5 idées reçues sur le radiateur électrique à inertie

5 idées reçues sur le radiateur électrique à inertie

Le radiateur électrique à inertie est le dernier né des radiateurs électriques. Il vous permet un véritable confort de chauffe ainsi que des économies sur votre facture de chauffage. En dépit de ces avantages, certaines idées reçues subsistent. Quelle Energie revient sur ces raccourcis au sujet du radiateur électrique à inertie.

1- Il est compliqué d’installer un chauffage par radiateurs électriques à inertie.

Faux FAUX. Bien au contraire ! Le radiateur électrique à inertie est très facile à installer. Il n’est pas nécessaire de posséder un circuit de chauffage central. La pose est également aisée puisque vous pouvez installer vos radiateurs à inertie directement à la place de vos anciens radiateurs électriques. Seule petite contrainte : pensez bien à brancher vos radiateurs électriques sur une prise « spéciale » avec une ligne électrique indépendante du reste du réseau.

2- Le radiateur électrique à inertie n’apporte pas le même confort qu’un chauffage central.

Faux FAUX. Aujourd’hui, les radiateurs à inertie correspondent à la nouvelle génération des radiateurs électriques. Leur cœur de chauffe peut être une matière sèche (fonte, aluminium, brique réfractaire, verre…) ou un fluide caloporteur permettent d’apporter un confort tout à fait équivalent à celui du chauffage central. Grâce à leur inertie, vous aurez une chaleur constante et homogène !

5 idées reçues sur le radiateur électrique à inertie

3- Un radiateur à inertie ne permet pas de réaliser des économies d’énergie car l’électricité qu’il utilise est un combustible cher.

Faux FAUX. Le radiateur à inertie fonctionne effectivement à l’électricité. Mais cela ne l’empêche pas de vous aider à faire des économies d’énergie ! Grâce à son rendement proche de 100%, toute l’électricité consommée au compteur est transformée en chaleur. Si vous couplez un radiateur électrique à inertie à un système de programmation, très facile à installer et simple d’utilisation, l’économie est encore améliorée. Enfin, n’oubliez pas que, même éteints, les radiateurs continuent à restituer de la chaleur grâce à leur inertie.

4- L’électricité est une énergie polluante car produite par les centrales nucléaires.

Faux FAUX. Cette affirmation est assez réductrice puisqu’en France, la production d’électricité n’est pas uniquement assurée par le nucléaire. Il y a aussi les énergies renouvelables ainsi que les énergies fossiles. Or, la part des énergies renouvelables telles que le photovoltaïque ou l’éolien croît chaque année. Ainsi, cette énergie propre et renouvelable est produite gratuitement.

5- Le radiateur électrique à inertie nécessite beaucoup d’entretien.

Faux FAUX. Comme la majorité des chauffages électriques, le radiateur à inertie ne demande aucun entretien particulier. Il suffira de le dépoussiérer de temps en temps et de nettoyer sa surface avec un chiffon.

Vos réactions

09 Juil

Très intéressant !
Il est vrai que, bien souvent, les consommateurs ont quelques a priori sur les radiateurs à inertie.

Domotelec
12 Juil

Bonjour,

Quelques précisions…

Quelque soit le type d’appareil de chauffage électrique, toute l’électricité est effectivement transformée en chaleur… Effet joule = rendement de 100%.

Par contre, pour ce qui est de « réaliser des économies d’énergie « , il faut aussi préciser que ce sont les déperditions spatiales et temporelles, plus ou moins fortes d’un type de radiateur ou convecteur à un autre, qui font la sobriété de l’appareil.

Le radiateur à inertie du fait de sa très bonne stabilité de température et de son rayonnement correct (environ 30%) se classe, comme vous dites, parmi les meilleurs appareils de chauffage électrique. Mais, il ne faudra pas oublier d’isoler entre le mur et le radiateur, car son principal défaut se situe au niveau de son corps de chauffe qui émet la chaleur des 2 côtés !

Alain
16 Juil

@Domotelec : Si le radiateur à inertie est une solution de chauffage qui vous intéresse, retrouvez notre article sur les 5 infos-clés du radiateur électrique à inertie : http://www.quelleenergie.fr/magazine/chauffage-electrique-2/5-infos-cle-sur-le-radiateur-electrique-inertie-19675/

Mathilde Chevallier
16 Juil

@Alain : Merci pour ces précisions ! Isoler les murs et de toute façon toujours recommandé. peu importe le type de chauffage.

Mathilde Chevallier
07 Mar

@ Alain : Très juste, un radiateur à inertie a le même rendement qu’un chauffage électrique premier prix et donc la même proportion d’énergie électrique convertit en chaleur.

J’ajoute que la chaleur que les radiateurs à inertie continuent d’émettre quand ils sont éteints correspond exactement à la chaleur que les radiateurs à inertie n’émettent pas au démarrage (pendant leur temps de chauffe).

Avec ces précisions, on peut facilement conclure que le radiateur à inertie n’apporte aucune amélioration à un chauffage électrique « classique ».

Un petit rappel, l’électricité coûte en ce moment environ 2 fois plus chère que le gaz et 2,5 fois plus chère que le bois au kWh. Des rendements de 70% pour les poêles à bois et de 85% pour les chaudières gaz (et on peut trouver beaucoup mieux) font de ces solutions des solutions beaucoup plus économiques que n’importe quel chauffage électrique.

Pour la pollution émise par l’électricité, on rappelle que 80% de l’électricité est produite par le nucléaire et que la réglementation thermique estime à 2,73 le facteur de conversion de l’énergie électrique utile en énergie primaire… soit 273% de pertes d’énergie liées au transport et à la production (chiffre considéré comme très faible par rapport à la réalité).

Vincent
03 Avr

@Vincent : Le radiateur à inertie permet quand même d’avoir un meilleur confort : la chaleur est homogène et constante. En revanche, les autres solutions d’économies d’énergie existantes permettent effectivement plus d’économies que les radiateurs à inertie. A chacun alors de voir ce qui correspond le plus à son logement : http://www.quelleenergie.fr/bilan-energetique/formulaire

Mathilde Chevallier
01 Mar

Les réponses sont truffées de non-sens technique et économique :
– le kWh électrique est beaucoup plus cher que le gaz et autres qu’une chaudière même 1er prix arrive à transformer à plus de 80%
– l’électricité est une énergie noble et c’est une gabegie énergétique de l’utiliser pour du chauffage
– ça se saurait si le nucléaire représentant depuis de nombreuses années plus de 75% de la production française était propre : voir Fukushima et la Hague où nos déchets s’accumulent sans que l’on ait décidé où trouver de solution pour leur stockage définitif propre et fiable.

Christophe
27 Mar

Ce site est nul comme la plupart des sites du même type. Impossible d’avoir une réponse quand on ne remplit pas certaines cases or, il est impossible de les remplir. Ex : quand on ne chauffe pas, pourquoi ne pas avoir une question ouverte ? Ex : quand on n’a pas de chauffage : question fermée, il en faut obligatoirement un sinon pas de réponse.

LEFEUVRE
30 Mar

@lefeuvre : Note site est destiné à la rénovation et a pour but d’aider chacun à identifier les travaux prioritaires à effectuer chez soi pour faire des économies d’énergie. Il ne remplace pas un diagnostic réalisé à domicile. Je vous invite à en faire un chez vous : vous en serez certainement plus satisfait.

Mathilde Chevallier
13 Mai

@Christophe : Il n’est pas dit que le nucléaire est une énergie propre mais bien que la part renouvelable de la production d’énergie l’est et que celle-ci croit depuis quelques années en France.
En effet, le kW électrique est plus cher que le gaz. Vous avez tout à fait raison : il est dommage de produire de la chaleur à base d’électricité car elle est elle-même souvent produite à partir de chaleur. Il est plus judicieux d’utiliser directement la chaleur pour se chauffer sans passer par de multiples transformations qui font baisser le rendement global. L’électricité est tout de même un moyen de chauffage pratique pour les particuliers ne disposant pas d’un raccordement au gaz et n’ayant pas suffisamment d’espace pour stocker du fioul ou du bois.

Mathilde Chevallier
09 Juil

Bonjour, disons que le chauffage électrique qu’on n’installe pratiquement plus actuellement dans les constructions neuves (même pour les studios qui ont de faibles besoins de par leur petit volume et de par leur isolation) est plus valable pour les petites surfaces que pour les grandes. Au delà de 40 m², c’est plutôt mieux de passer à autre chose, ne serait-ce que pour ne pas trop tirer sur le nucléaire.
Et bien sûr, il faut que le logement soit très bien isolé pour que ça reste acceptable.

marquis
10 Juil

@marquis : En effet, l’électricité est parfois délaissée au profit d’autres énergies. Le bois par exemple séduit de plus en plus les français pour son coût et son impact sur l’environnement. Le choix du moyen de chauffage doit se faire par rapport aux caractéristiques de chaque logement et aux préférences de chacun.

Juliette Guery
30 Août

Bonjour,
Rien ne se crée… alors expliquez moi comment 1kw pour chauffer la fonte de ce genre de radiateur n’est pas 1kw facturé par EDF. Même si ce kW est rediffusé après. Merci de mexpliquer

dayras
04 Sep

Salut à ceux qui demeurent sur ce fil de commentaire, j’ai récemment déménagé à Roissy En Brie et voudrais savoir si quelqu’un peut m’aider à repérer un chauffagiste à proximité de Roissy En Brie par rapport à un problème dans la spécialité : Contrat entretien chaudière . J’espère avoir tapé à la bonne porte.

Bevis
13 Sep

un radiateur a inertie ne consomme pas moins qu’un autre…. c’est juste une difference de confort du à la restitution… cqfd… un radiateur a inertie aura besoins de chauffer plus longtemps mais restituras plus longtemps
ex: radiateur 1500
intertie: 20 min de chauffe 40 de restitution se qui ns fait 500w de consommation
radian , 10 secondes de chauffe 2O secondes des restitution (x120) = 500w la differnce sera sur le ressentit le premies aura une chaleur plus diffuse,douce, l’autre en fonction de la sensibilité du thermostat sera plus une chaleur en pic. c’est comme un bâtiment à forte inertie il mettra beaucoup de temps à chauffer donc consommera plus, l’autre montera rapidement mais baissera rapidement d’ou les impressions de chaud et froid.

jerm
18 Sep

@Jerm : Il est vrai qu’un radiateur à inertie doit être choisi plus pour le confort qu’il procure que pour ses économies ! Le radiateur à inertie transmet sa chaleur par rayonnement, qui est le mode de transfert le plus performant et le plus agréable, et c’est bien là son atout principal. Il permet pourtant de faire quelques économies notamment grâce à l’accumulation de chaleur. Enfin, la transmission de chaleur dans toute la pièce étant plus efficace, le radiateur se déclenche moins souvent.

Manuel Blanc
23 Sep

@ Bevis : N’hésitez pas à faire une simulation sur notre site afin d’être mis en relation avec des installateurs de votre région : http://www.quelleenergie.fr/bilan-energetique/formulaire

Manuel Blanc
23 Sep

@dayras : Bonjour, sauf autoconsommation, 1 kW pour chauffer le radiateur est en effet facturé 1kW par EDF. L’avantage des radiateurs à inertie est qu’en consommant 1 kW d’électricité, on obtient plus de chaleur que pour un convecteur classique, et une chaleur plus agréable.

Manuel Blanc
02 Nov

Attention, si vous êtes frileux (se), il vous sera impossible de programmer 2 températures supérieures à 19°C. exemple : 20 et 22°C = impossible. 18 et 22°C = ok.
Donc, les radiateurs électriques ne sont pas conseillés pour les personnes frileuses et/ou âgées.

Bedol
25 Nov

arnaque quand tu nous tiens !!!….. 1 KW EDF est 1 KW EDF et c’est tout …. la seule économie possible est de baisser le cout des énergies ….sinon le solaire ou le bois gratuit

Billandon
10 Jan

Cette page est une énormité, bravo Christophe le 1 mars et Vincent le 7 mars pour avoir rétabli un peu de vérité sur l’électricité et les radiateurs électriques à accumulation ! L’accumulation n’apporte que de l’inertie, donc peut-être du confort (encore que…), mais certainement pas des économies ni de l’écologie !

visiteur
16 Jan

j’ai échangé les radiants pour des inerties seches
4 radiateurs Deltacalor achetés à Leroy Merlin
en mode confort et programmation la consigne est dépassée
la pièce est à 21° j’ai demandé une consigne de 17° (température ext 13°)
très difficile a programmer, ils consomment énormément

isidor
30 Jan

Complétement d’accord avec Christophe et Vincent
L’intégralité de l’énergie électrique est converti en chaleur par convection et par rayonnement.
Tous les radiateurs électriques ont donc un rendement proche de 100%
Un convecteur « grille-pain » à 15€ ne consomme pas plus qu’un radiateur dit « chaleur douce » à 800€ de même puissance sur la durée. Il est donc incongru d’installer des convecteurs à inertie juste pour faire des économies mais pour un meilleur confort (à peu près identique à un radiateur de chauffage central à eau chaude)

julot
09 Mai

La production d’électricité nucléaire nous permet d’avoir l’électricité la moins chère d’Europe. De plus elle n’est absolument pas (plus) polluante tant qu’elle est surveillée et réglementée. Le total des émissions de gaz à effets de serre et de CO2 émis pendant la production d’électricité est nul. Seul le démantèlement et l’extraction minière a un cout carbone somme toute très faible (du moins plus faible que pour extraire des métaux lourds nécessaires à la fabrication des panneaux photovoltaïques). bien à vous. vive le nucléaire et les radiateurs à inertie.

fanche
05 Sep

Question:
Peut-on installer un radiateur à inertie sèche , corps se chauffe en CERAMIQUE,
dans une salle de bain, à cause de l’humidité ?
Merci

Claude
29 Sep

Bonjour à tous,
Je vais surement passer pour un nigaud mais il me semble que si un radiateur à inertie, même si son démarrage est plus long , procure des économies puisqu’il se déclenche moins souvent qu’un radiateur sans inertie. La consommation électrique est faite à chaque déclenchement et comme le radiateur à inerte déclenche moins souvent par le fait qu’il stock de l’énergie qu’il restitue aussi après l’arrêt du déclenchement. Par exemple, si vous avez 10 déclenchements en une heure pour maintenir 20° dans la pièce avec un radiateur à inerte, vous payez pour l’électricité consommée pendant ces 10 déclenchements. Si vous avez 20 déclenchements par heure pour maintenir 20° dans la pièce avec un autre type de radiateur, vous payez pour ces 20 déclenchements. Et si le radiateur s’st déclenché 20 fois au lieu de 10 dans l’heure, cela veut dire que votre radiateur est resté allumé plus longtemps et à donc consommé plus d’électricité. Le fait qu’un radiateur à inertie soit plus long à fournir la chaleur au premier déclenchement ne change pas la donne puisque ce radiateur continu à restitué de la chaleur après son arrêt alors qu’un autre radiateur ne restitue plus aucune chaleur dès qu’il est stoppé. Donc le temps de chauffe perdu au départ se retrouve à la fin.
Bonne journée à tous.
ps: Je ne suis pas un vendeur de radiateur, juste un particulier.

