Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Le radiateur à gaz est-il une bonne solution pour vous ?
1.000.000 propriétaires ont déjà effectué un bilan gratuit

Fonctionnement et installation du radiateur à gaz

Le chauffage au gaz reste aujourd’hui une énergie bon marché – c’est même la deuxième plus économique après le bois. Parmi les énergies fossiles, le gaz est celle qui rejette le moins de CO2 dans l’atmosphère. Pour des raisons de praticité, il peut donc être judicieux d’opter pour le gaz naturel pour chauffer son logement. Alors, comment fonctionne le radiateur à gaz ?

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Raccordement à un système de chauffage central

Le radiateur à gaz fait partie des systèmes de chauffage à combustion. C’est-à-dire qu’une chaudière à gaz brûle le combustible dans un corps de chauffe. Celui-ci transmet la chaleur à un réservoir d’eau. L’eau chaude circule ensuite dans un circuit installé dans tout le logement. Ce circuit alimente un plancher chauffant ou, en l’occurrence, des radiateurs à eau chaude.

Ce système de chauffage central s’avère très pratique puisque tout fonctionne automatiquement. L’allumage et l’arrêt est géré par la chaudière, un programmateur thermostatique gère le besoin en chauffage en fonction de la température du logement et de heures définies.

Un radiateur à gaz peut utiliser deux sources différentes – à choisir lors de l’installation :

  • Le gaz naturel (ou « gaz de ville ») : il suffit de brancher la chaudière sur l’arrivée gaz du logement. Il est distribué par un fournisseur d’énergie tel que Engie. Son atout réside dans la facilité d’installation et l’absence de stockage. Contrairement au fioul ou au bois, aucun réapprovisionnement n’est nécessaire. Par contre, l’inconvénient est que le réseau n’existe pas dans les communes isolées.
  • Le propane: il est stocké dans une cuve et permet d’utiliser le gaz même quand il n’y a pas de réseau de distribution. Par contre, c’est moins pratique d’utilisation car il faudra réapprovisionner souvent.

Critères de choix

Différents critères permettent de choisir un radiateur à gaz.

Il existe tout d’abord des modèles basse température ou à chaleur douce (50°C) ou haute température (70 à 90°C). Si les premiers consomment moins, ils ne permettent pas de chauffer convenablement quand la température extérieure descend sous la barre des -10°C. Ils sont également plus volumineux.

Deuxièmement, il faut déterminer la puissance nécessaire pour chauffer chaque pièce de la maison. Elle est exprimée en Watts (W) ou kilowatts (kW) et diffère selon les modèles. On estime le besoin en chauffage entre 60 et 100 kW/m² à chauffer, selon la réglementation (RT 2005, RT 2012) et l’isolation du logement. Il vous suffit donc de mesurer la surface de chaque pièce pour connaitre la puissance à utiliser. On divisera celle-ci par la puissance du modèle sélectionné pour en déterminer le nombre nécessaire.

Pour une pièce dont la hauteur sous plafond est supérieure à 2m50, il faudra multiplier la puissance nécessaire par le résultat de (hauteur sous plafond/2,5).

Troisièmement, on sélectionnera le radiateur à gaz selon ses fonctionnalités : présence d’un thermostat, possibilité de sélectionner plusieurs températures à atteindre selon le moment de la journée (pour les chambres par exemple) etc.

Quatrièmement, le matériau employé s’avère plus ou moins conducteur. L’effet d’inertie sera plus ou moins grand, ayant donc un impact sur la consommation de gaz. Moins le matériau est conducteur, plus la chaudière devra être actionnée.

  • Les modèles en fonte accumulent le plus de chaleur. En revanche, ils sont longs à chauffer, lourds et imposants. Ce sont aussi les plus chers.
  • Les modèles en acier sont plus discrets. Ils chauffent plus rapidement mais refroissent aussi plus vite.
  • Les modèles en aluminium chauffent vite et refroidissent lentement. Ils sont très légers et esthétiques. En effet, ce sont des appareils très design et tendance.
  • Les modèles en céramique seront utilisés pour les salles de bain.

Cinquièmement, on s’attardera sur les critères esthétiques :

  • Forme : vertical, horizontal ou plinthe
  • Dimensions
  • Couleurs
le radiateur à gaz

Différents modes d’installation

Le radiateur à gaz, comme tout radiateur à eau chaude, peut s’installer selon différents schémas de raccordement entre eux et la chaudière :

  • Circuit en série : la chaudière alimente le premier radiateur, l’eau passe ensuite de radiateur en radiateur et retourne du dernier radiateur à la chaudière.
  • Circuit monotube : même principe mais on peut fermer un radiateur sans bloquer tout le système
  • Circuit bitube : le plus courant : chaque radiateur est équipé d’une arrivée d’eau chaude et d’une sortie d’eau froide
  • Circuit en pieuvre : chaque radiateur est relié séparément à la chaudière

On optera pour l’un ou l’autre des circuits selon la configuration de la maison, sa taille, le nombre de pièces à chauffer. En effet, plus le logement est grand, plus le métrage de tuyaux sera important. Tout dépend aussi où est positionnée la chaudière (cave, cuisine, garage, pièce à part…). Une installation en série ou monotube pourra réduire le coût.

Isolation des Combles : vos questions