Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Haute et basse température : quels émetteurs pour votre pompe à chaleur ?

Par L’équipe de rédaction

Publié le 09/05/2014 à 16h44, mis à jour le 07/09/2021 à 15h09

Les pompes à chaleur qu’elles soient géothermiques ou aérothermiques (PAC air-air, PAC air-eau) suivent le même principe de fonctionnement.

 

Elles captent les calories d’une source froide extérieure (l’air ou le sol) pour chauffer le logement et produire éventuellement l’eau chaude sanitaire. Les modèles réversibles peuvent également produire du froid en été en inversant le sens de fonctionnement. Considérant le chauffage, deux types de pompe à chaleur permettent à l’appareil de s’adapter parfaitement aux types d’émetteurs en place. On parle ainsi de pompe à chaleur haute ou basse température, selon la catégorie d’émetteurs qu’ils alimentent en haute ou basse température d’eau.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite en 2 minutes

Pompe à chaleur haute ou basse température ?

La principale différence entre une pompe à chaleur haute température et pompe à chaleur basse température réside dans la température de sortie de l’eau.Celle-ci a fortement baissé au fil des ans, traduisant les avancées successives en termes d’efficacité énergétique.

Une pompe à chaleur air-eau basse température alimente le circuit de chauffage central par une eau dont la température est comprise entre 35 et 45°C. Cette solution s’intègre idéalement aux logements déjà bien isolés, et donc aux besoins faibles. Le système basse température offre alors un très bon rendement car l’écart entre la température extérieure et la chaleur produite est moindre. Les deux aspects conjugués permettent ainsi d’atteindre une performance énergétique de haut rang et une consommation globale très modérée.

Une pompe à chaleur haute température fait, quant à elle, circuler de l’eau dont la température est supérieure à 65°C dans le circuit de chauffage du logement. Le prix d’une pompe à chaleur air-eau haute température peut être deux fois plus important que celui d’une pompe à chaleur basse température. Par ailleurs, sa consommation électrique est également plus conséquente. En effet, pour chauffer l’eau du circuit de chauffage à une telle température, il faut parfois deux fois plus d’énergie qu’une pompe à chaleur basse température. Ce système reste toutefois une solution de chauffage très économe.

Choisir une pompe à chaleur en fonction de ses émetteurs

Avant d’installer une pompe à chaleur, il faut prendre en compte plusieurs éléments. Le prix et les économies permises feront sans doute pencher pour l’une ou l’autre de ces solutions. Cependant, il faut aussi tenir compte de la faisabilité du projet. En outre, si la pompe à chaleur est adaptée aux caractéristiques du logement (circuit de chauffage central, émetteurs…).

J'installe ma pompe à chaleur

Simulation gratuite en 2 minutes

La pompe à chaleur basse température est une solution davantage conseillée en construction ou en logement neuf. En effet, ce système nécessite des émetteurs adaptés à la basse température. Un plancher chauffant, des radiateurs en aluminium ou des radiateurs dits « basse température » permettent un chauffage optimal avec cette solution. Par ailleurs, les logements neufs garantissent un niveau d’isolation suffisant pour que la pompe à chaleur assure un confort thermique optimal.

La pompe à chaleur haute température est, quant à elle, adaptée à la rénovation. Effectivement, cette solution permet de garder son ancien circuit de chauffage et ne nécessite pas de changer de radiateurs. La température de l’eau est, en effet, parfaitement adaptée aux températures de fonctionnement d’installations anciennes avec radiateurs en fonte.

L’équipe de rédaction

Plus d’articles sur ce thème