Dominique
06 Oct

nous avons acheté 3 radiateurs a inertie seche pour le bas de notre maison a un étage, un peu decu car malgrés 1300 euros d’investissement, que 50 euros d’economie en electricité a l’année, mais le confort est au top, la chaleur est continue, rien a voir avec les grilles pains d’avant, programme a la journée très facile.

virginie
03 Nov

Bonjour
Vous pouvez faire des économies avec un radiateur à inertie dans certaines conditions tarifaires d’EDF. Pour exemple, j’ai un tarif heures creuses de 2 à 7h puis de 14 à 17h. J’ai des horaires de travail de 9 à 18h….tout ce qui est de plus classique. Donc quand je chauffe uniquement pendant les heures creuses( à mi tarif), le radiateur à inertie me restitue la chaleur avec du retard et justement quand je suis chez moi…..je divise par 2 ma facture électrique….mais il faut avoir cette tarification auprès d’ERDF….c’est donc possible en jouant sur plusieurs paramètres d’avoir plus de confort tout en faisant des économies!!

Corepierre
05 Nov

C’est effarant de constater que certains acteurs censés connaître le sujet sur le bout des doigts n’y connaissent en fait rien !! De quelles économies parlez vous !? Comme rectifié plusieurs fois dans les commentaires, ce que vous restituez lorsque le radiateur est éteint (après une période « on »), vous ne l’avez pas restitué au début, lorsque celui ci s’est allumé (le temps de « charger » la brique, ou autre matériaux réfractaire). Comment pouvez vous créer de l’énergie…? Un radiateur à inertie apportera certainement du confort de part une régulation très douce, mais certainement pas d’économies par rapport à nos vieux grille pain !
Quelleenergie ou le site qui nous raconte des blagues !

olivier
05 Nov

@ Dominique :
Ce n’est pas parce que le radiateur s’enclenche moins souvent qu’il s’enclenche moins en temps…

olivier
07 Nov

Bizarrement certains messages sont censurés… Quelle transparence, quelle neutralité !

olivier
14 Nov

Les messages censurées sont ceux comprenant des insultes ou des liens n’ayant aucun rapport avec le sujet initial.

Céline Lequeux
15 Nov

100% de rendement c’est 100% de rendement le rendement étant définis scientifiquement et quantifiables ensuite confort, homogénéité, impression c’est juste des notions non mesurables et complètement inventées mais qui sont utilisées quand on a déboursé 50 a 100 fois le prix d’un grille pain pour un même résultat.

Pour ce qui est de l’efficacité énergétique des différents moyens de chauffage c’est a dire le rapport entre quantité d’énergie déployé pour produire et quantité d’énergie restituée pour un service rendu ceci est un tout autre débat qui se passe au dessus de notre portefeuilles (compteur) et je ne suis pas sur du tout que les énergies fossiles qui se permettent de perdre encore minimum 10% dans nos chaudières soit plus écolo sur ce point.

Christian
20 Nov

Quand on est bete, on est bete pour la vie, ok exemple REEL et concret : j’ai changé tous mes panneaux rayonnants par des inerties seches ( 7 ceramiques 1000W, 1 aluminium 1500W, 1 fonte 1500W) et vous savez quoi ? ma consommation EDF a perdu quasiment 20%, et je n’ai achete que des premier prix alors faites l’experience par vous meme AVANT de venir raconter n’importe quoi, OUI des rad à inertie permettent de faire des économies d’electricité, sans blague !

JP
20 Nov

ok exemple REEL et concret : j’ai changé tous mes panneaux rayonnants par des inerties seches ( 7 ceramiques 1000W, 1 aluminium 1500W, 1 fonte 1500W) et vous savez quoi ? ma consommation EDF a perdu quasiment 20%, et je n’ai achete que des premier prix alors faites l’experience par vous meme AVANT de venir raconter n’importe quoi, OUI des rad à inertie permettent de faire des économies d’electricité, sans blague !

