Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Radiateur électrique à inertie fluide
Les radiateurs électriques à inertie sont-ils adaptés à votre situation ?

Tout savoir sur le radiateur électrique à inertie fluide

Les innovations sont nombreuses, ces dernières années, concernant les dispositifs de chauffage électrique. Parmi ces nouveautés, les radiateurs à inertie fluide, aussi appelés radiateurs à chaleur douce, sont à l’honneur. Quelle Energie vous propose d’en apprendre plus sur les radiateurs à inertie fluide en vous exposant leur fonctionnement, leur coût, leurs atouts et faiblesses.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Fonctionnement d’un radiateur à inertie fluide

Le radiateur à inertie fluide est un chauffage électrique qui transmet sa chaleur principalement par rayonnement. Mais contrairement aux convecteurs électriques, il a une inertie thermique beaucoup plus importante, grâce notamment à son cœur de chauffe liquide.

  • Un chauffage électrique : un radiateur à inertie fluide fonctionne selon l’effet Joule, c’est à dire qu’il transforme l’énergie électrique du réseau auquel il est branché en énergie calorifique grâce à une résistance.
  • Un chauffage par rayonnement : un chauffage électrique distribue la chaleur qu’il produit par échange thermique avec ce qui l’entoure. Si cet échange se fait par contact direct, on parle de conduction. Si la chaleur est transférée par l’activation d’un air réchauffé, il s’agit de convection. Un radiateur à inertie fluide fonctionne principalement par rayonnement. Il chauffe les corps et objets qui l’entourent à distance, par le biais d’un rayonnement infrarouge. C’est de cette même manière que nous ressentons la chaleur du Soleil.
  • Une grande inertie : contrairement aux simples convecteurs, un radiateur à inertie a la capacité de stocker la chaleur produite, pour pouvoir l’émettre ensuite de manière prolongée. C’est ce qui explique l’un des grands atouts de ce mode de chauffage : on peut ressentir la chaleur d’un radiateur à inertie fluide même après son extinction. Pour obtenir cette inertie, il est nécessaire que le cœur de chauffe parvienne à accumuler une forte chaleur qu’il transmettra à un corps de chauffe conducteur, capable de la restituer sur la durée à une température plus modérée.
  • Un cœur de chauffe liquide : un radiateur à inertie sèche utilise un matériau réfractaire comme cœur de chauffe. On parle d’inertie fluide lorsque les résistances sont plongées dans un matériau liquide appelé fluide caloporteur, qui transmet ensuite sa chaleur à un matériau rayonnant souvent en fonte d’aluminium, en circulant à l’intérieur en circuit fermé. Ce liquide peut être de l’eau additionnée de glycol, produit issu des hydrocarbures, mais peut également être composé d’huiles végétales ou minérales.
Estimer les économies générées par l’installation de radiateurs à inertie

Installation et entretien d’un radiateur à inertie fluide

Installation

Un radiateur à inertie fluide doit être raccordé à un circuit spécifiquement dédié au chauffage, les prises de courant et points d’éclairage n’y sont pas autorisés.

Il se placera de préférence sur un mur donnant sur l’extérieur dans les maisons les moins bien isolées. Dans tous les cas, il faut le poser à distance de tous matériaux inflammables comme les textiles. Il est également déconseillé de l’installer derrière un objet volumineux comme un canapé ou un fauteuil, pour une meilleure transmission de sa chaleur.

Plus encombrant qu’un convecteur électrique, mais plus léger qu’un radiateur à inertie sèche, le radiateur à inertie fluide est généralement d’une taille relativement restreinte. Même si tout bon bricoleur peut l’installer assez facilement, il est conseillé de confier cette tâche à un professionnel.

Entretien

Pour prolonger leur durée de vie, et leur performance, il est conseillé de dépoussiérer les radiateurs régulièrement. L’accumulation de poussière diminue leurs performances et augmente leur consommation électrique.

Recevoir des devis gratuits de professionnels qualifiés près de chez moi

Coût à l’achat et économies d’énergie

Prix de l’appareil

Le prix d’un radiateur à inertie fluide varie en fonction de sa marque, sa puissance et des technologies qu’il intègre.

Certains disposent de fonctions électroniques avancées, comme la détection d’un brusque changement de température, des fonctions de programmation ou des commandes à distance. Les prix constatés varient généralement entre 400 € à 1.200 € euros. Il est donc plus cher à l’achat qu’un convecteur, mais sensiblement moins cher que ceux à inertie sèche utilisant des matériaux réfractaires plus coûteux.

Consommation électrique

C’est le point fort des radiateurs à inertie, appelés aussi radiateurs à chaleur douce. Contrairement aux convecteurs électriques, ils produisent une chaleur homogène pouvant perdurer longtemps après l’extinction de l’appareil. Leur chaleur se transmet rapidement à la pièce, sans produire les différences de température parfois constatées avec la seule convection. L’économie d’énergie obtenue par l’inertie peut aller jusqu'à 25 %, ces appareils ne consommant pas d’électricité en permanence.

Calculer le montant des aides pour mes travaux d'économies d'énergie

Avantages et inconvénients de ce mode de chauffage

La liste des avantages du radiateur à inertie fluide est relativement longue :

  • Jusqu'à 25 % d’économies d’énergie par rapport à un convecteur électrique.
  • Un confort que l’on peut rapprocher de celui apporté par un chauffage central.
  • Une chaleur homogène.
  • Un meilleur confort vu que l’air n’est pas asséché.
  • Un investissement et un entretien faible, comparé à un système de chauffage central.
  • De nombreuses options de programmation ou régulation de la température qui permettent un pilotage très précis et stable de la chaleur.

Cependant, il a aussi ses inconvénients :

  • La chaleur produite est émise aussi bien à l’avant qu’à l’arrière de l’appareil, ce qui occasionne des déperditions de la chaleur par l’arrière et la surchauffe du mur sur lequel il est posé., Cet inconvénient peut être minimisé en installant des panneaux réfléchissants derrière le radiateur.
  • Il existe un risque de fuites du liquide caloporteur, notamment au niveau des soudures. C’est pourquoi il est conseillé de choisir un appareil d’une marque connue, respectant les normes françaises et européennes et proposant une garantie ou un service après-vente efficace.
Estimer le prix de vos travaux de rénovation énergétique

Principales informations à retenir sur les radiateurs à inertie fluide

Les radiateurs à chaleur douce connaissent un succès mérité ces dernières années. Procurant à la fois confort et économies d’énergie, ils ont su renouveler l’intérêt du public pour le chauffage électrique, s’adaptant aux problématiques de notre époque.

301 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce à l’installation de radiateurs à inertie dans un logement.

Radiateur à inertie : vos questions