Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
5 idées reçues sur
le Radiateur à Inertie
Les radiateurs électriques à inertie sont-ils adaptés à votre situation ?

Radiateur électrique à inertie : 5 idées reçues

Il existe une grande variété de radiateurs à inertie. Tous ont pourtant une caractéristique commune : ils permettent aux utilisateurs de bénéficier à la fois de la simplicité du chauffage électrique et du confort du chauffage au gaz. Zoom sur les principales idées reçues liées aux radiateurs à inertie.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

1. La pose des radiateurs est compliquée et onéreuse

 FAUX Les radiateurs à inertie sont très simples à installer : il suffit, en effet, de les fixer au mur. Il est même possible de trouver des pieds pour ne pas abîmer le revêtement. Certaines normes de sécurité doivent toutefois être observées, notamment dans les salles de bain. Une fois l'emplacement choisi et le panneau installé, il ne reste plus qu'à le relier au système électrique. La pose par un professionnel ne représente donc pas un budget élevé et constitue un investissement utile : l'installation est ainsi effectuée dans les meilleures conditions et en cas de doute, il est toujours possible de contacter l'installateur.

2. Les chauffages à inertie coûtent plus cher

5 idées reçues sur le radiateur à inertie

 FAUX Avec un prix d'achat situé entre 400 € et 1.500 €, le chauffage à inertie représente un investissement. Plus cher à l'achat que bon nombre de technologies concurrentes, il possède toutefois un avantage considérable : même éteint, le radiateur à inertie continue de diffuser de la chaleur. Un bon moyen de réduire ses factures d'énergie sur le long terme, surtout lorsque l'on prend en compte le fait que ce type de chauffage peut tout à fait convenir à de grands volumes. De plus, les radiateurs à inertie emmagasinent la chaleur, ce qui permet donc de profiter du système d'heures creuses pour "faire le plein" d'énergie, et réduire ainsi sa facture d'électricité de l'ordre de 15 % à 30 %. Lorsque l'on dresse le bilan dès les premières utilisations, le chauffage à inertie est donc bien moins cher que ses concurrents classiques.

3. Ce genre de chauffage lent est moins confortable que les technologies "classiques"

 FAUX Le radiateur à inertie diffuse la chaleur de manière homogène et progressive. Souvent proposé avec des thermostats intégrés qui permettent à chacun de choisir sa température de confort, il offre une chaleur rayonnante qui remplit toute la pièce. De plus, il empêche les changements de température trop brutaux et n'assèche pas l'air.

4. Les nouvelles technologies sont plus fragiles, elles nécessitent plus d'entretien

 FAUX Le chauffage à inertie ne demande aucun entretien particulier. Souvent proposés sous forme de panneaux semblables aux systèmes électriques plus classiques, les radiateurs à inertie fonctionnent grâce à une technologie assez simple, qui ne demande pas d'attention spéciale. Et comme ils ne déplacent pas l'air qui les entoure, comme le fait un chauffage par convection, ils ne font pas circuler les poussières.

301 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce à l’installation de radiateurs à inertie dans un logement.

5. Un chauffage qui marche à l'électricité, ce n'est pas très écologique

 FAUX La technologie du chauffage à inertie permet de faire des économies d'énergie dans la mesure où elle emmagasine la chaleur au lieu de se contenter de la produire. Ainsi, s'il reste constamment allumé à une température raisonnable, le radiateur s'auto-alimente et consomme donc moins qu'un radiateur à technologie classique.

Radiateur à inertie : vos questions