JP
25 Nov

bonjour, en résumé:
1°économie d’énergie sur le tarif heures creuses avec un radiateur à accumulation qui pourra restituer le jour.
2° la diffusion de la chaleur rayonnante qui provoque un ressenti de chaleur de face avant de monter au plafond.
3° l’accumulation sur radiateur avec du réfractaire qui en effet conserve une température pendant le temps de coupure.
Voilà il n’y à pas de miracle juste un choix.

gazoyer
28 Nov

Bien sure qu’un radiateur à inertie ne permet pas d’économiser l’énergie mais bien d’apporter du confort.
Après c’est complètement une question de marketing.
Apres il ne faut pas nier qu’avec un radiateur à inertie on fera des petites économies tout de même, car la chaleur étant plus constante (temperature entre 19.5 et 20.5°C) on mettra facilement le thermostat à 20 °C alors qu’avec un grille pain au moins 1 °C de plus pour compenser les fortes variations de températures (entre 19 et 22 en schématisant)

Tams
04 Déc

Bonjour, je serais intéressé par les radiateur à énergie sèche, mais voilà, ayant fait le tour des avis concernant ces appareils sur les sites marchants, les trois quarts de ceux-ci ont des problèmes de bruits ou de thermostat ou pose délicates et fixations et supports non adaptés au poids.
C’est un investissement vu les prix pratiqués par les enseignes… Si une marque se démarque des autres par sa qualité, merci de me la préciser par mail

commenta
04 Déc

le mail : commenta@orange.fr

commenta
06 Déc

@ Corepierre : le tarif « heures creuses » n’est pas 2 fois moins cher malheureusement… (12cts au lieu de 15cts)

@JP : malheureusement, les radiateurs à inertie ne permettent pas de faire des économies. Je sais de quoi je parle, j’ai testé. Tester = mettre un compteur de consommation sur chaque radiateur avec enregistrement toutes les secondes de la consommation dans une base de données. J’ai pu avoir des graphiques de ma consommation pour chaque radiateur. Pour comparer et faire un bon test, j’ai démonté et remplacer les radiateurs par des « grilles pain » puis des radiateurs à inertie sèche et inertie à fluide (c’était les 3 types de radiateurs que j’avais sous la main). Je vous promets que l’on ne gagne pas d’argent. Certains chauffent pendant 5s puis s’éteignent 5s, certains chauffent 5min puis s’éteignent 5min… résultat : on chauffe toujours à 50% du temps dans ma maison. Après une meilleure isolation dans ma maison pourrait me permettre de chauffer moins de 50% du temps mais ce n’est pas le type de radiateur qui fait cela.
Honnêtement, je suis personnellement déçu de ce résultat mais ce sont les faits…

Un grand merci à @Vincent et @jerm pour leurs vérités

Romeo
10 Déc

Quelques précisions tout de même sur l’aspect polluant du nucléaire :
– 96% du combustible utilisé est recyclable après utilisation, on ne peut pas en dire autant des énergies fossiles et du bois.
– Sur les 1.460.000 m3 de stock estimé de déchets nucléaires français en 2013, les déchets à très forte activité (qui concentrent 98% de la radioactivité de tous les déchets nucléaires confondus) ne représentent que 3.200 m3, soit un volume représentant un cube de 15 m de côté.
Je pense qu’en attendant de trouver de meilleurs modes de production d’électricité et hors accidents exceptionnels comme Fukushima, le nucléaire n’a pas à rougir fasse aux combustibles fossiles et au bois dont l’exploitation et les rejets provoquent des problèmes sanitaires et écologiques majeurs.

Geoffroy
29 Jan

Et bien après avoir lu tous ces commentaires je ne suis pas plus avancé pour l’achat de radiateurs électriques Merci à celui ou celle qui saura me guider dans mon achat en évitant TOUT TERME TECHNIQUE ce qui m’intéresse c’est de BIEN ACHETER
J’ai un appartement de 1976 situé au 2ème étage 52 m2 traversant avec des ouvertures à l’EST et à l’OUEST Je dois le rénover je pense que je ferai une isolation (peinture) sur les murs
Merci à tous pour votre réponse
MAMIKA

