Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Le schéma d'une chaudière gaz
à condensation
La chaudière gaz à condensation est-elle adaptée à votre situation ?

Chaudière gaz à condensation : Schéma

La chaudière gaz à condensation est conçue pour tirer profit de l’énergie thermique contenue dans les fumées issues de la combustion de gaz. Découvrez son fonctionnement à travers un schéma.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Crédit d'impôt 2018

Depuis le 1er septembre 2014, bénéficiez d'un crédit d'impôt de 30% pour installer une Chaudière gaz à Condensation.

Consulter la fiche explicative sur le crédit d'impôt 2016 pour la chaudière gaz à condensation

Schéma d'une chaudière gaz à condensation

schéma chaudière gaz à condensation

Le fonctionnement de base d’une chaudière à condensation gaz est le même qu’une chaudière classique à gaz, dans le sens où c’est bien la combustion du gaz par le brûleur que l’on peut observer au bas du schéma qui va permettre la production de chaleur, ainsi que des fumées chaudes et chargées en vapeur d’eau. L’évacuation des fumées par un système étanche ventouse est aussi généralement commune à ces deux types de chaudières.

Mais c’est par la suite que l’on observe la différence principale. En effet, contrairement aux chaudières classiques ou l’on observe des pertes thermiques importantes par les fumées, celles-ci sont minimisées pour la chaudière à condensation. Ces pertes qui ont deux origines, la température trop élevée des fumées ainsi que l’eau vaporisée qu’elles contiennent, sont toutes deux optimisées par une augmentation de la surface d’échange entre les fumées issues de la combustion du gaz et l’eau de chauffage.

526 € / an Simulation rapide
Gratuit et Sans Engagement

C’est le montant moyen des économies réalisées grâce à l’installation d’une chaudière à condensation gaz dans un logement.

Un échange plus important permet un meilleur rendement et a pour conséquence un abaissement de la température des fumées qui provoque à son tour la condensation de l’eau qu’elles contiennent comme illustré en bas à droite du schéma. Cette condensation est accompagnée d’un dégagement de chaleur supplémentaire aussi appelé chaleur latente.

La chaleur latente contrairement à la chaleur sensible, que l’on peut évaluer avec nos sens par des variations de températures, est imperceptible et correspond à l’énergie nécessaire pour changer d’état, ici c’est le passage de l’état gazeux à liquide. A noter, que plus la température de retour de chauffage, en bleu sur le schéma, est faible, plus cela favorisera la condensation et donc les performances de la chaudière à condensation. Ainsi, la chaudière à condensation gaz atteindra un rendement optimal avec des émetteurs basses températures tels que les planchers chauffant ou les radiateurs basses températures.

Enfin, les condensats (eau issue de la condensation), qui sont un liquide corrosif, sont évacués via un conduit adapté vers le réseau des eaux usées.
Profitez de l'expertise de nos partenaires installateurs dans toute la France

Chaudière gaz à condensation : vos questions