Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Tout savoir sur la ventilation naturelle

Par L’équipe de rédaction

Une bonne ventilation est nécessaire pour renouveler l'air mais aussi pour évacuer les polluants toxiques d'un logement. Pour garantir une atmosphère saine dans toutes les pièces du bâtiment et préserver la santé de ses habitants, une solution existe : la ventilation naturelle. Zoom sur un procédé économique, ses avantages et ses inconvénients !

 

Vous voulez installer un système de ventilation efficace chez vous ? Des aides financières existent pour vous aider ! Découvrez en quelques minutes seulement lesquelles vous sont accessibles. 

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

Comment fonctionne une ventilation naturelle ?

haute température picto

La ventilation naturelle se sert des différences de pression provoquées par le vent afin d'assurer la circulation de l'air d'une pièce à l'autre en continu. Sachant que l'air chaud est plus léger que lorsqu'il est froid, il monte et génère un balayage permanent dans le bâtiment.

 

L'air extérieur pénètre tout simplement par des grilles d'arrivée d'air installées dans les pièces de vie, puis passe dans tout le logement grâce à des grilles de transfert. Les pièces humides et plus chaudes - la cuisine, les WC et la salle de bains - sont équipées de bouches d'extraction, de sorte que l'air vicié puisse retourner dehors. Il passe alors par des conduits à tirage naturel coiffés d'extracteurs statiques, qui ressortent par le toit.

 

👉Dans ce procédé, vous l'aurez compris, aucun ventilateur n'intervient, ce qui représente un atout considérable en termes de consommation électrique. Cependant, vous allez voir que ce système est perfectible en termes d'efficacité

Les différents types de ventilation naturelle

Il existe trois principaux modes de fonctionnement pour la ventilation naturelle : 

 

  • Le tirage thermique permet d'évacuer l'air chaud selon le principe de la convection. En effet, celui-ci remonte naturellement pour s'échapper en partie haute. Il crée simultanément une dépression en partie basse de manière proportionnelle à la différence de température entre l'intérieur du logement et dehors. Dans les pièces humides, il convient donc d'installer des grilles d'aération en hauteur pour permettre l'évacuation de l'air intérieur et en bas pour favoriser l'arrivée de l'air frais de l'extérieur. Combiné à un extracteur, l'effet de tirage du conduit vertical s'en trouve renforcé car, en tournant avec la force du vent, il produit une dépression supplémentaire. 

 

  • La ventilation traversante engendre un courant d'air qui permet de renouveler l'oxygène dans le logement. Le vent fait effectivement entrer l'air extérieur en occasionnant une pression et, en même temps, engendre une dépression qui chasse l'air chaud et pollué en dehors du logement. Pour en bénéficier, il convient d'aménager des entrées face au vent dominant et des sorties d'air à l'opposé. Seul un professionnel saura vous conseiller sur l'agencement bien spécifique de la ventilation. 

 

  • La ventilation naturelle hybride permet d'assurer une aération optimale du domicile. Pour cela, une assistance mécanique à basse pression est ajoutée. Le système prend le relais dès l'instant que les conditions de tirage naturel ne sont plus réunies. Ce type de ventilation est donc surtout utile durant les périodes de froid ou de canicule, car le débit d'air est stabilisé et, de ce fait, les déperditions énergétiques grandement limitées.

Avantages et inconvénients de ce mode de ventilation

La ventilation naturelle possède de multiples atouts :

 

✔️Pas besoin de moteur pour fonctionner ! Elle n'entraîne donc pas de consommation énergétique ni de nuisance sonore 
 

✔️La pression du vent et les différences de température constituent le seul moteur, ce qui réduit votre impact sur l'environnement 
 

✔️Il n'y a presque pas d'entretien à faire, à part dépoussiérer de temps en temps les bouches d'extraction 
 

✔️Il s'agit d'une solution économique. Les grilles d'aération et les bouches d'extraction affichent des prix très abordables dans les magasins de bricolage ou encore sur internet 
 

✔️En rénovation, la ventilation naturelle évite de s'encombrer avec des gaines de pulsion et une unité double flux indépendante.

 

Mais attention, ce concept révèle aussi plusieurs limites :

 

❌La ventilation naturelle demeure tributaire de la météo. En conséquence, son débit varie en permanence. Pour pouvoir ainsi profiter du tirage thermique, la température extérieure doit être inférieure à celle au sein du logement ce qui est rarement le cas durant la saison estivale. Dans ce contexte, l'aération est insuffisante, ce qui risque de causer de l'humidité et de la condensation. 
 

❌La ventilation naturelle ne contrôle pas les quantités d'air qui transitent au sein du bâtiment. Ceci s'explique par les différences de températures entre dedans et dehors, les mouvements du vent et la pression atmosphérique. En hiver, le risque de sur-ventilation est grand et, donc, de déperdition thermique
 

❌Certes, le tirage naturel se réalise aisément en hiver puisque l'intérieur est plus chaud. Cependant, en été, il peut littéralement s'inverser, l'air pouvant se déplacer des pièces humides vers les espaces de vie. 
 

❌Pour une construction neuve, elle peut ne pas suffire. En effet, l'isolation est plus performante que dans l'ancien. Résultat : la ventilation naturelle risque de donner lieu à des pertes de chaleur en hiver et de la condensation en été. 
 

La qualité de l'air intérieure n'est pas forcément garantie. Le vent peut effectivement compromettre le renouvellement de l'air selon le sens où il souffle, des fenêtres ouvertes peuvent également perturber le bon fonctionnement de la ventilation, et ce n'est sans parler des ouvertures qui laisser passer les bruits ainsi que la pollution. Dans un environnement urbain, il est donc indispensable de prévoir un traitement acoustique des grilles. 
 

❌Les grilles d'ouverture peuvent être source d'inconfort, principalement en hiver, à moins qu'elles soient placées suffisamment en hauteur pour ne pas ressentir l'air froid.
 

❌Les ouvertures dans les façades ne sont pas forcément très esthétiques.

Bien entretenir sa ventilation naturelle

Artisan et client

Entre les composés organiques volatils ou encore les acariens, l'air intérieur est souvent plus pollué qu'on ne l'imagine. Il est donc indispensable de vérifier régulièrement que les grilles d'aération ne sont pas encrassées et de retirer la saleté accumulée, afin d'obtenir un bon débit permanent.

 

Pour ce faire, lavez-les simplement avec une éponge imbibée d'eau savonneuse environ tous les 6 mois ou dès que vous constatez la présence de poussière. Renouvelez l'opération avec les grilles d'extraction. Concernant les ouvertures de transfert, un dépoussiérage 2 fois par an suffit.

 

Difficiles d'accès, les conduits verticaux nécessitent l'intervention d'un professionnel agréé. Il s'assurera que l'air s'évacue correctement et inspectera l'état des grilles à la sortie.

Combien coûte une ventilation naturelle ?

Comptez en moyenne entre 750 et 900 € pour son installation dans un logement de 100 m2 de surface habitable :

 

  • 330 € pour les grilles d'aération ;
  • 170 € pour les grilles du salon ;
  • 85 € pour deux chambres ;
  • 75 € pour créer l'ouverture de transfert ;
  • 105 € pour les conduits ;
  • 150 € pour les débouchés en toiture ;
  • 40 € pour les bouches d'extraction ;
  • 20 € pour les coudes et 15 € pour les tés.

 

Et puis, l'investissement sera vite amorti étant donné que vous consommerez moins d'énergie ! En faisant appel à un spécialiste pour votre ventilation naturelle, vous avez la garantie de profiter d'une aération performante. Un artisan certifié RGE (Reconnu garant de l'environnement) tiendra effectivement compte des caractéristiques du bâtiment et des conditions climatiques de la région, pour un logement peu énergivore et confortable en toutes saisons.

 

Bouche VMC double flux

💡 La bonne alternative : une VMC double flux

Vous l'avez compris, la ventilation naturelle est un système bénéfique pour votre logement, mais pas forcément optimal. Nous vous recommandons de vous tourner vers une VMC double flux, qui a la double fonctionnalité d'aérer ET réchauffer l'air de votre maison. En plus, cet équipement est éligible à des aides financières pour réduire vos frai ! 

J'obtiens mes aides

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction

Plus d’articles sur ce thème