crédit d’impôt pour les chaudières à condensation est maintenu

Contrairement aux chaudières classiques qui consomment beaucoup d’énergie, la chaudière gaz à condensation permet de générer 10 % à 25% de chaleur en plus car elle revalorise la chaleur latente. Bref, elle est bien plus efficace qu’une chaudière classique aussi bien ancienne que récente. Récemment, la Loi de finance 2018 a confirmé le maintien du crédit d’impôt jusqu’au 31 décembre de cette nouvelle année. Une bonne nouvelle pour beaucoup de particuliers qui souhaitent entreprendre des travaux de rénovation énergétique car il s’agit d’une aide conséquente qui reste applicable, entre autres, à la chaudière gaz à condensation. Explications en détails.
La chaudière gaz à condensation est-elle adaptée à votre logement ?

Conditions relatives à l’accès au crédit d’impôt

Le crédit d’impôt transition énergétique, ou CITE, est renouvelé en 2018 au même taux unique de 30 % des dépenses engagées dans la limite du plafond applicable. Pour y avoir droit, le particulier doit installer sa chaudière à condensation dans sa résidence principale, achevée depuis minimum 2 ans, en tant que propriétaire ou locataire (également, occupant à titre gratuit). Les travaux doivent être impérativement effectués par une entreprise possédant le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Pour y prétendre, le demandeur doit bien sûr être imposé en France. S’il n’est pas imposable, le crédit d’impôt peut tout de même lui être accordé sous forme de chèque par l’Etat.
Calculer le montant du crédit d’impôt pour mes travaux

Les limites de dépenses imposées par l’Etat pour le CITE

Le crédit d’impôt ne peut pas être octroyé pour des sommes illimitées, c’est pourquoi l’État a fixé des plafonds légaux au-delà desquels les dépenses du particulier ne seront pas prises en compte dans le calcul. Pour une personne seule, le plafond maximal est de 8 000 €, pour un couple marié ou pacsé, il s’élève à 16 000 €. La limite est augmentée de 400 € pour chaque enfant à charge et de 200 € pour chaque enfant en garde alternée. Le plafond qui correspond à votre situation reste en place sur 5 années glissantes, soit 4 ans après l’année de mise en œuvre des travaux.
Consulter la page détaillée sur les conditions de plafond du crédit d’impôt

Critères techniques d'éligibilité au crédit d'impôt

La chaudière gaz à condensation - tout comme la chaudière fioul à condensation - est éligible au crédit d’impôt sur l’équipement uniquement, laissant le coût de la main d’œuvre à la charge du particulier. À partir de 2018, ces deux types de chaudières deviennent des "chaudières haute performance énergétique" aux yeux de la législation fiscale. Le crédit d’impôt est accordé sous condition de respect d’un minimum de performance énergétique. Voici les critères à respecter pour être éligible au CITE 2018 :

  • Si la puissance est ≤ à 70 kW, l'efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage doit être ≥ à 90%
  • Si la puissance est > à 70 kW (certaines chaudières collectives), l'efficacité utile mesurée à 100 % de la puissance thermique nominale doit être ≥ à 87 % et l'efficacité utile mesurée à 30 % de la puissance thermique nominale doit être ≥ à 95,5 %

Trouver un artisan qualifié pour installer une chaudière gaz à condensation

D’autres aides pour la chaudière haute performance énergétique

Les chaudières à condensation gaz ou fioul sont éligibles à d’autres aides que le CITE. Parmi elles, Quelle Energie propose notamment une Prime Energie pour vous aider à financer vos projets de rénovation énergétique. La nouveauté 2018 est la Prime Energie Plus qui permet de multiplier cette prime en fonction des conditions de ressources. Pour finir, n’oubliez pas les aides de l’Anah, l’éco-prêt à taux zéro ou encore les aides territoriales qui peuvent s’avérer très utiles pour subventionner vos travaux.
Calculer toutes les aides pour installer une chaudière gaz à condensation

Chaudière gaz à condensation : vos questions