L’étanchéité des fenêtres

Par L’équipe de rédaction

Assurer l’étanchéité des fenêtres est essentiel pour améliorer son confort et ne pas surconsommer d’énergie pour se chauffer. Voici quelques conseils pour réaliser cette étape correctement.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

Crédit d'impôt 2020
Le Crédit d'Impôt pour les fenêtres (en remplacement de parois en simple vitrage) est fixé à 15% dans la limite d'un plafond de 100 € / fenêtre.

Des fenêtres étanches pour un meilleur confort

Vous percevez peut-être une sensation de froid près de vos fenêtres, témoin d’une mauvaise étanchéité. Si tel est le cas, le froid qui s’infiltre par les ouvertures dégrade non seulement votre confort mais entraîne également une surconsommation d’énergie pour vous chauffer.

 

Autre conséquence fâcheuse, une mauvaise étanchéité peut nuire à l’isolation acoustique de votre logement. Si vous habitez un lieu particulièrement bruyant, proche de lignes de transports ou dans une zone animée au rez-de-chaussée par exemple, améliorer l’étanchéité peut réduire les nuisances sonores.

 

Et enfin, régler les problèmes d’étanchéité peut vous éviter des désagréments liés à l’humidité. En effet, des fenêtres peu étanches peuvent laisser l’eau s’infiltrer lors de fortes pluies orientées sur les vitrages.

 

Faire appel à un professionnel des vitrages

Comment rendre une fenêtre étanche ?

Il existe des solutions pour améliorer l’étanchéité des fenêtres sans pour autant les remplacer. La plus simple et la plus commune est la pose de joints sur le pourtour des fenêtres. Plusieurs types de joints sont possibles : en mousse, en caoutchouc ou encore en silicone. Le joint en mousse est le plus abordable et le plus facile à poser mais aussi le moins résistant dans le temps. Il est souvent posé en adhésif et subit donc les ouvertures et fermetures fréquentes de l’ouvrant. Le joint en caoutchouc est plus résistant et plus efficace pour l’isolation phonique que thermique. Il peut être agrafé, cloué ou collé. Enfin le joint en silicone est appliqué à l’aide d’un pistolet. Il est plus résistant, notamment contre les infiltrations d’eau et le meilleur isolant contre le bruit et les pertes de chaleur. C’est par conséquent le type de joint le plus onéreux.

 

Pour bien le choisir, il faut vérifier la compatibilité avec les menuiseries (bois, PVC ou aluminium) et le type de pose envisageable (adhésif, à clouer ou posé avec un pistolet). Puis lors de l’achat des joints, vérifiez bien l’épaisseur et la longueur nécessaire pour couvrir l’ensemble de l’encadrement ainsi que la couleur la plus adéquate.

 

Réduire sa facture d’énergie grâce à l’isolation des fenêtres

L’équipe de rédaction