Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Avez-vous pensé à ventiler le vide sanitaire de votre maison ?
L'isolation de votre logement doit-elle être renforcée ?

La ventilation du vide sanitaire

Situé sous le premier plancher d’un bâtiment, le vide sanitaire accomplit plusieurs missions. Sa présence permet par exemple d’empêcher que l’humidité provenant du sol remonte le long des murs. Par ailleurs, l'eau s’y engouffrera chaque fois qu'il y a une inondation. Il assurera aussi la stabilité de l’édifice en cas de séisme. Sa ventilation est toutefois obligatoire afin que cet endroit reste sain. Cette aération est également nécessaire pour évacuer le radon qui s’élève du sous-sol et qui risque de s'y concentrer. Des règles doivent être respectées pour qu'elle soit efficace.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Pourquoi doit-on aérer le vide sanitaire ?

Ventiler le vide sanitaire permet de préserver sa salubrité et de chasser les mauvaises odeurs dues à la moisissure et à l’eau qui pourrait y stagner.
Plusieurs autres raisons rendent nécessaire la ventilation d’un vide sanitaire:

  • Assurer la longévité de la construction : l’aération du vide sanitaire contribue à faire disparaître l’humidité dans le soubassement d’un édifice. On supprime ainsi les risques de remontées capillaires. On prévient de même la fragilisation des fondations qui risquent de se fissurer s’ils sont constamment humides. La ventilation préservera aussi la dalle située au-dessus du vide sanitaire et ainsi la qualité de vie des occupants de la maison, car ils sont à l’abri d’incommodités diverses et des maladies respiratoires. Enfin, si la maison est bâtie sur un terrain facilement inondable, on veillera à imperméabiliser ses fondations pendant la construction.
  • L'aération du vide sanitaire est obligatoire avant l’installation des canalisations de gaz. Il est possible de faire passer les tuyaux de gaz à travers un vide sanitaire à condition que celui-ci soit bien ventilé et qu’il soit accessible. Une autre condition à remplir est de ne réaliser aucun raccord mécanique dans cette zone.
  • Evacuer le radon: ce gaz radioactif et cancérigène qui suinte du sol peut à terme s’accumuler dans le vide sanitaire et remonter dans les pièces du logement.

Offre exceptionnelle : Isolez vos combles perdus à partir de 1 €


Le Pacte Energie Solidarité propose un programme d’isolation des combles à partir de 1 € pour les particuliers ayant des combles perdus. Testez votre éligibilité à ce programme validé par le ministère de l’Ecologie et du Développement durable.
Testez votre éligibilité !

Que faire pour ventiler le vide sanitaire ?

Une première solution est de prévoir des bouches d’aération afin que la ventilation s’effectue d’une manière naturelle. On se fiera ainsi au courant d’air pour chasser l’air vicié. De plus, la surface totale des ouvertures doit correspondre à au moins 5 ‰ de la superficie de l'espace à aérer.
Les bouches d’aération peuvent être :

  • de simples claustras grillagés qui permettront à l’air de circuler tout en empêchant l’introduction de petites bêtes et l’infiltration de déchets divers.
  • un tube au bout duquel on fixera une grille en inox ou en PVC. On pourra également le surmonter d’un chapeau de ventilation.
  • une courette d’aération recouverte d’un grillage.

Il peut arriver cependant que ces ouvertures n’offrent pas un courant d’air suffisant pour ventiler efficacement le vide sanitaire. Le débit de l’air dépendra aussi de l’exposition de la maison et de la vitesse du vent qui souffle au niveau du sol. Plusieurs solutions pourront être utilisées pour garder le vide sanitaire au sec :

  • L’installation d’un ventilateur dans le vide sanitaire : l’appareil pompera l’air chaud des pièces situées au niveau supérieur en mettant l’espace en pression négative. Ce système de ventilation s’actionnera automatiquement pendant 20 minutes environ toutes les heures.
  • L’utilisation d’un déshumidificateur asséchera l’atmosphère et les objets se trouvant dans le vide sanitaire afin de prévenir la prolifération des moisissures et des micro-organismes.
  • Le fait de recouvrir le sol d’un pare-vapeur empêchera que l’eau provenant du sol ne s’évapore dans le vide sanitaire. On veillera également à isoler ses murs.
la ventilation du vide sanitaire

Impact sur les besoins en chauffage de la maison

L’aération du vide sanitaire suppose que de l’air froid s’y engouffre en hiver, ce qui risque fort de refroidir l'intérieur de la maison et de faire grimper les frais de chauffage de ses occupants. Devant ce phénomène, beaucoup de personnes seraient tentées d’isoler le sol du logement pour que la chaleur de leurs pièces de vie ne se perde pas dans le sous-sol. Il s’agit pourtant d’une erreur, car de l’humidité se condenserait sur le plafond du vide sanitaire. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que les tuyaux peuvent aussi y geler en période hivernale. La clé est alors d’isoler le vide sanitaire et de le chauffer avec le reste de la maison ! On isolera son sol avec un pare-vapeur et on étanchéifiera par la suite les murs de la fondation. On chauffera ensuite l’endroit avec un chauffage à air pulsé pour maintenir la température à 15 °C.

Offre exceptionnelle : Isolez vos combles perdus à partir de 1 €


Le Pacte Energie Solidarité propose un programme d’isolation des combles à partir de 1 € pour les particuliers ayant des combles perdus. Testez votre éligibilité à ce programme validé par le ministère de l’Ecologie et du Développement durable.
Testez votre éligibilité !

Isolation : vos questions