Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Connaissez-vous les spécificités du chauffage à pétrole ?
1.000.000 propriétaires ont déjà effectué un bilan gratuit

Le chauffage au pétrole, une solution peu écologique et potentiellement dangereuse.

Vous avez besoin de changer de système de chauffage ou d’en installer un nouveau au sein de votre habitation, et pensez opter pour un chauffage à pétrole ? Ce dispositif permet en effet de chauffer un logement, mais présente un certain nombre d’inconvénients que nous nous proposons d’exposer dans cet article. Quelle Energie vous présentera également des alternatives afin de réaliser des économies d’énergie.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Quels sont les différents types de chauffage à pétrole ?

On distingue différents types de chauffage à pétrole, ou plutôt au fioul domestique. Le fioul domestique est un produit raffiné à base de pétrole, composé d’hydrocarbures :

  • Poêle au fioul: équipé d’un brûleur, ce système de chauffage se sert du fioul comme combustible, émettant directement de la chaleur dans la pièce où il est installé.
  • Chaudière au fioul: la chaudière au fioul fonctionne sur le même principe que celui d’une chaudière au gaz, à ceci près que la chambre de combustion utilise du fioul domestique pour fonctionner. La combustion génère alors de la fumée qui sert à réchauffer l’eau sanitaire à destination des radiateurs de la maison.
  • Chauffage d’appoint: des poêles portatifs qui utilisent du pétrole sans odeur afin de chauffer les pièces dans lesquelles ils sont installés. Ils offrent l’avantage de pouvoir être déployés à tout moment afin de compléter le chauffage principal de la maison.

On peut également évoquer la chaudière au fioul à condensation, qui se compose notamment d’un conduit d’évacuation des eaux condensées. Grâce à ce type de chauffage à pétrole, il est possible de condenser la vapeur d’eau contenue dans les fumées issues de la combustion, et d’ainsi en récupérer la chaleur pour produire de l’eau chaude. Ce type d’appareil permet donc de réaliser des économies d’énergie par rapport à un modèle classique.

Quels sont les inconvénients du chauffage à pétrole ?

La première chose à prendre en compte à propos du chauffage à pétrole, c’est qu’il utilise par définition une ressource fossile, donc limitée dans la nature et surtout polluante. L’utilisation de ce genre d’appareils est à l’origine d’émission de gaz à effets de serre (CO2).

Un poêle au fioul peut provoquer des intoxications au monoxyde de carbone en cas de combustion incomplète. Son entretien est contraignant puisqu’il implique un ramonage régulier. Il faut par ailleurs disposer d’un espace de stockage pour les bidons de combustible qui sont par nature hautement inflammables. Lorsqu’ils ne sont pas équipés de système de sécurité, ces appareils présentent un risque de brûlure non négligeable.  

le chauffage à pétrole

Quelles sont les alternatives de chauffage plus économiques ?

Il existe un certain nombre de systèmes de chauffage efficaces, permettant d’améliorer la performance thermique d’une habitation. Parmi eux, on peut citer :

  • La chaudière au gaz par condensation, qui fonctionne sur le même principe que le la chaudière au fioul à condensation. La vapeur d’eau issue de la combustion est condensée afin d’en récupérer la chaleur, ce qui permet d’optimiser l’alimentation en eau chaude des radiateurs. Le prix du gaz étant moins élevé que celui du fioul, une telle installation permet en conséquence de réaliser des économies sur les factures énergétiques.
  • La chaudière au gaz thermodynamique, qui réunit à la fois la technologie de récupération de chaleur par condensation, et une pompe à chaleur. Concrètement, la pompe à chaleur capte les calories de l’air pour les transmettre à l’eau de la chaudière. Le rendement de ce type d’appareil oscille entre 175 et 200%.
  • La chaudière ou le poêle au bois et à pellets (granulés de bois) utilise le combustible le moins cher du marché. Investir dans une telle installation, c’est pouvoir réaliser jusqu’à 30% d’économies d’énergie.
  • L’insert de cheminée, qui grâce à son foyer fermé offre un rendement à hauteur de 80%. Si une cheminée ne permet pas de chauffer toute la maison, elle constitue néanmoins un bon chauffage d’appoint.

De quelles aides peut-on bénéficier pour installer des systèmes de chauffage économiques ?

Il est possible de bénéficier de plusieurs aides pour installer des appareils plus respectueux de l’environnement que le chauffage à pétrole, et permettant de réaliser des économies d’énergie. En voici une liste :

  • Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) : reconduit jusque fin 2018, le CITE est une déduction fiscale de 30% s’appliquant sur des dépenses plafonnées entre 8 000 et 16 000 euros selon la composition du foyer.
  • Programme « Habiter Mieux » de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) : des subventions accordées aux foyers modestes.
  • Prime énergie: un chèque de banque offert par les fournisseurs d’énergie aux clients réalisant des efforts afin de réaliser des économies. Vous devez en faire la demande avant le début des travaux.

Chaudière gaz à condensation : vos questions