MAMIKA
04 Fév

La notion de confort en matière de température est facile à appréhender… sauf si vous ne ressentez aucune différence entre un salon dont la température de l’air ambiant est de 19° sans chauffage (en été), et le même salon avec une température ambiante toujours de 19°, mais chauffé par un radiateur grille-pain par une température extérieure de 0°…

Totor
26 Avr

Que choisir est très critique sur les radiateurs à inertie, soulignant que les gains se font uniquement via le tarif heures creuses et via en fait la régulation thermique (baisse en cas d’absence), ces points ne sont pas repris par Quellenergie

Dubreuil
06 Mai

Bon, j’essaie de me faire mon opinion en lisant tous ces messages…
Je résume: le seul avantage de l’inertie serait donc le confort…
Ce qui est déjà intéressant.
Il semblerait aussi qu’il est inutile d’investir dans les radiateurs les plus CHERS, car l’économie ne sera pas effective.
Je pense qu’il vaut mieux acheter français que chinois…

Edouard
04 Nov

Je possède des radiateurs électrique Ecotherm en fonte et les personnes venant chez moi n’en reviennent pas du confort qu’ils apportent malgré leurs 25 ans d’âges.
Le problème est qu’ils n’ont pas les thermostats d’aujourd’hui.
Que l’on soit pour ou contre il ne faut pas oublié le cout du chauffage au gaz notamment au mieux l’entretien annuel obligatoire qui fait monter la facture sans compter la panne de la chaudière qui prive toute la maison de chauffage. Avec l’électrique plus de contrainte et si un tombe en panne on peut le changer soit même.
Enfin mon électricité vient du barrage situé à 30km de chez moi…..

Arthur
07 Nov

le radiateur à inertie apporte plus de confort, moins de stratification de la température dans la pièce chauffée, souvent une régulation performante à 0,1° près.
Mais il est inadmissible de lire des pubs affirmant qu’ils sont plus économes en énergie que les convecteurs classiques.
L’effet joule reste l’effet joule que le radiateur soit à inertie ou non, la consommation au compteur reste la même pour chauffer la même pièce

arthur
11 Nov

[…] source – 5 ides reues sur le radiateur lectrique inertie radiateurs electriques a inertie […]

radiateurs electriques a inertie | Tirasportal.net
16 Jan

Un premier calcul grossier, permet de savoir la quantité d’énergie E1, nécessaire à maintenir une température T1, dans une pièce quand la température extérieure est T2, avec la formule
E1=Rt * (T2-T1).
Rt est la résistance thermique globale moyenne en W/°C. Cette résistance thermique moyenne est difficile à obtenir avec précision même avec des abaques, elles mêmes obtenues par mesure , sur des configurations réelles, et qui servent ensuite aux techniciens qui font un bilan thermique.

Ces estimations restent donc grossière: 20 %? Donc le seul moyen plus fiable d’estimer la résistance thermique d’une pièce serait de faire la mesure sur plusieurs jours, dans différente condition climatique, en mesurant température T1 au milieu de la pièce, et T2 à l’extérieur. de mesurer la consommation par 24h pour avoir ce résultat Rt.

Au lieu de parler de la résistance globale moyenne Rt, considérons juste celle du plafond. Dans un pièce cubique, on comprend que la température T2, à prendre en compte pour pour la déperdition par face du cube, n’est pas la même si c’est un mur extérieur, une cloison interne, un plancher sur vide sanitaire, un plancher sur cave ou sous sol de plein pied, et enfin le plafond sous des pièces au dessus, ou sous des combles.

On part donc d’une situation donnée, où la résistance thermique des faces est ce quelle est, et on ne considère que la changement de radiateur :
==> classique sans inertie
et radiateur à inertie.
Qu’est ce qui peut bien changer ?

Certainement pas le rendement thermique comme l’ont rappelé plusieurs personne déjà ici. Un radiateur restitue l’énergie consommé à 100%, peut importe que ce soit uniquement par échange thermique avec l’air qui passe sur la résistance, ou par radiation infrarouge qui rayonne dans la pièce et chauffe les parois de la pièce et l’air.

