Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Prix d'un poêle
1.000.000 propriétaires ont déjà effectué un bilan gratuit

Le poêle à bois norvégien : un investissement conséquent justifié par son efficacité

Originaire d’un pays habitué au froid, le poêle à bois norvégien séduit par son rendement énergétique, sa qualité de chauffe, sa praticité, ainsi qu’une multitude d’autres avantages. Son prix d’achat s’en ressent : en effet le poêle à bois norvégien coûte en général plus cher que les autres modèles de poêles à bois. Cependant ce surcoût est vite rentabilisé grâce d’une part à une réduction de la consommation énergétique qu’il engendre et d’autre part à la disponibilité d’une large panoplie d’aides écologiques (crédit d’impôt, subventions ANAH, prime énergie, éco ptz, etc.).

Estimez le prix de vos travaux

Gratuit et Sans Engagement

Fonctionnement du poêle à bois norvégien

Le poêle à bois norvégien est renommé pour son rendement énergétique et sa qualité de fabrication car, vu le climat rigoureux de leur pays, les Norvégiens sont naturellement passés experts en chauffage. Le foyer, généralement en fonte, peut être recouvert de pierre ollaire, qui a d'excellentes propriétés en termes de conductivité thermique, de résistance et d'accumulation de chaleur. Certains sont entièrement en pierre ollaire. Le chargement du bois se fait généralement par l'avant mais parfois par le côté ou par-dessus. Le conduit d'évacuation des fumées, en acier ou en inox, peut être positionné à l'arrière ou sur le dessus.

Ce poêle fonctionne sur le principe de la combustion. Il faut d'abord allumer le feu, traditionnellement par le bas. Cependant, en le faisant par le haut, on économise du bois tout en évitant l'apparition de fumées. Le conduit de fumée crée ensuite une aspiration entraînant le comburant (dioxygène de l'air) dans le foyer. La combustion va alors dégager de la chaleur. Pour modifier la puissance de chauffage, on peut régler l'entrée de l'air.

Les modèles à double combustion récupèrent et utilisent les gaz issus de la première combustion pour terminer cette réaction et ainsi augmenter le rendement du poêle.

Le poêle à bois norvégien est-il adapté à votre logement ?

Prix poele bois norvégien

Se chauffer au bois, c'est économique et écologique

Le bois, présent en France en abondance, est la première source d'énergie renouvelable utilisée dans l'hexagone. Économique et d'un prix stable, indépendant des crises énergétiques, il est aussi écologique car son utilisation n'impacte pas l'effet de serre. La combustion émet du dioxyde de carbone correspondant à celui absorbé pendant la croissance de l'arbre.

Pour utiliser le plus efficacement le bois de chauffage, le critère clé est le rendement énergétique du poêle à bois. S'il vaut 80 %, cela signifie que 80 % de l'énergie contenue dans le bois utilisé sera restitué en chaleur. Donc, plus il est élevé, moins on consomme de bois.

Afin de choisir un équipement performant sur les plans énergétique et environnemental, il est important de privilégier les poêles labellisés « Flamme Verte ». Ce label attribue un certain nombre d'étoiles (maximum 7) aux appareils : plus il y en a, plus les performances sont élevées. Depuis 2015, un appareil ainsi labellisé doit avoir un rendement supérieur ou égal à 70%.

Certains modèles de poêles à bois norvégiens permettent aussi de cuire des plats tout en se chauffant, ce qui diminue d'autant les dépenses énergétiques du domicile.

Matériau et puissance, facteurs prépondérants pour le prix

Le premier critère intervenant dans le prix du poêle à bois norvégien est le matériau utilisé pour le foyer (fonte, recouverte ou non par un matériau réfractaire, pierre ollaire,…). Vient ensuite la puissance du poêle. Pouvant atteindre 18 kW, elle doit être adaptée aux besoins en chauffage du logement qui sont fonction de sa taille, de son isolation, de son positionnement géographique,…

Dans une moindre mesure, le côté esthétique a aussi son importance, notamment pour des poêles au design avant-gardiste. Il existe enfin un grand nombre d'options disponibles. Elles peuvent améliorer le rendement énergétique (régulation thermostatique automatique avec télécommande), diversifier l'utilisation de la chaleur (chauffe plat, plaque de cuisson) ou encore modifier l'apparence de l'appareil (vitrage latéral).

Un coût initial élevé à pondérer par de bonnes performances énergétiques

Les poêles à bois norvégiens ont un prix d'achat élevé qui s'explique par les matériaux employés (notamment la pierre ollaire) et la qualité de la fabrication. Mais il ne faut pas oublier que ces poêles ont un très bon rendement énergétique ainsi qu'une longue durée de vie. De plus, le gouvernement, via des aides et des subventions versées sous conditions, encourage l'achat de ce type de chauffage.

Les modèles en fonte ont un prix variant entre 800 et 3 000 €. Les modèles avec un foyer en pierre ollaire sont plus onéreux, en moyenne entre 1 500 et 5 000 €.

Quel que soit le type de poêle, les plus économiques sont de dimensions réduites et généralement moins performants en termes de rendement énergétique. Le prix augmente en fonction de la puissance de chauffe tout comme avec la présence d'options (réserve à bois, base pivotante,…). Enfin, un design élaboré génère un surcoût logique par rapport aux poêles basiques. Il ne faut pas oublier d'ajouter au prix d'achat le coût d'installation de l'appareil.

Faites une simulation de vos travaux d'installation de poêle à bois

Poêle à granulés de bois : vos questions