Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Tous les poêles de chauffage
Quel poêle choisir pour chauffer votre logement?

Le poêle de chauffage se décline sous de multiples formes

Le poêle peut être l'équipement principal pour chauffer une habitation ou un appareil d'appoint, selon ses performances. Il est intéressant de connaître les principaux types de poêles (à bûches, à granulés, électriques, à gaz, à pétrole, à bioéthanol) pour trouver celui adapté à vos besoins.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Le poêle à bûches, chauffage traditionnel et écologique

La combustion de bûches chauffe par convection l'air froid entrant dans le bas du foyer et ressortant chaud par le haut. Elle chauffe par rayonnement l'air environnant le foyer. Le réglage de l'arrivée d'air permet de modifier l'intensité de la combustion. Le conduit d'évacuation des fumées crée une aspiration naturelle, le tirage. Le rendement du poêle à bois varie selon le type d'appareil :

  • Poêle à bois classique : 40 à 80%,
  • Poêle à bois turbo et postcombustion : 60 à 70%
  • Poêle à bois de masse : 70 à 85%

Ce poêle possède plusieurs avantages :

  • faible coût du combustible,
  • équipement écologique : le CO2 dégagé par la combustion du bois (énergie renouvelable) est compensé par celui absorbé par la photosynthèse,
  • ambiance chaleureuse générée par le foyer,
  • possibilités esthétiques variées (traditionnel, contemporain, design…),
  • éligible aux aides pour la rénovation énergétique.

Ses points faibles sont :

  • excepté pour les poêles de masse, il faut recharger le poêle plusieurs fois par jour,
  • nécessité d'un conduit d'évacuation des fumées,
  • espace de stockage à prévoir pour les bûches.

Son prix d'achat est très variable (de 500 à 13 000 €), dépendant principalement de la puissance de l'appareil, de son fonctionnement (traditionnel, double combustion, de masse…) et de son design.

Le poêle à granulés, version modernisée du poêle à bûches

Le poêle à granulés fonctionne sur le même principe que le poêle à bûches mais utilise des granulés de bois comme combustible. Ces pellets, fabriqués à partir de déchets de bois, sont vendus en sac ou en vrac.

Les points forts de ce poêle sont :

  • bon rendement : entre 80 et 85%,
  • système de recharge et de répartition automatique des granulés assurant un fonctionnement autonome pour une durée de 1 à 3 jours,
  • manipulation des pellets plus facile que celle des bûches,
  • combustible issu du bois, source d'énergie renouvelable et écologique
  • peu d'entretien,
  • production limitée de cendres,
  • éligible aux subventions relatives à la rénovation énergétique.

Ses principaux inconvénients sont :

  • il consomme de l'électricité pour l'allumage, la programmation, l'alimentation automatique…
  • son prix est généralement supérieur à celui du poêle à bûches,
  • les granulés sont plus onéreux que les bûches,
  • la conservation des pellets doit se faire à l'abri de l'humidité.

Le prix du poêle à granulés varie entre 1 500 et 6 000 € en fonction de la puissance de l'appareil, des options et du design.

751 € / an Simulation rapide

C’est le montant des économies réalisables grâce à l’installation d’un poêle à granulés de bois dans un logement.

Le poêle de masse, très performant mais imposant

Le poêle de masse est capable d'accumuler la chaleur pour la restituer lentement par rayonnement, jusqu'à 24 h après sa mise en route. Atteignant de hauts rendements, il se caractérise par son poids important (plus d'1 tonne) et son corps de chauffe, constitué de matériaux réfractaires (béton, pierre, stéatite, brique). Renommés pour la qualité de leur fabrication, les poêles scandinaves sont également des poêles de masse.

Les avantages du poêle de masse sont multiples :

  • rendement variant entre 80 et 90%,
  • économe en combustible,
  • éligible à certaines subventions telles que le Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique ou la TVA à taux réduit.

Concernant ses points faibles, on peut citer :

  • son poids : avant de le faire installer, il faut s'assurer que le sol de la pièce peut le supporter sans difficulté,
  • son coût.

Le prix d'achat du poêle de masse varie entre 4 000 et 10 000 €, sans compter le coût de l'installation par un professionnel. Cet investissement important s'explique par les matériaux utilisés pour sa construction ainsi que par ses performances écologiques et énergétiques.

le poêle à bois

Le poêle électrique, chauffage d'appoint avec un foyer fictif

Alimenté par l'électricité, ses résistances chauffent l'air froid entrant. Il est doté d'un foyer servant uniquement à créer un effet visuel se rapprochant d'un feu de bois, grâce à un système de LED.

Parmi les avantages du poêle à pétrole, on peut citer :

  • simple à utiliser,
  • facile à installer (pas besoin de conduit d'évacuation),
  • compact, parfois portatif,
  • nombreux modèles disponibles (traditionnels, contemporains…),
  • effet chaleureux grâce au foyer simulant une flambée,
  • options variées (télécommande, réglage thermostatique…).

Concernant les inconvénients, les principaux sont :

  • faible rendement (puissance moyenne de 1 à 2 kW), inférieur à celui d'un poêle à bois,
  • chauffage d'appoint uniquement à cause de sa faible puissance,
  • non éligible aux aides relatives à la rénovation énergétique (car il fonctionne grâce à l'électricité).

La gamme de prix du poêle électrique est large : de 90 € environ jusqu'à 500 €. De nombreux facteurs expliquent ces différences de coût : multiplicité des allures de chauffe, gestion de la température par télécommande, effet oscillant…

Le poêle à gaz, efficace mais polluant

Il contient un brûleur permettant la combustion de butane ou de propane, stocké dans une bouteille. Trois modèles existent :

  • à infrarouge (stockage de la chaleur dans des briques réfractaires),
  • à infrableu (production de chaleur par convection et rayonnement),
  • à catalyse (production de chaleur, sans flamme, par rayonnement grâce à un panneau en fibres de céramique).

Il possède plusieurs points forts :

  • chaleur produite de manière continue,
  • combustible ne nécessitant pas d'espace de stockage,
  • maintenance réduite au changement de bouteille,
  • grand choix en matière d'esthétique (dont l'effet « feu de cheminée »).

Ses inconvénients sont principalement liés à son combustible :

  • non éligible aux aides gouvernementales,
  • prix du gaz, indexé sur celui du pétrole, variant de manière subite,
  • combustion du gaz générant des gaz polluants,
  • une fuite de gaz pouvant avoir des conséquences parfois mortelles, il est recommandé d'aérer et d'installer un détecteur de CO2.

Son prix varie de 100 à 400 € : les modèles les plus économiques sont ceux à infrarouge, puis ceux à infrableu et enfin ceux à catalyse. On conseille de demander l'installation à un spécialiste à cause du danger potentiel du combustible.

Le poêle à pétrole, une chaleur rapide mais un combustible polluant

Trois modèles existent :

  • simple combustion, dotés de piles : on actionne un bouton pour déclencher l'allumeur qui enflamme la mèche, imbibée de pétrole et logée dans le brûleur,
  • double combustion : ils consomment la totalité du pétrole car les gaz résiduels issus de la première combustion sont brûlés lors d'une seconde combustion
  • électroniques : dotés d'un brûleur à injection régulé électroniquement et d'une soufflerie pour mieux répartir la chaleur dans la pièce.

Les avantages du poêle à pétrole sont :

  • prix abordable,
  • simplicité d'installation,
  • rapidité de chauffe.

Ses points faibles sont liés à son combustible :

  • odeur de pétrole, surtout au démarrage et à l'extinction de l'appareil,
  • risques d'intoxication au monoxyde de carbone : on recommande de bien aérer et d'installer un détecteur de CO2,
  • parois souvent brûlantes sauf si l'appareil est doté d'un système de refroidissement,
  • air ambiant rendu humide à cause de la vapeur d'eau dégagée par le poêle,
  • prix du pétrole pouvant subir des variations imprévisibles.

Le coût de cet appareil varie entre 100 et 600 € en fonction de la technologie employée.

Le poêle à bioéthanol, simple à installer mais peu performant

Fixe ou mobile, cet appareil comporte un brûleur et un réservoir pour le combustible (bioéthanol).

Ses avantages sont nombreux :

  • installation simple (pas besoin de travaux, de conduit…)
  • propre (il ne génère ni suie ni cendres)
  • nombreux modèles au design varié
  • production de flammes comme un appareil à bois

Il possède certains points faibles :

  • possible dégagement d'une odeur désagréable à l'allumage et/ou à l'extinction,
  • coût du combustible : environ 2€/l. On recommande de proscrire l'utilisation de l'éthanol pour voiture, hautement inflammable,
  • non éligible à la plupart des aides publiques notamment à cause de ses faibles performances,
  • risques d'intoxication au CO2 : il est impératif d'aérer autour du poêle et conseillé de disposer d'un détecteur de monoxyde de carbone

Son prix est compris entre 500 et 2 500 €, en fonction du design et de l’autonomie.

Pour votre poêle à bûches, choisissez un artisan qualifié


Bénéficiez du savoir-faire de nos 1.700 partenaires installateurs partout en France pour installer un poêle à bûches chez vous. Demandez votre devis gratuit et sans engagement et trouvez l'artisan idéal pour vos travaux.


rencontrer des artisans qualifiés
Devis gratuit pour poêle à buches

Poêle à bois : vos questions