Dans une pièce à 20°C en régime de croisière,

d’un radiateur classique ,
====================
une colonne d’air sort à 50-60°c du radiateur, et tout en échangeant de la chaleur avec l’air autour pendant son ascension arrive par exemple
à T1 = 24°C sur la surface du plafond et perd de l’énergie selon la formule moyenne :
Rt-plafond x ( T1 – T2) ; T2 étant la température externe.

Prenons le cas optimum pour la déperdition d’énergie. Il fait T2= 0°C à l’extérieur.

on perd donc par le plafond une puissance instantanée pendant les intermittance où ça chauffe de :
Px= Rt-plafond (en W/°C) x ( 24° – 0°)
(en fait la température relevé au plafond peut être plus élevé 26° à 28°C, si c’est un radiateur 2000W ou 2500W, mais si on moyenne entre les phases on/off pilotées par le thermostat, ça fera un température moyenne de 24°C)

avec un radiateur à inertie,
======================
la colonne d’air en permanence sort à ~ 40 °, et l’air arrive sur le plafond
à T1 = 22°C et perd de l’énergie selon la formule moyenne :
Py= Rt-plafond (en W/°C) x ( 22° – 0°)
si on fait le ratio :
Px/Py= 24/22 = 1,09. Arrondissons à 1,1 =110/100. Soit une différence de 10%

mais 10% de la consommation initiale (avec radiateur grille pain) ?
Non 10% de la perte par le plafond !
Donc à part si toutes les autres face du cube sont très bien isolées, et que 90% des pertes énergétiques viennent du plafond, le gain global sera encore moindre !

En résumé, le gain qu’on peut en espérer dépend de l’isolation.
Si on a une mauvaise isolation dans une maison, le gain avec une puissance douce et constante, sera au rendez vous (mais 10 à 15% au maximum : voir les organismes cités plus bas)
si on est dans un immeuble avec double vitrage et des voisins dessus et dessous, qui chauffe normalement, le gain devrait être à peine perceptible.

Tous les témoignages donnés ici hélas ne serviront pas à grand chose au autres, car il n’y a aucune indication globale :
lieu de france
maison ancienne
maison bien isolé
immeuble récent
immeuble bétion sans isolation des année 50
etc, etc …
Pour que chacun y cherche des conditions proches des siennes.
Dons pour ce faire une opinion, voir les publications des organisme à but non lucratif :
Que choisir, le (CSTB) Centre Scientifique et Technique du Bâtiment, etc ….

erwan
22 Mar

Ce serait pas mal les radiateurs à inertie s’il n’y avait pas tous ces écran LCD où les indications sont écrites en tout petit. Beaucoup de propriétaires remplacent les « grille pain » en location pour ne pas trop effrayer le locataire potentiel, mais ce dernier s’aperçoit qu’il n’y comprend rien, et ne veut pas se prendre la tête, quant aux personnes qui avancent en âge, elles n’arrivent pas à lire et ne sont pas habituées à ces écrans qui sont tous différents ni à tous ces sigles.
Les locataires dégoûtés par ces réglages qu’ils ne savent pas faire fonctionner, laissent tomber ces radiateurs et vont acheter un poêle à pétrôle ou au gaz qui va leur pourrir la santé et le logement : humidité moisissures.

Certains, même vont s’acheter un ou deux radiateurs à bain d’huile sur roulettes extrêmement pratiques très faciles à régler et ayant le même rendement (effet Joule)…

A quand des radiateurs simples, fonctionnels et faciles à faire fonctionner, même si on n’est pas un jeune « super connecté ».

Les fabricants veulent -ils restreindre le nombre de clients ? En tout cas, c’est ce qu’il se passe.
Quant à la conso, elle est proportionnelle au temps de fonctionnement de la résistance.
Et le temps de fonctionnement dépend de la température souhaitée, et de l’isolation du logement.

Martin



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :