Conseiller en économies d'énergies : panneau solaire, pompe à chaleur, isolation, chaudière Quelle Energie Antoine Chatelain, Julien Lestavel logo Quelle Energie
Le faux plafond
L'isolation de votre toiture doit-elle être renforcée ?

Le faux plafond : avantages, prix, pose et entretien

La consommation énergétique d’un logement repose sur deux pans indissociables : le rendement énergétique de l’installation de chauffage et la qualité de l’isolation. Ce dernier point, trop souvent négligé, permet pourtant de conserver les calories produites à l’intérieur des pièces plus longtemps et d’atténuer les variations de températures. Technique insuffisamment connue par les particuliers, le faux plafond apporte dans de nombreux cas une solution simple et efficace à un problème d’isolation.

Calculez vos économies

Gratuit et Sans Engagement

Qu’est-ce qu’un faux plafond et quels sont ces avantages ?

Le faux plafond est une technique d’architecture permettant la mise en place sur une structure métallique accrochée à un plafond existant d’éléments légers abaissant le niveau de celui-ci. Ce faux plafond a pour avantage de diminuer sensiblement le volume de la pièce à chauffer et il est donc particulièrement recommandé dans la rénovation des bâtiments anciens présentant des hauteurs sous plafond très importantes. L’utilisation de matériaux aux propriétés isolantes et l'adjonction d'une couche isolante spécifique renforcent encore la pertinence de ce choix technique qui facilite en outre la mise en place des réseaux de distribution d’énergie notamment électrique en les rendant facilement invisibles sans avoir à multiplier les saignées dans les murs. Le faux plafond est aussi très utile pour multiplier les éclairages indirects et obtenir une ambiance lumineuse très chaleureuse.

Calculer les économies que vous pouvez réaliser en isolant mieux votre logement

Quel type de faux plafond ?

Un faux plafond peut être suspendu ou tendu.

Le plafond tendu est constitué simple toile astucieusement tendue entre les murs. Esthétique mais peu efficace en matière de renforcement de l’isolation.

Le plafond suspendu est lui constitué au choix par un ensemble de briques à plafonds en terre cuite ou en céramique, des plaques de plâtre, des lames de bois ou de PVC ou du lambris fixé à une structure métallique légère. Cet ensemble particulièrement rigide et solide crée entre lui-même et le plafond original un espace appelé plénum. C’est cet espace qui va être mis à profit pour faire courir par exemple des câbles électriques et recevoir une matière isolante supplémentaire qui va considérablement diminuer la déperdition des calories.

Prix : Pour un faux-plafond classique en plaques de plâtres BA13 il faut aujourd’hui compter entre 6 et 10 € /m2 pour l’achat des matériaux et environ 40 €/m² pour la pose. Si les matériaux sont en effet simples, la pose est-elle très technique et nécessite un vrai savoir-faire !

Estimez le montant des travaux que vous souhaitez entreprendre

Comment poser un faux plafond ?

Toutes les grandes enseignes de bricolage proposent aujourd’hui des matériaux de qualité nécessaires à la réalisation d’un faux plafond. Néanmoins, le réaliser par soi-même suppose une bonne maîtrise des techniques de bricolage, de posséder le matériel nécessaire notamment au travail en hauteur. De nombreuses erreurs sont commises par les bricoleurs qui s’attaquent à ce type de travaux :

  • coller les plaques au lieu de les visser rendant le plénum inaccessible sans destruction
  • installer une couche isolante trop importante et donc trop lourde qui déformera à terme le faux plafond ;
  • oublier de traiter les lambris de bois contre les insectes xylophage et les champignons lignivores ;
  • faire l’impasse sur la couche de plâtre pour jointoyer les plaques entre-elles et masquer les vis de fixation ;
  • travailler seul et risquer une chute aux conséquences potentiellement grave.

Pour un résultat optimal, il est recommandé de faire appel à un professionnel du bâtiment qui saura fournir un travail au rendu parfait.

Obtenez des devis gratuits de professionnels qualifiés

Bien entretenir son faux plafond

En entretien régulier, un faux plafond se traite au plumeau anti-poussière en prenant soin bien évidemment de ne pas exercer une pression inadéquate sur ses constituants. Parce qu’il est très utilisé dans les locaux professionnels, les sociétés de nettoyage ont développé des techniques très efficaces pour traiter ces derniers. Si votre plafond se trouve un peu terni par le temps, la fumée de cigarette ou de cheminée, une société spécialisée pourra par exemple intervenir par micro-pulvérisation pour lui redonner tout son éclat original pour un prix n’excédant pas 5€/m² !

Le faux plafond présente de nombreux avantage dans le cadre d’un projet de rénovation. Idéal pour conjuguer esthétique et renforcement de l’efficacité énergétique.

Isolation des combles : vos questions