7 conseils pour un changement de fenêtre performant et économique

Changement de fenêtres

De la sélection du type de vitrage à l’obtention des aides à la rénovation énergétique, ne ratez aucune étape pour un changement de fenêtre performant et économique. Suivez les 7 conseils de QuelleEnergie.fr :

1Type de vitrage : identifiez vos besoins

Double vitrage, triple vitrage, isolant phonique ou encore verre anti-effraction : comment choisir ? Tout dépend de vos exigences. Le passage du simple au double vitrage suffira amplement à satisfaire vos attentes en matière de confort thermique et d’économies d’énergie. Si besoin, réservez le triple vitrage aux façades exposées au Nord. Selon votre budget, vous pourrez également opter pour un verre bénéficiant de propriétés d’atténuation acoustique ou un verre feuilleté anti-effraction (recommandé pour les baies vitrées et les fenêtres en rez-de-chaussée).

2Cadre de fenêtre : sélectionnez le matériau le mieux adapté à votre logement

Choisissez vos menuiseries en comparant les bénéfices de chaque matériau :

  • Le PVC offre un excellent rapport qualité/prix. Robuste, il s’adapte à tous les environnements et est particulièrement résistant au soleil, à la pollution et à l’air marin.
  • Pour des fenêtres de grandes dimensions, voire des baies vitrées, préférez l’aluminium. Tout aussi solide, il ne rouille pas et résiste aux fortes intempéries. L’aluminium s’accorde parfaitement avec une esthétique contemporaine.
  • Les cadres en bois conviendront davantage à un intérieur chaleureux. Isolant naturel, le bois offre d’excellentes performances thermiques et acoustiques. L’inconvénient de ce matériau est qu’il nécessite d’être entretenu.

Pour les indécis, il existe des fenêtres alliant le bois et l’aluminium. Cumulant les bénéfices des deux matériaux, l’alliage est cependant plus coûteux.

3Nombre de fenêtres : privilégiez les pièces de vie et la salle de bain

Fenêtres au salonNul besoin d’isoler l’ensemble de vos fenêtres pour un gain de confort au quotidien. Si votre budget est restreint, vous pouvez d’ores et déjà faire poser un double vitrage dans les pièces où vous passez le plus de temps.


Identifiez les points faibles de votre logement afin d’améliorer son isolation grâce à l’outil diagnostic gratuit QuelleEnergie.fr.


4Facteurs solaires et degrés d’isolation : adaptez les caractéristiques techniques à l’exposition de vos fenêtres

Après avoir identifié les fenêtres à changer, considérez les caractéristiques techniques en fonction de l’exposition :

  • Fenêtres exposées Nord : votre priorité est de renforcer le niveau d’isolation de ces parois. Pour cela, dirigez-vous vers les vitrages au coefficient thermique (Ug) le plus faible. À titre d’exemple, le double vitrage permet généralement de diviser par 2 le coefficient thermique par rapport à un simple vitrage.
  • Fenêtres exposées Sud : maximisez les gains de chaleur apportés par l’ensoleillement en privilégiant un facteur solaire (Sw) élevé. Assurez-vous d’être en mesure de limiter les apports excessifs en été au moyen de stores ou de volets extérieurs.

5Choisir son artisan : fiez-vous aux signes de qualité

ArtisansEn rénovation énergétique, les signes de qualité diffèrent en fonction du type de travaux. Pour le remplacement de vos fenêtres fiez-vous à la qualification RGE et à des signes de qualité tels que Qualibat. La qualification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) atteste d’un contrôle régulier des connaissances techniques et des compétences de l’artisan dans un domaine de travaux spécifique. Cela vous permet également d’avoir affaire à un interlocuteur qui connait les dispositifs d’aides financières à la rénovation énergétique. Il saura donc vous aiguiller sur les critères de performance requis pour l’éligibilité de vos travaux.

6Aides financières : renseignez-vous au préalable

Il est primordial de comparer les dispositifs d’aides à la rénovation et d’identifier celui qui vous correspond avant de signer un devis :

  • Prime CEE : Vous pouvez bénéficier d’une Prime CEE pour le remplacement de fenêtres à simple vitrage par du double vitrage. Pensez à consulter les critères techniques de performance afin d’assurer votre éligibilité. Il est impératif de vous inscrire avant la signature du devis pour bénéficier de cette aide.

Le saviez-vous ?

 

Sans condition de ressources, la Prime CEE Quelle Énergie est accessible aux propriétaires et copropriétaires comme aux locataires. Le montant de la prime vous sera versé sous forme de chèque bancaire.

 

  • CITE : Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique couvre également les dépenses liées au remplacement de fenêtres simple vitrage par double vitrage, au taux de 15%. Le CITE s’adresse aux propriétaires et locataires de leurs logements construits depuis plus de 2 ans. Cette aide peut être cumulée avec la Prime CEE.
  • L’éco-PTZ, la TVA à 5,5%, et les aides de l’Anah (sous conditions de ressources) peuvent aussi couvrir ce type de dépenses.

Voir le tableau récapitulatif du cumul des aides

7Délai entre la prise de décision et la fin des travaux : anticipez

Il peut se passer plusieurs semaines entre la prise de décision et la fin des travaux. Profitez de vos nouvelles fenêtres isolées cet hiver en entamant les démarches assez tôt.

Prévoir une installation en période de froid représente également un atout précieux au moment d’évaluer la qualité des travaux : l’air glacial provenant de l’extérieur mettra en lumière le moindre défaut d’isolation.

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :