Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Prix d'un radiateur
1.000.000 propriétaires ont déjà effectué un bilan gratuit

En alu ou en fonte, simple ou sophistiqué; quel est le coût d’achat des radiateurs basse température ?

Réaliser des économies d’énergie implique d’optimiser tous les postes de son système de chauffage, de la production de chaleur (chaudière, poêle, pompe à chaleur, etc.) aux points d’émission (planchers chauffants, radiateurs, etc.). A ce niveau, les radiateurs basse température peuvent jouer un rôle majeur. En effet, ils permettent non seulement de réduire la consommation énergétique, mais en plus, ils rallongent significativement la durée de vie des chaudières associées.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Fonctionnement des radiateurs basse température

Le système des radiateurs basse température repose principalement sur l’idée que si l'on se chauffe avec une eau moins chaude, on pourra économiser de l'énergie car on le sait, ce sont les derniers degrés qui coûtent le plus cher. Cela se vérifie pour l'air mais aussi pour chauffer l'eau dans une moindre mesure. Donc le chauffage central sera réglé entre 45 et 60 °, alors qu'un chauffage avec radiateurs à haute température est prévu pour fonctionner entre 70 et 90 °.

Le chauffage au sol (plancher chauffant) fait partie des chauffages basse température et est certainement la technique la plus connue, mais ne peut être installé que si l'on fait de gros travaux dans son habitat. En effet, on intègre dans le sol des tuyaux dans lesquels on va faire passer de l'eau à une température plus basse que dans un système de chauffage central avec radiateurs. L'un des inconvénients des anciens planchers chauffants était la sensation de jambes lourdes, problème désormais résolu avec les nouveaux modèles.

A l'origine, il semblait difficile de faire fonctionner son système de chauffage central classique à basse température car il aurait nécessité d'énormes radiateurs, ce qui les rendraient totalement inesthétiques et très encombrants. En effet, l'échange de chaleur se fait grâce aux surfaces de contact entre l'eau chaude et l'air ambiant. L'évolution des technologies a permis de palier en partie ce problème. Notamment grâce à des faisceaux de passages d'eau plus fins et munis de pales plus grandes. D'où une optimisation de l'encombrement. Certains fabricants, intègrent en plus des micro-ventilateurs qui vont en forçant le passage d'air, créer des surfaces fictives plus grandes. Ils sont alors souvent complétés par une régulation supplémentaire (à celle du robinet thermostatique habituel). Ils seront aussi plus esthétiques. En effet le contact air-radiateur est mieux géré et n'est plus obligatoirement par convection naturelle (de haut en bas, la chaleur monte).

Radiateur basse température

Les économies qui pourront être réalisées

Avec ce système, une eau moins chaude que dans un système de chauffage central à haute température sera utilisée, ce qui signifiera que l'on utilisera moins d'énergie pour élever la température de l'eau. Le générateur de chaleur sera aussi moins sollicitée et donc nécessitera moins d’entretien, elle s'usera moins vite. A ce niveau il est couramment admis que l'économie sera de l'ordre de 10 % par rapport à un radiateur à haute température, en fonction de l'isolation de votre maison et de l'installation. L'installation peut se faire par une chaudière, par une pompe à chaleur air-eau ou même eau-eau ou bien par un couplage des deux. Dans ce cas, la pompe à chaleur, plus propre sur le plan écologique et moins cher à l’utilisation, sera utilisée comme système de chauffage principal, la chaudière ne sera utilisée que dans les périodes très froides en fonction relevage de température.

Quelles économies pourriez-vous réaliser avec un radiateur basse température ?

Les critères définissant le prix

Les prix de ces radiateurs basse température dépendront de plusieurs paramètres. Le premier est le fabricant, pour lequel il faut payer la marque mais aussi certaines techniques qui lui sont propres.

Ensuite il faut savoir qu'il existe deux matières principales dans la fabrication de radiateurs basse température, la fonte et l’aluminium, un choix qui ne manquera pas d'avoir son incidence sur le prix final. La fonte est à privilégier pour les bâtiments anciens de par son inertie, les radiateurs en alu réagiront plus vite mais la sensation de confort sera moindre.

L’esthétique, les options intégrées ou encore les dimensions sont autant de paramètres supplémentaires pouvant influer sur le prix de vos radiateurs basse température.

A quelles aides d'Etat êtes vous éligible ?

Quelques exemples de prix

Pour une puissance de 1500 Watts environ (la puissance réelle dépendra de la température de l'eau et sera donc souvent donnée sous forme de tableau avec température, puissance et éventuellement vitesse de ventilation quand il en est équipé) vous pourrez trouver un radiateur aluminium sans régulation à 164 €, un en aluminium sans régulation avec volume réduit (1.60 m de longueur et 0.13 de hauteur) à 375 €, un en aluminium régulé avec ventilateur à trois vitesses à 981 €, un tout en hauteur à l'esthétique soignée à 1690 €, un en fonte non régulée à 320 € pour le modèle de base et jusqu'à 1150 € pour un modèle soigné et régulé.

Radiateur à inertie : vos questions