Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Evacuation des fumees
Le poêle à granulés de bois est-il adapté à votre situation ?

Poêle à granulés de bois : Evacuation des fumées

Le poêle à bois est un système de chauffage chaleureux et économique. Son emplacement est déterminé de manière à optimiser la surface chauffée mais pas seulement. Le système d’évacuation des fumées du poêle est également déterminant pour choisir la bonne place pour votre poêle.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Crédit d'impôt 2018

Depuis le 1er septembre 2014, bénéficiez d'un crédit d'impôt de 30% pour installer un Poêle à Granulés de Bois.

Découvrez les conditions d'obtention du crédit d'impôt 2016 pour le poêle à granulés de bois

L’évacuation classique par le toit

Dans la majorité des cas, les fumées produites lors de la combustion des granulés sont évacuées par le toit. Il faut alors installer un conduit d’évacuation reliant le poêle au toit. Ce conduit est constitué de deux parties : le conduit de raccordement et le conduit de fumées. Le conduit de raccordement relie le poêle à bois jusqu’au plafond où démarre le conduit de fumées. Ce dernier fait sortir les fumées du toit via une sortie de toit. Ces deux conduits doivent respecter des critères définis par la réglementation sur la fumisterie.

S’il existe déjà un ancien conduit de fumées, il est possible de le réutiliser. En revanche, il faudra le faire vérifier par un professionnel car il peut être nécessaire de le tuber s’il n’est pas étanche ou en bon état. Le tubage consiste à insérer un tube parfaitement étanche et résistant aux hautes températures, généralement en inox, sur toute la longueur du conduit. Cette opération est primordiale pour prévenir tout risque d’incendie et améliorer le tirage de votre poêle à bois.
Vous souhaitez installer un poêle à granulés : demandez votre devis gratuit !

Calculez vos économies de chauffage

Installation du poêle à granulés : l'évacuation des fumées

Grâce à un combustible efficace, le poêle à granulés installé comme chauffage d’appoint peut réduire significativement votre facture de chauffage. Ajoutons à cela une ressource renouvelable avec un bilan carbone neutre pour un impact minime sur l’environnement.
Faites des économies en installant un poêle à granulés

Les poêles étanches

La deuxième possibilité pour évacuer les fumées produites par un poêle à granulés est le système ventouse. Attention, cette installation n’est possible que si votre poêle à granulés est certifié étanche. Cela signifie qu’il ne doit pas prélever d’air à l’intérieur du logement. L’air nécessaire pour réaliser la combustion des granulés est alors récupéré à l’extérieur de l’habitation via un système appelé ventouse. La ventouse est un conduit formé de deux tubes concentriques, l’un prélevant l’air pour la combustion, le deuxième évacuant les fumées. Ce système présente ainsi l’avantage d’être un échangeur de chaleur puisque les fumées chaudes préchauffent l’air entrant dans le foyer du poêle à bois. Un avantage supplémentaire est la facilité d’installation puisque l’évacuation des fumées via une ventouse peut se faire par une façade.

L’évacuation en ventouse est déjà utilisée dans la plupart des modèles de chaudières à condensation, permettant ainsi de se passer du conduit de cheminée et des opérations de ramonage qui l’accompagnent. Ce dispositif s’inscrit dans la démarche d’étanchéité à l’air requise par la réglementation thermique (RT 2012) afin de limiter les entrées d’air non souhaitées qui contribuent à augmenter les consommations de chauffage. C’est également un moyen pour améliorer le rendement des chaudières et des poêles à granulés.
Des aides sont disponibles pour faciliter votre achat de poêle à granulés

Les normes à respecter

Qu’elle soit en ventouse ou en conduit de cheminée, l’installation d’une évacuation de fumées doit respecter certains critères essentiels. Concernant le conduit, son sommet doit notamment dépasser le faîtage d’au moins 40 cm pour des évacuations en zone 1. Si cette hauteur ne peut être respectée, il faudra basculer vers une évacuation en ventouse en zone 2 ou 3 et opter pour un poêle à granulés étanche. Les zones correspondent à des emplacements précis du toit et leurs limites dépendent bien sûr de sa configuration.

751 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce à l’installation d’un poêle à granulés de bois dans un logement.

Toujours pour les conduits de fumées, la géométrie est soumise à la réglementation française avec le DTU 24.1 (Document Technique Unifié). Le conduit de raccordement doit ainsi être le plus vertical possible, avec deux coudes à 90° maximum et des angles de 90° non vifs (non directs). Quant au conduit de fumées, il ne doit pas comporter plus de deux dévoiements, séparés par une hauteur maximum de 5 mètres et formant un angle de 45° au plus. Enfin, la liaison entre les deux conduits doit se faire à l’intérieur de la pièce et non dans l’épaisseur du plafond.

Toujours du côté des distances, le conduit du poêle à bois doit bien évidemment être le plus loin possible de tout matériau inflammable. Il existe des distances réglementées de quelques centimètres selon la nature du matériau.
Respecter les normes garantit un chauffage en toute sécurité ainsi qu’un bon tirage

Poêle à granulés de bois : vos questions